||| • • • >
Le Livre Jaune

Le Livre Jaune

Samaël Aun Weor

Première édition, Mexico, 1959

Introduction

L'adorable Mère Kundalini est le feu ardent de l'Esprit-Saint.

Elle est Isis, Marie, Maya, Adonia, Insoberte, Rhéa, Cybèle, etc. Elle a des milliers de noms adorables. Elle est Amour.

L'électricité, le magnétisme universel, la force cosmique, les lois de cohésion et de gravité planétaire furent créés par la Mère de toute adoration. Toutes les planètes qui brillent, scintillent et palpitent dans l'inaltérable infini reposent dans le sein délicieux de la Bienheureuse Déesse Mère du Monde.

La Dame de la suprême adoration conduit ses enfants par la main sur le sentier périlleux du tranchant du couteau.

La Divine Mère demeure enroulée trois fois et demie dans l'Église coccygienne. La Dame de toute adoration ouvre les sept Églises de la moelle épinière, desquelles nous parle l'Apocalypse.

Nous devons chercher la Divine Mère dans notre Temple-Cœur. Nous recevons la Croix de l'Initiation dans le Temple-Cœur.

Seule l'adorable Dame de l'Amour a le pouvoir d'éveiller ses enfants dans le sein profond de l'Esprit Universel de Vie.

La Mère doit se convertir en un lac serein et sans tempête, où se reflète tout le panorama du ciel étoilé.

Lorsque le mental est tranquille et en silence, alors la Divine Mère se réjouit en nous. C'est la béatitude. La paix ne peut être atteinte qu'avec le contrôle du mental.

La pureté de la pensée conduit à la perfection du yogi.

Nous devons vénérer les Maîtres. Nous devons faire nos pratiques ésotériques pleins d'une ardente foi. Ceux qui ont foi se convertissent en des êtres ineffables.

La Sagesse et l'Amour resplendissent dans l'esprit de ceux qui ont atteint le Samadhi, l'Extase des saints.

Avec ce livre de Feu Ardent, tous nos bien-aimés disciples pourront se convertir en véritables maîtres du Samadhi.

Montez, bien-aimés, par le Sentier de l'Initiation avec une extrême prudence. Rappelez-vous que ce chemin est rempli de dangers au-dedans et au-dehors. C'est le Sentier en Lame de Rasoir.

Buvez le nectar de l'immortalité à la source très pure de l'Extase. Foulez le sentier de la parfaite sainteté.

La Divine Mère a le pouvoir d'ouvrir tous les chakras du corps astral. Elle est la Dame de toute perfection.

La Dame de perfection demeure dans les électrons.

Les sages gnostiques méditent sur elle, les mystiques l'adorent, les amoureux l'élèvent par le canal médullaire.

Prenez soin de votre liqueur séminale. Évitez les pollutions nocturnes à l'aide de l'Arcane AZF

Relaxez vos muscles pour la méditation. Maintenez votre colonne vertébrale souple et flexible.

Buvez de l'eau pure. Levez-vous à l'aurore. Rappelez-vous que le miel d'abeilles est la nourriture de la

Fraternité Blanche Universelle.

Mangez des fruits, des grains et des plantes. Pratiquez la méditation tous les jours. Souvenez-vous que la méditation est le pain quotidien du sage.

Le Livre Jaune est un livre d'occultisme transcendantal et absolument pratique.

Voici, très chers disciples, le Yoga dont vous avez besoin pour la nouvelle Ère du Verseau. Ayez l'amabilité d'écouter et soyez bienveillants dans votre jugement.

Que votre Père qui est en secret et que votre Divine Mère Kundalini vous bénissent.

Chapitre 1 : L'Amour

Le Yoga moderne est spécialement Gnostique Chrétien. Le Yoga moderne rejette absolument le Hatha-Yoga. Nous croyons très sincèrement que les voltiges du Hatha yogi sont le propre des clowns et des funambules de cirque. Cela ne sert à rien.

Ce qu'il y a de plus grand dans la vie c'est l'Amour. Aucune acrobatie de cirque ne pourra jamais remplacer l'enchantement divin de l'Amour.

Dans les Mystères d'Eleusis, les hommes et les femmes se magnétisaient mutuellement au cours des danses mystérieuses de l'Amour. Alors, personne ne pensait de « saletés », la pensée était tournée vers les choses saintes et pures. Les grandes fêtes d'Eleusis, l'allégresse, la danse, le baiser et la Magie Sexuelle transformaient les êtres humains en véritables Dieux.

Au milieu des délices de l'Amour, les hommes et les femmes enchantent et éveillent la Belle Dormante, le divin Serpent Kundalini.

Lorsqu'une femme et un homme s'adorent, ils accumulent alors les forces terriblement divines de la Mère Cosmique. Ces forces étincelantes et formidablement divines inondent de leurs splendeurs tous les chakras, centres, roues, fleurs de lotus des corps internes de l'homme.

Les feux dorsaux sont Jéhovistiques. Les feux du cœur sont Christiques. Sur le front brillent les rayons terriblement divins du Père.

Ces trois sortes d'énergie sont toutes pur Semen transmuté. Dans la liqueur séminale se trouve la clef de la Rédemption humaine.

L'énergie séminale doit être sublimée jusqu'au cœur. Dans le cœur, la Divine Mère rencontre son Fils, le Christ interne.

La Mère et son Fils vivent dans le Temple-Cœur. La Croix de l'Initiation est reçue dans le Temple-Cœur.

Il peut et doit y avoir connexion sexuelle, mais il est préférable de mourir avant de commettre le crime de répandre le Semen.

Lorsque le Mage renverse la Coupe d'Hermès, alors les forces terriblement divines de la Déesse Isis (« de qui aucun mortel n'a levé le voile ») se retirent, se fondent parmi les courants universels, et l'homme s'immerge dans l'abîme.

Le très puissant mantra : IAO résume toute la science de l'Arcane AZF Ce mantra doit être vocalisé durant la transe amoureuse de la Magie Sexuelle.

I (Ignis, Feu) ; A (Aqua, Eau) ; O (Origo, Principe, Esprit).

Le feu rend fécondes les eaux de la vie pour que naisse le Fils de l'Homme.

Le Fils de l'Homme est toujours le fils d'un homme et d'une femme. Lorsque deux êtres s'adorent et pratiquent l'Arcane AZF, ils se convertissent en Dieux, inévitablement.

Cultivez la joie dans les foyers, la musique, les fleurs. Que les amoureux se pardonnent toute espèce d'erreur. Personne n'est parfait. On doit, dans le couple, se pardonner mutuellement ses très humaines erreurs. L'amour n'est pas coupable des querelles entre les amoureux qui s'adorent. Toutes ces querelles viennent du Moi psychologique (Satan).

Le Yoga moderne est amour, musique, danse, parfums, baisers, adoration, Pranayama, méditation, illumination, sagesse, félicité.

Le Yoga moderne suit le Christ et adore la femme ; il est révolu, le temps où les anachorètes se torturaient avec le Hatha-Yoga ; maintenant, les yogis et yoginis s'aiment et s'adorent. L'Amour est ineffable, l'Amour est terriblement divin.

Chapitre 2 : Kundalini

La Kundalini est l'énergie primordiale enfermée dans l'Église d'Éphèse. Cette Église de l'Apocalypse est un centre magnétique situé entre l'anus et les organes génitaux.

La Kundalini est le Serpent Igné de nos pouvoirs magiques, le Serpent sacré endormi à l'intérieur de son Église enroulé trois fois et demie. La Kundalini est le Feu de la Pentecôte. La Kundalini est la Mère Divine. Le Sanctuaire de la Mère Divine est le cœur.

La Kundalini se développe, évolue et progresse à l'intérieur de l'Aura du Mahachoan (la Mère Cosmique, l'Esprit-Saint, le Troisième Logos).

Les feux dorsaux sont Jéhovistiques. Les feux du cœur sont Christiques. Sur le front brillent les rayons terriblement divins du Père.

Les feux du cœur contrôlent l'ascension du Serpent sacré dans le canal médullaire. La Kundalini se développe, évolue et progresse selon les mérites du cœur.

La Kundalini doit monter jusqu'au cerveau et ensuite parvenir au sanctuaire sacré du cœur.

La Kundalini demeure dans les électrons. Les sages méditent sur la Kundalini ; les dévots l'adorent ; dans les foyers de perfection, on lui rend un culte.

Lorsque les atomes solaires et lunaires entrent en contact nous buvons alors le nectar de l'immortalité parce que la Kundalini s'éveille.

Les atomes solaires et lunaires entrent en contact dans le Triveni près du coccyx ; alors s'éveille par induction la Kundalini.

La Kundalini s'éveille par le Pranayama, par la concentration et la méditation, par la dévotion très profonde, par la volonté et la compréhension, par les mantras sacrés et par la Magie Sexuelle.

La Kundalini peut aussi être éveillée par l'œuvre et la grâce de quelque Maître des Mystères Majeurs de la Fraternité Blanche, ou parce que la Mère Divine ainsi le veut.

Lorsque le yogi répand son Semen, la Kundalini ne peut s'éveiller. L'ascension de la Kundalini par le canal médullaire est très lente et difficile. Le passage du Serpent Igné d'une vertèbre à l'autre signifie de terribles épreuves, d'épouvantables sacrifices, de suprêmes purifications. Non seulement devons-nous tuer le désir mais jusqu'à l'ombre même du désir. Notre devise est Théléma (volonté).

Lorsque la Kundalini arrive à la glande pinéale, situé dans la partie supérieure du cerveau, nous parvenons alors à l'Extase parfaite.

Nous devons préciser que, bien que la Kundalini ait la forme d'un serpent, elle peut se présenter au dévot sous forme de la Mère Divine, Isis, Rhéa, Cybèle, Marie, etc.

Lorsque la Kundalini s'éveille, le dévot a des visions merveilleuses et entend une foule de sons. Lorsque la Kundalini s'éveille, tous les pouvoirs de l'Âme se développent alors. Quand la Kundalini s'éveille, l'étudiant voit une lumière très brillante, égale à dix mille soleils ensemble qui resplendissent de joie à l'unisson avec l'Église d'Éphèse.

Si le dévot répand son Semen après avoir amorcé l'ascension de la Kundalini par le canal médullaire, la Kundalini descend alors d'une ou de plusieurs vertèbres selon la gravité de la faute. Aucun fornicateur ne pourrait atteindre la Réalisation Cosmique.

L'Eau est l'habitacle du Feu. Si nous répandons l'Eau nous perdons alors le Feu.

La chasteté est le fondement du Grand-Œuvre. Tout le pouvoir de la Kundalini se trouve dans le Semen.

Quiconque arrive à conduire cette énergie de la Kundalini jusqu'à la glande pinéale, obtient par le fait même la Supraconscience (l'état de Nirvikalpa-Samadhi).

Celui qui parvient à ces hauteurs est un Illuminé, un Dieu.

La Kundalini gît dans la cavité triangulaire connue sous le nom de « Triangle Céleste », centre de l'Église d'Éphèse.

Le temple merveilleux d'Éphèse est un lotus resplendissant. Ce lotus a quatre pétales. L'Église d'Éphèse a la luminosité de dix millions de soleils. La Terre élémentale des sages correspond à cette fleur de lotus.

Lorsque le Serpent sacré ouvre l'Église d'Éphèse, nous acquérons le pouvoir sur les créatures élémentales qui vivent dans les entrailles de la terre. Nous pouvons alors agir sur les tremblements de terre.

Lorsque le Serpent arrive à la hauteur de la prostate, l'Église de Smyrne s'ouvre. Ce chakra a six pétales. Le chakra prostatique nous confère le pouvoir de créer. Toute création serait impossible sans le chakra prostatique. L'immortel Babaji, le Christ-Yogi de l'Inde, dont le corps date de plusieurs millions d'années qui se perdent dans la nuit des siècles, est le suprême recteur du chakra prostatique. Babaji dirige toute vie et a le pouvoir de créer et recréer à volonté. L'Eau élémentale des sages (l'Ens-Seminis) est l'élément de ce chakra. Quiconque ouvre l'Église de Smyrne a le pouvoir sur les eaux et les tempêtes.

L'ascension de la Kundalini à la région du nombril nous confère le pouvoir d'agir sur le feu des volcans. Le chakra de la région du nombril est l'Église de Pergame. Ce chakra a dix pétales. Le Feu élémental des sages est l'élément de ce chakra.

Lorsque la Kundalini parvient à la hauteur du cœur, alors s'ouvre l'Église de Thyatire ; le pouvoir d'agir sur les quatre vents nous est conféré. Le lotus du cœur a douze pétales et son élément est l'Air élémental des sages. Quiconque veut apprendre à s'introduire avec son corps physique à l'intérieur des mondes suprasensibles, doit éveiller le chakra du cœur. C'est ce que l'on connaît sous le nom de science Jinas : le corps humain peut s'échapper du plan physique et entrer dans les mondes suprasensibles.

Lorsque le Serpent sacré parvient à la hauteur du cœur, alors s'ouvre l'Église de Thyatire, et nous devenons intuitifs.

L'ascension de la Kundalini jusqu'à la région du larynx nous confère le pouvoir d'entendre la voix des êtres qui vivent dans les mondes suprasensibles. Ce chakra laryngien est l'Église de Sardes. En arrivant à ces hauteurs, la Kundalini, faite Verbe, fleurit entre nos lèvres fécondes.

Le chakra laryngien a seize pétales.

Lorsque la Kundalini parvient à la hauteur de l'espace entre les sourcils, alors s'ouvre l'Église de Philadelphie. C'est l'Œil de la Sagesse. Dans ce centre magnétique demeure le Père. Le chakra de l'entre-sourcils a deux pétales et est le trône du mental. Lorsque le mental-matière se transforme en Mental-Christ, nous recevons le manteau des Bouddhas et l'Œil de Shiva. Quiconque éveille le chakra frontal devient clairvoyant.

Lorsque la Kundalini arrive à la glande pinéale, l'Église de Laodicée s'ouvre. Ce chakra a mille pétales resplendissants. C'est la Couronne qui brille comme une auréole de lumière sur la tête des saints. Dans la glande pinéale se trouve l'atome de l'Esprit-Saint. Nous recevons alors la blanche colombe de l'Esprit-Saint et nous nous remplissons d'Illumination, de Sagesse et d'Omniscience.

Dans l'Église d'Éphèse nous conquérons la terre ; dans l'Église de Smyrne, l'eau ; dans l'Église de Pergame, le feu ; dans l'Église de Thyatire, l'air ; dans l'Église de Sardes, le fluide akashique ; dans l'Église de Philadelphie nous conquérons l'Esprit, et dans l'Église de Laodicée nous conquérons la Lumière. C'est ainsi que nous devenons Rois et Prêtres de la nature, selon l'ordre de Melchisédech.

Dans le champ magnétique de la racine du nez se trouve l'atome du Père. Dans la glande pituitaire, l'atome du Fils, et dans la pinéale, l'atome du Saint-Esprit.

Chapitre 3 : Les Deux Témoins

Les deux « Témoins » s'enroulent sur l'épine dorsale en formant le Saint-Huit. Les deux Témoins enroulés autour de l'épine dorsale forment le Caducée de Mercure.

Les deux cordons sympathiques se trouvent situés aux côtés droit et gauche de l'épine dorsale. Les deux Témoins s'élèvent alternativement à gauche et à droite jusqu'à former un nœud merveilleux dans l'espace compris entre les deux sourcils. Leur trajet se poursuit jusqu'aux fosses nasales. Le cordon sympathique qui part du côté droit suit son cours par le côté gauche, puis, au niveau du cœur, retourne au côté droit jusqu'au centre entre les sourcils, après quoi il se connecte à la narine gauche. Le cordon sympathique partant du côté gauche suit le chemin opposé jusqu'à la narine droite. Le cordon qui part du côté gauche s'avère froid. Celui qui procède du côté droit est chaud.

Le froid est lunaire. Le chaud est solaire. Par cette paire de cordons sympathiques s'élèvent jusqu'au cerveau les atomes solaires et lunaires de notre système séminal. Lorsque les atomes solaires et lunaires entrent en contact dans le coccyx, la Kundalini s'éveille, inévitablement.

Le canal médullaire a un orifice inférieur qui se trouve normalement fermé chez les personnes communes et courantes. Les vapeurs séminales débouchent cet orifice afin que la Kundalini s'y introduise. Le Yoga connaît un exercice spécial pour ouvrir cet orifice rapidement. Cet exercice est appelé Pranayama.

La Kundalini, dans son ascension victorieuse de chakra en chakra, défait les nœuds et les obstacles qui empêchent son ascension.

Il est nécessaire de prévenir nos frères gnostiques que nous devons apprendre à polariser le feu sacré de la Kundalini. Certains dévots boivent de l'alcool, jouissent quotidiennement de la passion sexuelle bien que jamais ils ne répandent leur Semen. Le résultat est qu'ils polarisent le Feu dans les chakras du bas ventre et perdent la possibilité de jouir de la félicité du « Lotus aux Mille Pétales » (l'Église de Laodicée). Ce chakra est l'Œil de Diamant qui nous confère l'Extase parfaite, le bonheur ineffable des Hommes-Dieux et le pouvoir de sortir consciemment en esprit et en vérité pour voyager dans les régions du Nirvana.

Tous ceux qui ont élevé le Serpent sur la Verge doivent être absolument chastes en pensée, en parole, et en acte. Ils doivent pratiquer chaque jour la méditation interne, ne pas être gloutons et ne pas boire d'alcool. Toujours propres, toujours ordonnés, toujours purs. C'est ainsi que se polarise le Feu dans l'Église de Laodicée. Et alors nous jouissons de l'Extase.

Les deux Témoins ont le pouvoir d'éveiller la Kundalini. « Ce sont les deux oliviers et les deux chandeliers qui se tiennent devant le Dieu de la terre ».

« Si quelqu'un veut les malmener, un feu jaillit de leur bouche pour dévorer leurs ennemis ; oui, qui veut leur faire du mal, c'est ainsi qu'il lui faudra périr. Ils ont pouvoir de fermer le ciel, afin qu'il ne pleuve pas durant les jours où ils prophétiseront, et ils ont pouvoir sur les eaux, pour les changer en sang, et de frapper la terre de toutes sortes de plaies, aussi souvent qu'ils voudront. » (Apocalypse II, Verset 3-6).

Ceux qui travaillent avec la Kundalini doivent avoir une foi inébranlable en la Divine Mère. Elle est celle qui conduit par la main son dévot. Elle est celle qui conduit son enfant de chakra en chakra. Elle est celle qui assiste l'étudiant gnostique, lui enseigne, l'appuie et le prépare à se réaliser. Tout dévot doit prier sa Mère Divine qu'elle lui accorde le Feu sacré et, après l'avènement du Feu, tout dévot doit méditer chaque jour sur la Divine Mère. Elle lui enseignera, elle le prendra par la main, elle guidera ses pas sur le difficile Sentier en Lame de Rasoir. Ce sentier est rempli de dangers dedans et dehors.

Swami Sivananda donne une prière qui sert à méditer sur la Divine Mère. Cette oraison est la suivante : « Mère Divine, je suis a toi, tu es mon unique refuge et mon soutien. Protège-moi, guide-moi, aies pitié de moi. ». Sachez, mes frères, que la Divine Mère répond toujours. Sans sa grâce, il serait impossible de conduire la Kundalini de chakra en chakra jusqu'à l'Église de Laodicée.

Chapitre 4 : Chant Mantrique pour éveiller la Kundalini

Les mantras sacrés ont le pouvoir d'éveiller la Kundalini. L'Ange Aroch, Ange de commandement, nous a enseigné le chant mantrique le plus puissant qui soit dans tout l'univers pour éveiller la Kundalini. Il a chanté, l'Ange, un chant si émouvant... un chant si doux... et nous nous sommes sentis remplis d'Extase. Ensuite, l'Ange nous a invités à suivre son exemple, et nous avons chanté. Ce chant mantrique s'écrit ainsi : Kandil Bandil Rrrrr. Ce chant mantrique se chante ainsi : KAN : à voix haute. DIL : à voix basse. BAN : à voix haute. DIL : à voix basse. La lettre R doit être vocalisée comme si l'on imitait le bruit d'un moteur, mais d'une voix semblable à celle d'un enfant. Oui, mes frères, c'est ainsi que l'on chante le chant de la Kundalini.

Tous ceux qui travaillent avec la Kundalini ne doivent pas oublier la lettre S.

Sachez, bien-aimés, que la lettre S a le pouvoir de transmuter la liqueur séminale en différentes valeurs énergétiques. La liqueur séminale doit être transmutée en sept types successifs d'énergie : les sept Degrés de Pouvoir du Feu. On doit faire résonner la lettre S comme un sifflement très doux et paisible. On serre les dents d'en haut contre celles d'en bas pour produire ce sifflement très fin et très doux. C'est la Voix Subtile que le yogi doit apprendre à entonner et à manier.

Le yogi doit tenir la Coupe d'Hermès hermétiquement close. Le yogi qui souffre de pollutions nocturnes, ou qui fornique tous les jours ou constamment, est pareil à l'homme qui veut remplir une cruche ou un tonneau sans fond. Le yogi doit transmuter la liqueur séminale en sept types d'énergie. La lettre S détient le pouvoir de transmuter la liqueur séminale en sept types d'énergie graduée.

La Kriya de Babaji, le Christ-Yogi de l'Inde, enseigne le pouvoir de la lettre S (le sifflement doux et paisible). Derrière le sifflement très fin que le yogi sait produire avec sa bouche, se trouve la Voix Subtile, un sifflement encore beaucoup plus fin qui, lorsqu'il résonne dans le cervelet, confère au yogi le pouvoir de sortir instantanément en corps astral.

Tous ces dévots qui travaillent avec la Kundalini ne doivent pas cesser de pratiquer avec la lettre S. Le S, entonné de cette façon Sssss, comme un sifflement très fin, transmute la liqueur séminale en le Feu sacré de la Kundalini.

Le chant mantrique de l'Ange Aroch, et le sifflement doux et paisible, sont indispensables pour éveiller la Kundalini.

Chapitre 5 : Les Fils de la Sagesse

Tout véritable mariage gnostique peut et doit engendrer des Enfants de la Sagesse. Sachez, disciples bien-aimés, que les Fils de la Sagesse ne sont pas des enfants de fornication.

Lorsque les couples gnostiques veulent offrir un corps à quelque Grand Maître de la Loge Blanche, ils doivent inévitablement descendre à la Neuvième Sphère avec l'Arcane IX du Tarot. Cet Arcane, c'est la Sexualité. La mère des Fils de la Sagesse se prépare pendant neuf mois avant de créer avec le pouvoir du Kriya-Shakti. Durant ce temps, elle doit beaucoup prier la Mère Divine en l'implorant de tout son cœur et de toute son âme qu'elle lui accorde la félicité de concevoir dans son ventre un Grand Maître, pour aider l'humanité. Ce sont neuf mois de préparation, neuf mois de chasteté, de sainteté, de méditation, avant d'effectuer l'acte secret avec son mari.

Le futur père de l'enfant ne doit pas non plus être fornicateur. Il doit s'abstenir durant neuf mois. Elle et lui doivent seulement prier beaucoup la Divine Mère, en lui demandant le bonheur d'avoir pour fils un Grand Maître.

Les époux doivent être chastes en pensée, en parole et en acte.

La copulation sacrée s'effectuera au printemps, pendant le mois des fleurs, en mai. Au mois de mai, le Bouddha descend pour bénir l'humanité.

On doit effectuer l'acte un vendredi, à l'aurore. À cette heure, l'Etoile du Matin vibre intensément.

Le couple doit se retirer de l'acte sans avoir éjaculé la liqueur séminale. Les hiérarchies lunaires savent utiliser un gamète masculin et un ovule maternel pour rendre féconde la matrice.

La mère doit chaque mois se coucher dans une position différente ; un mois sur le côté droit et l'autre sur le côté gauche. C'est ainsi que le corps de la créature qui se trouve dans le ventre recevra tout le bénéfice cosmique.

Dans la Lémurie, on effectuait tout ce travail à l'intérieur des grands Temples de Mystères. Alors, la douleur de l'accouchement n'existait pas.

C'est ainsi que viennent au monde les Fils de la Sagesse. C'est le système créateur du Kriya-Shakti.

Avec ce système extrêmement ancien qui se perd dans la nuit des siècles, tout couple yogi pourrait offrir un véhicule physique à n'importe lequel des Grands Maîtres de la Vénérable Loge Blanche.

Cette clef merveilleuse démontre de manière évidente qu'il n'est pas nécessaire d'éjaculer cent millions de spermatozoïdes pour créer un nouvel être humain. Dieu a dit : croissez et multipliez. Dieu n'a pas dit : croissez et forniquez. L'éjaculation séminale est un crime. L'éjaculation séminale est une fornication brutale. L'antique système de reproduction paradisiaque se réalisait sans l'éjaculation séminale chez l'homme, et sans l'orgasme féminin.

Les ténébreux lucifers de l'antique Terre-Lune ont enseigné à l'homme l'éjaculation séminale. Alors, il a perdu ses pouvoirs. Ceci est représenté par la sortie de l'Éden.

Nous, nous n'enseignons pas de choses contre nature. Le normal et naturel c'est de ne pas répandre le Semen. Nous ne sommes pas en train d 'enseigner des raffinements sexuels ; nous enseignons ce qui vraiment est naturel, normal. Les gens sont scandalisés, parce que la Pierre Philosophale est une « Pierre d'achoppement » et une « Pierre de scandale » pour les malveillants (la Pierre d'achoppement, c'est la Sexualité).

Les méchants haïssent la Magie Sexuelle. Ces malveillants, celui qui empêche la pleine satisfaction de leurs passions charnelles leur répugne. Les méchants ressentent de la répugnance pour la chasteté. C'est la loi de ces pauvres gens : ils vivent pour jouir du plaisir charnel et détestent la chasteté.

Chapitre 6 : Urdhvaratus

La Magie Sexuelle (l'Arcane AZF) est connue en Inde sous le terme sanskrit Urdhvaratus. Celui qui pratique l'Arcane A.Z.F. est appelé en Inde Urdhvaratus Yogi.

On rencontre le Grand-Arcane dans un livre indien intitulé « Secrets du Yoga » (« Secrets of Yoga »). Son auteur est un yogi du sud de l'Inde.

Cela cause de l'horreur de savoir que les Bonzes ténébreux du Clan Dag Dugpas, consacrés au Tantrisme horrible et fatal, éjaculent leur liqueur séminale durant leurs pratiques de Magie Noire.

Les Bonzes possèdent une technique fatale pour réabsorber le Semen répandu. Cette technique est le Vajroli malheureusement mal employé. Nous ne voulons pas nous étendre davantage sur le Vajroli appliqué dans son aspect ou sa phase purement négative, parce que nous savons qu'il existe beaucoup de personnes de faible mentalité qui pourraient facilement tomber dans l'horrible Tantrisme des Bonzes. Alors, le Karma retomberait fatalement sur nous.

Le Semen répandu puis réabsorbé par les organes créateurs est horriblement saturé d'atomes de l'ennemi secret, d'atomes sataniques puisés dans les propres enfers atomiques de l'être humain. Le résultat inévitable de ce Tantrisme est la descente du Serpent vers le bas, vers les Abîmes atomiques de la nature. C'est ainsi que la personnalité humaine finit par se séparer définitivement de l'Esprit Divin L'être humain se convertit alors en un Démon !

À d'autres époques, on pratiquait dans les Ashrams de l'Inde l'Arcane AZF. Les yoginis se préparaient par le Vajroli pour la Magie Sexuelle. Malheureusement, les petits frères avec les petites sœurs commencèrent à faire des scandales et les Gurujis tirèrent alors les rideaux de l'ésotérisme et interdirent l'AZF. Néanmoins les yogis et yoginis initiés pratiquent en secret l'arcane AZF (bien que, apparemment, celui-ci soit défendu).

La réalité est que cette interdiction fit plus de mal que de bien car le système du Brahmacharya s'avère un échec, personne n'étant capable d'observer le Brahmacharya (l'Abstinence absolue). Certains qui, apparemment, l'observent, souffrent de pollutions nocturnes. Ils perdent ainsi le Semen qu'ils accumulent et se convertissent en victimes de l'Abîme.

L'Arcane AZF est un système pour créer des fils forts, sains et grandioses. Avec l'Arcane AZF, le spermatozoïde qui doit féconder la matrice est sélectionné. Le spermatozoïde qui réussit à s'échapper durant la pratique avec l'Arcane AZF est en fait, un spermatozoïde choisi et puissant qui doit engendrer un véritable Surhomme. C'est ainsi que nous pouvons former une race de Dieux.

Avec l'Arcane AZF, on obtient le développement complet de tous les feux dorsaux. Avec l'Arcane AZF on atteint la réalisation totale, de fond en comble.

La grande yogini H.P. Blavatsky, après être devenue veuve du Comte Blavatsky, dut se remarier pour pratiquer l'Arcane AZF C'est ainsi seulement qu'elle est parvenue au développement complet des quarante-neuf feux.

Le Yogi-Avatar Lakiri Lahasalla, fut appelé à l'initiation par Babaji alors qu'il était déjà marié. Ainsi s'est réalisé le Yogi-Avatar.

Les Gurujis des Ashrams doivent payer le Karma pour ne pas avoir parlé clairement quand il a été nécessaire de parler clair. On n'a rien gagné à voiler le Sanctuaire. Mieux vaut avoir le courage de parler clairement.

Dans l'union du Phallus et de l'Utérus se trouve la clef de l'Arcane AZF

L'important c'est de se retirer de l'acte sexuel sans répandre le Semen. On ne doit jamais, de toute notre vie, renverser la Coupe d'Hermès. C'est ainsi que nous nous convertissons en Dieux terriblement Divins.

Notre devise est Théléma (Volonté).

Avec l'Urdhvaratus, la Kundalini s'éveille et se développe totalement.

Chapitre 7 : La Mère Cosmique

Dieu n'a aucune forme. Dieu est coessentiel avec l'Espace Abstrait Absolu. Dieu est Cela. Cela. Cela.

Dieu a deux aspects : Sagesse et Amour. Dieu comme Sagesse est le Père. Dieu en tant qu'Amour est la Mère.

Le Christ est le Fils de Dieu. Le Christ n'est pas un individu, le Christ est une Armée. Le Christ est l'Armée de la Voix ; le Verbe.

Avant que ne commençât à poindre l'aurore du nouveau Jour Cosmique, le Père, la Mère et le Fils étaient Un, Cela. Cela. Cela.

Dieu en tant que Père réside dans l'Œil de la Sagesse. Cet Œil est situé entre les deux sourcils.

Dieu comme Mère réside dans le Temple-Cœur.

La Sagesse et l'Amour sont les colonnes fondamentales de la Grande Loge Blanche.

À l'intérieur de chaque être humain existe un soldat de l'Armée de la Voix. C'est le Christ interne de tout homme qui vient au monde.

L'homme septuple n'est tout au plus que l'ombre pécheresse de ce soldat de l'Armée de la Voix.

Il nous faut incarner l'Homme-Soleil, le Christ interne. La Mère Divine nous aide. Demandez et l'on vous donnera ; frappez et l'on vous ouvrira.

Dieu comme Amour est Isis, de qui aucun mortel n'a levé le voile. Quel est donc celui qui oserait lever ce voile terriblement divin ? Malheur aux profanes et aux profanateurs qui osent ne serait-ce que toucher le Voile d'Isis !

Lorsque le dévot fait sa prière à la Mère Divine, il doit avoir sommeil et être immergé en profonde méditation interne. Le véritable dévot ne se lève de son lit, ni ne mange, ni ne boit qu'il n'ait reçu la réponse de la Divine Mère.

La Mère Cosmique n'a pas de forme, mais elle aime prendre une forme pour répondre au suppliant. Elle peut se présenter comme Isis, Rhéa, Cybèle, Tonantzin, Marie, etc.

Lorsque la Divine Mère a donné sa réponse au dévot, sa forme se désintègre instantanément parce qu'elle n'en a plus besoin.

La Divine Mère est le second aspect de Cela, et est appelée Amour. L'Amour est une substance qui est coessentielle avec l'Espace Abstrait très profond.

La Divine Mère n'est pas une femme, ni non plus quelque individu. Elle est uniquement une Substance inconnue.

Quelle que soit la forme que Cela prend, elle se désintègre aussitôt après. Cela est Amour.

Dieu-Mère est Amour. Dieu-Mère nous adore, nous aime terriblement. La Déesse Mère du monde monte par le canal médullaire, convertie en Serpent de Feu, lorsque nous travaillons avec l'Arcane AZF

La Déesse Mère du monde est Devi Kundalini.

La Divine Mère porte son enfant dans ses bras amoureux. Le Christ interne de chaque homme est cet Enfant. La Mère est Cela. Cela. Cela. Isis. Amour. Mystère.

Le dévot qui veut des pouvoirs doit les demander à la Divine Mère. Le véritable dévot s'humilie devant Dieu-Mère.

Si le dévot se résout vraiment à corriger ses erreurs et à fouler le sentier de la sainteté, il peut demander à la Divine Mère le pardon de son Karma passé et la Mère Divine lui pardonnera. Mais si le dévot ne se corrige ni ne suit le sentier de la sainteté, il est alors inutile de demander pardon à la Divine Mère, parce qu'elle ne lui pardonnera pas.

La Mère Divine pardonne à ses fils vraiment repentis. Elle sait pardonner à ses enfants parce qu'ils sont ses enfants.

Tout le Karma des mauvaises actions, des réincarnations passées, peut être pardonné par la Mère Divine. Lorsque le repentir est absolu, le châtiment s'avère superflu.

Chapitre 8 : Pranayama Christique Égyptien

Le Prana est le Grand Souffle. Le Prana est le Christ Cosmique. Le Prana est la vie qui palpite en chaque atome, comme elle palpite dans chaque soleil.

Le feu brûle par le Prana ; l'eau s'écoule par le Prana ; le vent souffle par le Prana ; le soleil existe par le Prana. La vie que nous avons est Prana. Rien ne pourrait exister dans l'univers sans Prana. L'insecte le plus insignifiant ne pourrait naître ni la petite fleur bourgeonner sans le Prana.

Il y a du Prana dans la nourriture que nous mangeons, dans l'air que nous respirons, dans l'eau que nous prenons, dans tout.

Lorsque l'énergie séminale est sublimée et transformée totalement, elle pourvoit le système nerveux en très riche Prana, lequel est déposé dans le cerveau comme un vin de lumière, comme une énergie christique merveilleuse.

Il existe une étroite connexion entre le mental, le Prana et le Semen. En contrôlant l'énergie séminale avec la force de la volonté, nous aurons tout obtenu parce que le mental et le Prana seront alors sous notre contrôle.

Ceux qui répandent leur Semen ne pourront jamais, au grand jamais, contrôler le mental ni le Prana. Ce sont les « Ratés ».

Celui qui parvient au contrôle sexuel parviendra aussi au contrôle de son mental et au contrôle du Prana. Les hommes de cette sorte atteignent la libération. Les hommes de cette sorte obtiennent l'Élixir de Longue Vie.

Tous les immortels qui vivent avec le Christ-Yogi de l'Inde (le divin Babaji) ont conservé leur corps physique à travers des milliers d'années sans que la mort puisse rien contre eux. Ces frères, après être arrivés à la suprême chasteté, ont obtenu le contrôle du Prana et du mental.

Le Prana est Énergie Universelle, est Vie, est Lumière, est Joie.

Le principal objectif de la pratique du Pranayama est de parvenir à l'union des atomes solaires et lunaires du système séminal pour éveiller la Kundalini.

Pratique ésotérique

1. Le dévot s'assoit sur une chaise, face à l'est.

2. Il doit beaucoup prier, implorant la Divine Mère d'éveiller la Kundalini.

3. Le torse, le cou et la tête devront former une ligne verticale. On ne doit pencher le corps ni d'un côté, ni de l'autre, ni vers l'avant, ni vers l'arrière. Les paumes des mains doivent reposer sur les jambes de façon tout à fait naturelle.

4. Le mental du dévot doit être dirigé vers l'intérieur, vers la Divine Mère, l'aimant et l'adorant.

5. Fermez les yeux pour que les choses du monde physique ne vous distraient pas.

6. Bouchez la narine droite avec le pouce en vocalisant, mentalement le mantra Tom en même temps que vous respirez ou inhalez très lentement l'air par la narine gauche.

7. Fermez maintenant la fosse nasale gauche avec l'index. Retenez le souffle. Envoyez le Prana à l'Église d'Éphèse, située dans le coccyx, afin d'éveiller la Kundalini, et prononcez mentalement le mantra SA (SSSSS AAAAA.).

8. Expirez maintenant lentement par la fosse nasale droite en vocalisant mentalement le mantra HAM (H AAAAA MMMMM.).

9. Fermez maintenant la fosse nasale gauche avec l'index.

10. Inhalez la vie, le Prana, par la narine droite en vocalisant mentalement le mantra TOM. Retenez maintenant le souffle en vocalisant le mantra RA. Fermez les deux fosses nasales avec l'index et le pouce. Envoyez le Prana au centre magnétique du coccyx pour éveiller la Kundalini.

11. Exhalez très lentement par la narine gauche en vocalisant mentalement la syllabe mantrique HAM.

12. Ceci constitue un Pranayama complet.

13. Six Pranayamas consécutifs doivent être effectués au commencement et à la tombée du jour.

14. Le dévot se lèvera de sa chaise et s'agenouillera par terre.

15. Il placera maintenant ses mains à plat sur le sol, les pouces se touchant l'un l'autre.

16. Incliné vers l'avant, prosterné par terre, plein de suprême vénération, la tête vers l'est, il appuiera son front sur le dos des mains, à la manière égyptienne.

17. Le dévot vocalisera maintenant, avec son larynx créateur, le puissant mantra RA des Égyptiens. Ce mantra se vocalise en allongeant le son des deux lettres qui le composent. Ainsi : Rrrrr Aaaaa. On doit le vocaliser sept fois consécutives.

Ce sont les dix-sept points du Pranayama Égyptien. Le mantra RA possède le pouvoir de faire vibrer la Kundalini et les chakras pour les éveiller. Les mantras du Pranayama sont Tom-Sa-Ham, Tom-Ra-Ham.

Grâce au Pranayama, la Kundalini s'éveille. Par le Pranayama, les obscures régions des ténèbres et l'inertie se dissipent. Avec le Pranayama, nous dissipons la paresse et la turpitude.

Le Prana est en relation avec le mental. Le mental est le véhicule de la volonté. La volonté doit obéir à la

Grande Âme du monde.

Tous les véhicules internes doivent être contrôlés avec le Pranayama. Le Prana est la vie.

La narine droite est solaire. La narine gauche est lunaire. Les deux Témoins sont en relation avec les fosses nasales. Les vésicules séminales se trouvent unies aux deux Témoins au moyen d'une paire de cordons nerveux. En dernière analyse, nous pouvons assurer que les deux Témoins de l'Apocalypse naissent dans les vésicules séminales. Les deux vésicules séminales sont les deux Océans de la vie. On raconte que Moïse a rencontré son Maître au confluent des deux Océans.

Nous avons enseigné dans ce chapitre un Pranayama Égyptien pour les dévots du monde occidental.

Ceux qui veulent éveiller la Kundalini doivent persévérer tous les jours et durant toute leur vie dans le Pranayama.

La pièce destinée à la pratique du Pranayama ne doit pas être humide, ni non plus mal aérée, ou sale. Ce doit être une chambre propre, pure, ordonnée. On doit aussi pratiquer le Pranayama à la campagne, à la montagne, au bord de la mer, etc.

Avec le Pranayama, nous transmutons l'énergie sexuelle en Énergie Christique. Avec le Pranayama, nous éveillons la Kundalini et nous ouvrons les chakras totalement.

Le Pranayama est un système de transmutation sexuelle pour célibataires, plus particulièrement, bien que les couples puissent aussi s'en servir avec profit.

Chapitre 9 : Transmutation Sexuelle pour Célibataires

Yoga signifie « Union avec Dieu ». Personne ne peut parvenir à l'Union avec le Bien-Aimé sans avoir éveillé d'abord la Kundalini.

Aucun être vivant ne pourrait éveiller la Kundalini positivement sans être parvenu à la suprême chasteté. Il est indispensable de se laver les pieds dans les eaux du renoncement. « Efforcez-vous d'entrer par la porte étroite ; car beaucoup, je vous le dis, chercheront à entrer, et ne le pourront pas » (Luc, XIII, 24).

Il est indispensable de savoir que la « porte étroite, resserrée et difficile », c'est la Sexualité : nous sommes sortis de l'Éden par la porte du Sexe ; seulement par cette porte pouvons-nous rentrer à l'Éden. L'Éden est le Sexe même. Personne ne peut rentrer à l'Éden par de fausses portes. Nous devons entrer par où nous sommes sortis. Cela est la Loi.

Ces étudiants d'occultisme qui, pour tel ou tel motif, ne peuvent travailler avec l'Arcane AZF, devront connaître à fond la science de la transmutation sexuelle. Il existe une autre clef secrète à l'aide de laquelle les dévots célibataires pourront ouvrir l'Arche de la Science.

Pratique de Transmutation Sexuelle pour Célibataires

Première position : les dévots du sentier devront s'asseoir par terre en imitant la posture du crapaud. Deuxième position : les dévots allongés dans leur lit (ou sur le sol) en décubitus dorsal (sur le dos) avec le tronc soulevé de terre et la tête inclinée le plus possible vers l'arrière, devront alors se gonfler ou se boursoufler comme le crapaud lorsqu'il est furieux.

Attitude mentale de la première position

Volonté et Imagination unies en vibrante harmonie, l'étudiant gnostique doit s'identifier avec le crapaud. Qu'il s'imagine être au milieu d'un ruisseau d'eaux pures de vie. Il unit sa Volonté et son Imagination pour faire monter ses énergies sexuelles depuis ses organes sexuels jusqu'au Calice sacré du cerveau. L'étudiant gnostique doit faire monter son énergie séminale par la paire de cordons sympathiques qui s'enroulent autour de la moelle épinière en formant le fameux Caducée de Mercure.

Attitude mentale de la deuxième position

Volonté et Imagination unies en vibrante harmonie, l'étudiant doit se gonfler comme le fait le crapaud. Ceci n'est possible qu'avec la respiration. En inspirant l'air vital, imaginez l'énergie séminale montant par vos deux canaux sympathiques qui s'enroulent gracieusement jusqu'au cerveau. Conduisez-la ensuite jusqu'au cœur. Exhalez alors l'air vital en fixant l'énergie dans le Temple-Cœur. Notre devise est Théléma (Volonté).

Mantra pour cette pratique

Imitez le chant du crapaud. Ce mystérieux « Croac » du crapaud est le mantra.

Origine de cette pratique

La Divine Mère Cosmique nous a donné, à tous les Frères, cette merveilleuse clef de l'Arche de la Science. La Mère Divine veille sur tous ses enfants. Le crapaud sur la fleur immaculée du lotus, parmi les eaux pures de la vie, est un symbole sexuel archaïque dans la vieille Égypte des Pharaons.

Chapitre 10 : L'Ordre et la Discipline Ésotériques

Tout étudiant gnostique doit être ordonné. L'étudiant de la Gnose doit être vraiment discipliné. Aucun étudiant de la Gnose ne pourra réaliser de progrès véritable s'il boit de l'alcool.

Le Gnostique doit être tempéré. Ne pas boire de vin, ne pas médire des gens, n'être pas glouton, ni paresseux.

Le Gnostique doit se retirer chaque jour à 10 heures du soir, dans sa chambre, pour pratiquer la méditation interne. Le Gnostique doit se lever à l'aube pour pratiquer tous ses exercices ésotériques.

Le Gnostique doit être soigné, propre, décent, noble, honnête, toujours convenable, toujours joyeux, jamais en colère avec personne ni contre personne.

Le dévot vraiment résolu à se réaliser ne doit absolument jamais accepter de prendre ne serait-ce qu'une seule coupe de vin alcoolisé. Sachez que l'alcool fait du tort et détruit. L'alcool appartient à l'Abîme. Les buveurs d'alcool tombent dans l'Abîme inévitablement. Les ivrognes n'atteignent pas la Réalisation.

Le dévot doit prendre son bain à chaque jour et très bien se vêtir. Le Gnostique débraillé ou malpropre, qui ne prend jamais de bain, celui qui est toujours dans la plus grande négligence fait du tort à l'humanité, parce qu'avec sa propagande de très mauvais goût, il éloigne beaucoup de gens de ces études. Les gens se disent alors : « C'est ainsi que sont les gnostiques ? Je ne veux pas dégénérer ! Je n'entrerai pas dans ces études ! Etc. »

Le Gnostique ne doit pas être fanatique. Nous devons, tout étudier, rejeter l'inutile et accepter l'utile. La Gnose n'est contre aucune religion, école, ordre ou secte. Nous avons lutté pour l'épuration morale de beaucoup d'écoles, religions et sectes. Nous n'avons été contre aucune religion, école ou secte. Nous savons que l'humanité est divisée en groupes et que chaque groupe humain a besoin de son système d'instruction particulier. Réellement, toutes les religions, écoles et sectes sont des perles extrêmement précieuses enfilées sur le fil d'or de la Divinité.

Nous devons élever des églises pour qu'en elles puissent officier toutes les religions, sans distinction de nom ou de credo : réellement, les religions sont ineffables et divines. Toutes les écoles, religions et sectes sont nécessaires. La jalousie religieuse est la jalousie passionnelle même, élevée au niveau de jalousie religieuse. Il est honteux d'avoir de la jalousie religieuse. Les frères doivent transcender la jalousie, la rivalité. C'est une passion très basse. Le Mouvement Gnostique est formé de gens de toutes les écoles, religions et sectes.

Une autre des maladies les plus graves de l'âme est la nécroneurite. De nos jours, les gens sont devenus neurasthéniques. Sachez que la neurasthénie est satanique. Cultivez toujours la douceur, la patience et l'amour. Éduquez vos enfants avec sagesse et amour. Cultivez dans votre foyer la joie, la douceur et l'amour. Sachez que la neurasthénie détruit les fleurs de lotus de l'âme. Enseignez à vos enfants par l'exemple. Soyez toujours joyeux et heureux. Les foyers gnostiques doivent toujours être des sanctuaires d'amour et de félicité. Les cris neurasthéniques, le bâton et le fouet éloignent la félicité ; alors, la blanche colombe de l'amour sort du cœur pour toujours. Voilà le malheur de beaucoup de foyers. Vivez avec sagesse et amour.

Chapitre 11 : La Méditation

Un jour, nous avons entendu, de la bouche même d'un Swami hindou, une affirmation insolite. Ce Maître expliquait à son auditoire la nécessité du Hatha-Yoga, comme indispensable pour atteindre les hauteurs du Samadhi. Il disait, ce yogi, que beaucoup de personnes n'avaient rien obtenu dans la méditation interne, malgré leurs efforts prolongés et un entraînement quotidien, et que cet échec était redevable au fait que l'on excluait le Hatha-Yoga.

Nous sommes franchement en désaccord avec cette affirmation du vénérable Swami. Ceux qui, après dix ou vingt ans d'efforts, n'ont pas obtenu l'Illumination avec la pratique de la Méditation interne, doivent en chercher la cause dans le manque du facteur demi-sommeil.

Il est essentiel de savoir combiner la Méditation avec le demi-sommeil.

Chapitre 12 : Premières Expériences de Clairvoyance et de Clairaudience

Si le yogi persévère dans la méditation interne, s'il est constant, tenace et infiniment patient, après quelque temps apparaissent les premières perceptions clairvoyantes.

Au début, seulement des points lumineux, ensuite apparaissent des visages, des scènes de la nature, des objets, comme dans les rêves, en ces moments de transition entre la veille et le sommeil. Les premières perceptions clairvoyantes transportent d'enthousiasme le disciple. Ces perceptions lui démontrent que ses pouvoirs internes commencent à entrer en activité.

Il est indispensable que l'étudiant ne se lasse pas. Il faut énormément de patience. Le développement des pouvoirs internes est quelque chose de très difficile. Réellement, nombreux sont les étudiants qui commencent, mais très peu parmi eux ont la patience du Saint-Job. Les impatients ne réussissent pas à faire un seul pas sur le sentier de la réalisation. Les pratiques ésotériques de cette sorte sont pour les gens très tenaces et patients.

Dans l'Inde sacrée des Veda, les yogis pratiquent la méditation interne quatre fois par jour. Dans notre monde occidental, à cause de notre souci de la vie quotidienne et de la dure bataille pour l'existence, on ne peut pratiquer la méditation qu'une fois par jour. Mais cela est suffisant. L'important c'est de pratiquer tous les jours, sans manquer une seule journée. La répétition incessante, continue, tenace, finit par faire tourner les chakras et, après quelque temps, commencent les premières perceptions clairvoyantes et clairaudientes.

Les taches lumineuses, les scènes de lumière, les figures vivantes, les sons de cloches, les voix de personnes ou d'animaux, etc., indiquent avec exactitude que l'étudiant progresse dans le développement de ses pouvoirs internes. Toutes ces perceptions se produisent au moment où, plongés en profonde méditation, nous nous trouvons assoupis.

Des lumières d'une très grande variété commencent à apparaître, avec la pratique de la méditation interne. Au début, le dévot perçoit des lumières blanches et très brillantes. Ces lumières correspondent à l'Œil de la Sagesse, lequel se trouve situé entre les deux sourcils. Les lumières blanches, jaunes, rouges, bleues, vertes, ainsi que les éclairs, le soleil, la lune, les étoiles, les étincelles, les flammes, etc., sont des particules formées d'éléments suprasensibles (particules tanmatriques).

Lorsqu'apparaissent de petites billes lumineuses resplendissantes, de couleur blanche et rouge, c'est le signe absolument sûr que nous progressons dans la pratique de la concentration de la pensée. Arrivera le moment où le dévot réussira à voir les Anges ou les Archanges, les Trônes, les Puissances, les Vertus, etc. L'étudiant voit aussi ordinairement parmi ses songes, durant la méditation, des temples grandioses, des rivières, des vallées, des montagnes, de beaux jardins enchantés, etc.

Pendant les pratiques de méditation, certaines sensations étranges, qui remplissent parfois le dévot de crainte, se présentent habituellement. Une de ces sensations est un courant électrique dans le chakra du coccyx. Dans le Lotus aux Mille Pétales situé dans la partie supérieure du cerveau, on peut aussi ressentir certaines sensations électriques. Le dévot doit alors vaincre la peur s'il veut progresser dans le développement de ses pouvoirs internes ; ces phénomènes n'ont rien d'inquiétant, ils sont tout à fait normaux.

Il y a des personnes qui ont des visions après quelques jours de pratique. D'autres personnes commencent à avoir les premières visions après six mois d'exercices quotidiens.

Dans la première période d'entraînement journalier, nous ne sommes en relation qu'avec les êtres du plan astral. Dans la seconde période de pratique ésotérique, nous sommes en relation avec les êtres du monde mental. Dans la troisième période nous sommes en relation avec les êtres du monde purement spirituel. C'est alors que nous commençons réellement à nous convertir en investigateurs compétent des mondes supérieurs.

Le dévot qui a commencé à avoir les premières perceptions des mondes supérieurs doit être, au début, comme un jardin scellé de sept sceaux. Ceux qui vont partout en racontant aux autres tout ce qu'ils voient et entendent, échouent dans ces études parce que les portes des mondes supérieurs se ferment à eux.

Un des dangers les plus graves qui guettent le dévot, c'est la vanité et l'orgueil. Beaucoup d'étudiants s'emplissent d'orgueil et de vanité lorsqu'ils commencent à percevoir la réalité des mondes suprasensibles ; ils se qualifient alors eux-mêmes de Maîtres et, sans avoir atteint le plein développement de leurs pouvoirs internes, ils commencent à juger les autres faussement, en se basant sur leurs perceptions clairvoyantes incomplètes.

Le résultat de ce comportement erroné est que le dévot se charge en outre de beaucoup de Karma parce qu'il se convertit en calomniateur de son prochain et remplit alors le monde de larmes et de douleur.

L'étudiant qui a eu les premières perceptions clairvoyantes doit être comme un jardin scellé de sept sceaux, jusqu'à ce que son Maître interne l'initie dans les Grands Mystères et lui donne l'ordre de parler.

Une autre des fautes graves qui attendent tous ceux qui se soumettent à la discipline ésotérique est de mépriser l'Imagination. Nous avons appris, quant à nous, que l'imagination est la translucidité, le miroir de l'âme, la divine clairvoyance. Pour le dévot, imaginer c'est voir. Lorsque le chakra frontal commence à tourner, les images qui viennent à la translucidité deviennent brillantes, resplendissantes, lumineuses.

Le dévot doit bien distinguer l'Imagination de la Fantaisie. L'Imagination est positive. La Fantaisie est négative, pernicieuse, dommageable pour l'esprit car elle peut nous conduire aux hallucinations et à la folie.

Tous ceux qui veulent éveiller la clairvoyance tout en méprisant l'Imagination, tomberont dans la même absurdité que ceux qui veulent pratiquer la méditation avec une absence de sommeil. Ces gens échouent dans le développement de leurs pouvoirs internes. Ces gens violent les lois naturelles, et le résultat inévitable c'est l'échec.

Imagination, Inspiration, Intuition, sont les trois chemins obligatoires de l'Initiation. D'abord apparaissent les images, et, à la fin, nous pénétrons dans un monde purement spirituel.

Tout clairvoyant a besoin de l'Initiation. La clairvoyance sans l'Initiation ésotérique conduit l'étudiant au monde du crime. Il est indispensable de recevoir l'Initiation Cosmique.

Si un clairvoyant pénètre dans le Subconscient de la nature, il pourra y lire tout le passé de la Terre et de ses races. Il y trouvera aussi les êtres qui lui sont les plus chers. Il pourra voir, par exemple, son épouse chérie mariée avec d'autres hommes ou, peut-être, en train de commettre l'adultère. Si le clairvoyant ne possède pas l'Initiation, il confondra le passé avec le présent et calomniera alors son épouse en disant : « elle m'est infidèle ; elle est adultère, car je suis clairvoyant et je la vois dans les mondes internes en plein adultère ». Dans le Subconscient de la nature existent les souvenirs de nos réincarnations passées.

Si un clairvoyant pénètre dans l'infraconscient de la nature, il y trouvera toutes les mauvaises actions de l'espèce humaine. Dans l'infraconscient de la nature vit le Satan de tout être humain, le Moi psychologique. Si le clairvoyant n'a pas reçu l'Initiation interne, ce clairvoyant sans Initiation verra là le Satan des Saints revivant sans cesse les crimes et mauvaises actions qu'ils ont commis dans de très anciennes réincarnations, avant de devenir des Saints. Mais le clairvoyant inexpérimenté et dépourvu d'Initiation ne saurait pas distinguer réellement le passé du présent, le Satan d'un homme de l'Être véritable de cet homme. Le résultat serait la calomnie. Le clairvoyant inexpérimenté dirait : « Cet homme qui se croit un saint est un assassin, ou un voleur, ou un terrible magicien noir ; car moi, avec ma clairvoyance, c'est ainsi que je le vois ». Voilà précisément ce qu'on appelle la calomnie. Beaucoup de clairvoyants ont horriblement dégénéré en calomniateurs. Un des dangers graves de la calomnie c'est l'homicide.

L'homme jaloux, méfiant, etc., trouvera, dans l'infraconscient de la nature, tous ses doutes et soupçons devenus réalité ; il calomniera alors son épouse, ses amis, ses voisins, les Maîtres, en disant : « Vous voyez bien que j'avais raison de douter. Mon ami est un voleur, ou un magicien noir, ou un assassin ; mon épouse commet l'adultère avec un tel, comme je l'avais soupçonné, ma clairvoyance est infaillible, je ne me trompe pas, etc. ». Le pauvre homme, à cause de son manque d'Initiation, n'aurait pas la capacité d'analyse suffisante pour se rendre compte qu'il a pénétré dans l'Inconscient de la nature, où vivent ses propres créations mentales. En considérant tous ces dangers, il est nécessaire que les étudiants ésotéristes ne portent pas de jugements sur les personnes. « Ne jugez pas pour que vous ne soyez pas jugés ». Le dévot doit être comme un jardin scellé avec sept sceaux. Celui qui a déjà les premières perceptions clairvoyantes et clairaudientes est encore un clairvoyant inexpérimenté, et s'il ne sait pas se taire il se convertira en un calomniateur des personnes. Seuls les grands clairvoyants initiés ne font pas d'erreurs. Rama, Krishna, Bouddha, Jésus-Christ, Hermès, etc., furent de véritables clairvoyants infaillibles omniscients.

Chapitre 13 : La Voix Subtile

Il existe un son mystique que le yogi doit apprendre à écouter. Les Aztèques connaissaient ce son mystique. Souvenons-nous de la colline de Chapultepec. Un ancien manuscrit mexicain représente, sur la colline, un grillon. Dans la Rome antique des Césars, le grillon était vendu dans une petite cage en or à un prix extrêmement élevé. Les magiciens de la Rome antique achetaient ce petit animal pour l'employer dans la Magie Pratique.

Si nous mettons ce petit animal près de la tête de notre lit et si nous méditons sur son chant délicieux, alors nous entendrons la Voix Subtile au moment où nous serons sur le point de nous endormir. Ce phénomène est semblable à celui de deux pianos pareillement accordés. Si nous touchons, par exemple, la note si de n'importe lequel des deux pianos, sur l'autre piano la même note est répétée sans l'intervention de la main humaine. Ceci est un phénomène vibratoire très intéressant que n'importe qui peut vérifier. Une chose précise se produit avec le chant mystérieux du grillon : à l'intérieur du cerveau humain se trouve le son mystique qui résonne lorsque le petit animal chante. C'est une question d'affinité et de vibration.

L'alimentation de ce petit animal n'est pas un problème nous savons qu'il se nourrit de végétaux ; il mange aussi le linge dans les maisons, et les gens le redoutent parce que personne ne veut perdre son linge. N'importe qui peut obtenir ce petit animal dans les champs.

Celui qui sait écouter la Voix Subtile peut sortir instantanément en corps astral chaque fois qu'il le désire. Si le dévot se concentre sur le chant du grillon ; si le yogi médite sur le chant du grillon ; si le yogi s'assoupit en écoutant ce chant, à l'intérieur de son cerveau résonnera bientôt le même chant, le son mystique, la Voix Subtile. Alors, les portes du mystère sont ouvertes. À cet instant, le Gnostique peut se lever de son lit tout naturellement et sortir de chez lui en corps astral.

Il ne s'agit pas de se lever par le mental, ce dont nous parlons doit se traduire dans les faits. Que le dévot se lève, qu'il se lève de son lit de façon tout à fait naturelle, et la nature se chargera à ce moment-là de séparer le corps astral du corps physique.

Hors du corps physique, nous ressentons une volupté spirituelle délicieuse. Il n'y a pas de plus grand plaisir que celui de se sentir l'âme délivrée. Dans les mondes supérieurs, nous pouvons converser avec les Dieux ineffables. Dans les mondes supérieurs, nous pouvons étudier aux pieds du Maître. Ainsi nous libérons-nous de toute théorie, ainsi buvons-nous à la source vive de la connaissance.

Tout dévot doit apprendre à écouter la Voix Subtile. Avec le son mystique, le dévot peut réaliser merveilles et prodiges.

Si le dévot veut entendre le son mystique, sa concentration doit être parfaite. Au début, l'étudiant entendra plusieurs sons, mais s'il se concentre intensément sur le chant du grillon, à la fin il réussira à l'entendre. Il sera alors victorieux. Avec le son mystique, nous parvenons inévitablement à l'Illumination.

Le son mystique, en dernière analyse, procède du cœur tranquille. Nous devons chercher l'origine lointaine du son mystique dans la Mère Divine. Le dévot doit prier beaucoup en suppliant la Divine Mère qu'elle lui concède la grâce d'entendre le son mystique.

Avec la grâce de la Mère Divine, tout dévot peut avoir le bonheur d'entendre le son mystique, qui nous permet la sortie instantanée en corps astral.

Le dévot qui veut réaliser avec succès ces pratiques doit s'abandonner à la méditation interne quand vraiment il sent qu'il est suffisamment ensommeillé. Sachez que tout exercice ésotérique de méditation avec absence du facteur sommeil est dommageable, inutile, stérile. Il endommage le mental et ruine le cerveau.

La méditation interne doit être combinée intelligemment avec le sommeil.

Si l'étudiant gnostique n'a malheureusement pas en sa possession le merveilleux petit animal mentionné plus haut, il doit alors faire résonner la lettre S, ainsi : Sssss. comme un sifflement très fin et délicat (lèvres entrouvertes, les dents d'en haut touchant celles d'en bas) ; derrière ce son extrêmement fin, se trouve la Voix Subtile, qui nous permet la sortie instantanée en corps astral.

Pour la méditation interne, le dévot doit choisir une position bien confortable. Mentionnons incidemment deux de ces positions confortables :

Position du cadavre

Que le dévot s'allonge en position du cadavre. Qu'il place les bras de chaque côté du corps, les appuyant sur le lit ou sur le sol (où l'on se trouve étendu sur le dos). Les jambes seront bien droites, comme celles des cadavres, et l'on joindra les talons en séparant la pointe des pieds à droite et à gauche en forme d'éventail.

Position de l'étoile flamboyante

Que le dévot s'allonge dans la position de l'étoile flamboyante, en ouvrant les jambes et les bras de chaque côté, et le corps bien relaxé ; nous avons alors la figure de l'étoile à cinq pointes. C'est la position du Maître. Les Grands Maîtres utilisent cette position pour la méditation interne. Devant cette figure, les ténébreux fuient, pleins de terreur. Lorsque le Maître se lève, il laisse là son empreinte flamboyante qui fait fuir les ténébreux.

Les dévots ne doivent pas méditer l'estomac plein. Il faut qu'ils se débarrassent du péché de la gourmandise.

La méditation doit être effectuée à dix heures du soir. On devra aussi méditer au lever du jour. Si l'étudiant pratique tous les jours, à dix heures du soir et au lever du jour, il progressera très rapidement.

Chapitre 14 : L'État de Jinas

L'Hyperespace peut être démontré mathématiquement par l'Hypergéométrie. La science Jinas (Djinn) appartient à l'Hyperespace et à l'Hypergéométrie.

Si nous connaissons le volume, nous devons accepter aussi l'Hypervolume comme base fondamentale du volume. Si nous acceptons la sphère géométrique, nous devons accepter aussi l'Hypersphère.

L'Hyperespace permet aux Gnostiques d'accomplir des actions extraordinaires. Jésus a pu tirer son corps du sépulcre, au bout de trois jours, grâce à l'Hyperespace. Depuis lors, le Maître Ressuscité vit avec son corps au sein de l'Hyperespace.

Tout initié qui reçoit l'Élixir de Longue Vie meurt, mais ne meurt pas. Le troisième jour, il s'échappe du tombeau en utilisant l'Hyperespace. Alors le sépulcre reste vide.

La disparition ou l'apparition d'un corps dans l'espace objectif tridimensionnel ou le passage d'une personne au travers d'un mur sont réalisés avec un succès complet lorsqu'on utilise scientifiquement l'Hyperespace.

Les Gnostiques scientifiques mettent leur corps physique en état de Jinas et se meuvent consciemment dans l'Hyperespace.

Lorsque le corps du yogi s'introduit dans l'Hyperespace nous disons qu'il se trouve en état de Jinas.

Le yogi en état de Djinn peut passer au milieu du feu sans se brûler, il peut marcher sur les eaux comme l'a fait Jésus, il peut flotter dans les airs. Il peut traverser un rocher ou un mur d'un bord à l'autre sans subir aucun dommage.

La science de Jinas est fondée sur l'Hyperespace et est une branche spéciale de la Physique atomique.

Les personnes ignorantes qui n'ont jamais de leur vie étudié l'Hypergéométrie nient les états de Jinas. Les gens de cette sorte sont dignes de pitié parce qu'ils sont ignorants.

La vieille Géométrie se fonde sur l'hypothèse absurde que, par un point extérieur à une ligne sur un plan, on ne peut, avec une entière certitude, tracer qu'une et une seule parallèle à cette ligne (en parlant dans un sens essentiel).

Le Mouvement Gnostique rejette le point de vue euclidien des trois dimensions connues comme aujourd'hui totalement désuet dans l'ère atomique.

La dite « parallèle unique » (considérée dans le sens spatial absolu) se multiplie à l'intérieur des différentes dimensions de l'Hyperespace. Alors, elle n'est plus unique.

La parallèle unique d'Euclide est un sophisme pour attraper les ignorants. La Gnose rejette les sophismes de cette sorte.

Le mouvement gnostique révolutionnaire ne peut accepter le postulat indémontrable qui dit : « Par un point quelconque de notre mental, on ne peut tracer qu'une parallèle réelle, à la réalité visible, et une seule ».

La parallèle unique n'existe pas, l'Espace tridimensionnel absolu et dogmatique du géomètre Euclide est indémontrable et faux.

L'affirmation absurde que le monde physique d'expérimentation est l'unique monde réel, se révèle être une assertion tout à fait vide de sens de la part des ignorants instruits qui n'ont jamais investigué sur les champs électromagnétiques, et sur ce qu'on appelle la promatière en tant que causa causorum de la matière physique.

La quatrième dimension est hyperspatiale. Les Gnostiques ont des techniques spéciales pour introduire leur corps physique à l'intérieur de l'Hyperespace. Peu importe que les ignorants rient des états de Jinas. Celui qui rit de ce qu'il ne connaît pas est sur la voie de devenir un idiot. Réellement, seul l'idiot rit de ce qu'il ne connaît pas.

Nous, les Gnostiques, affirmons que l'Espace interplanétaire infini est courbe. Nous affirmons que l'infini vit en un incessant mouvement. Nous affirmons qu'il existe une série infinie d'espaces giratoires appartenant à des dimensions différentes, et qui se pénètrent et compénètrent mutuellement sans se confondre. Nous affirmons que tous ces espaces de l'infini stellaire ont une forme hyper-ellipsoïdale. Nous affirmons qu'avec la force du mental l'homme peut mettre son corps physique à l'intérieur de n'importe quel espace giratoire hyper-ellipsoïdal. Nous affirmons catégoriquement que l'Astrophysique révolutionnaire démontrera au monde l'existence de l'Hyperespace. Nous affirmons qu'à l'intérieur d'une ligne il en existe d'autres, hyperspatiales.

Nous affirmons que le Sauveur du monde vit actuellement dans l'Hyperespace avec le même corps qu'il a eu en Terre Sainte. Nous affirmons que tout initié qui reçoit l'Élixir de Longue Vie meurt mais ne meurt pas. Nous affirmons que tous ceux qui reçoivent l'Élixir de Longue Vie s'échappent avec leur corps physique le troisième jour en profitant de l'opportunité que leur offre l'Hyperespace. Ceux-ci conservent leur corps physique durant des millions d'années. L'immortel Babaji et sa sœur Mataji ont leur corps depuis plusieurs milliers d'années et ils accompliront une grande mission parmi l'humanité des futures sixième et septième Grandes Races. Nous affirmons catégoriquement que celui qui travaille avec l'Arcane AZF peut demander l'Élixir de Longue Vie. Alors, il meurt, mais ne meurt pas. Nous affirmons que tout être humain peut mettre son corps physique en état de Jinas au moment où il le veut, si vraiment il a foi en la Divine Mère. Tout sage de l'Air Élémental peut faire le grand saut. Les maîtres de la science Djinn peuvent s'enfuir de la terre pour vivre sur une autre planète avec le corps physique qu'ils possèdent ici. Ils peuvent emporter ce corps de chair et d'os sur une autre planète. C'est cela le grand saut. Quelques-uns des hommes de la science Jinas ont déjà fait le grand saut. Avec le Pranayama, on obtient le pouvoir qui nous permet de mettre le corps physique en état de Djinn. Il existe plusieurs clefs pour mettre le corps physique en état de Jinas. Il est indispensable de pratiquer le Pranayama avant d'utiliser ces clefs. Il s'avère intéressant que les « Témoins » Ida et Pingala, en dernière analyse, ont leurs racines dans les testicules droit et gauche de l'homme et dans les ovaires de la femme. Par cette paire de canaux nerveux montent les atomes solaires et lunaires du système séminal jusqu'au Calice (le cerveau). Les deux fosses nasales et les organes sexuels se trouvent connectés au moyen des deux Témoins. Ceci nous invite à réfléchir. Réellement, le Pranayama est, entre autres choses, un système de transmutation sexuelle pour les célibataires.

Tout Gnostique doit entreprendre ses pratiques Jinas après s'être préparé intensivement avec le Pranayama. Les grands Maîtres du Yoga flottent dans les airs lorsqu'ils pratiquent le Pranayama. Seul peut flotter en l'air le corps qui s'échappe de la loi de la gravité. Seul peut échapper à cette loi le corps qui s'introduit à l'intérieur de l'Hyperespace.

Avec la force mentale consciemment dirigée, nous pouvons introduire le corps physique à l'intérieur de l'Hyperespace. La science Jinas est une question de vibration. Au-dessus et en dessous des limites de la perception objective, existent des mondes situés dans d'autres dimensions. Avec la force de la pensée, nous pouvons, au moyen de certaines clefs de la science Jinas que nous donnons par la suite, accélérer la fréquence oscillatoire et la vibration normale du corps physique. Nous pénétrons alors avec le corps à l'intérieur de l'Hyperespace. Lorsque les scientifiques arriveront au contrôle absolu du mouvement atomique, ils pourront mettre n'importe quel corps à l'intérieur de l'Hyperespace. Les dévots de la religion Jinas, avant leurs pratiques avec le Pranayama, doivent prier la Divine Mère en la suppliant qu'elle leur donne le pouvoir de mettre leur corps physique en état de Jinas. On doit pratiquer énormément le Pranayama afin de conquérir les pouvoirs Jinas. L'étudiant doit choisir soigneusement la clef qu'il aime le mieux pour pratiquer la science Jinas. Il est indispensable que l'étudiant comprenne que la religion Jinas exige une chasteté absolue et une suprême sainteté.

Rappelle-toi, bien-aimé disciple, que les pouvoirs divins de la science Jinas sont très sacrés. Ces pouvoirs ne peuvent être utilisés que pour soigner des malades à distance, pour guérir, pour entrer dans les temples de la Loge Blanche, pour étudier les merveilles de la création dans le sein de la nature.

Quiconque a l'intention de faire un usage égoïste des pouvoirs Jinas se transformera en un horrible démon et roulera inévitablement à l'Abîme.

La Loi est la Loi. Le Karma châtie les abuseurs.

Le dévot doit choisir la clef Jinas qui lui plaît le plus et pratiquer avec elle tous les jours, intensivement, jusqu'à ce qu'il obtienne la victoire.

Cette science n'est pas pour les faibles ni pour les gens versatiles, changeants, inconstants. Cette science est pour ceux qui ont autant de patience que le Saint-Job. Cette science est pour les gens tenaces, infatigables, courageux et fermes comme l'acier.

Cette science n'est pas pour les gens sceptiques ; ces personnes ne sont pas bonnes pour la science Jinas.

Cette science ne doit jamais être exhibée parce que la Loge Blanche l'interdit. La science des Jinas n'est pas une question de prestidigitation, d'illusionnisme ou de quelque autre chose du genre. Cette science est terriblement divine et ne se pratique qu'en secret. Lorsque l'auteur de ce livre a voulu faire une démonstration publique de la science Jinas, le Maître Morya est à l'instant intervenu en disant : « Cela fait dix ans que nous t'aidons et maintenant tu veux exhiber tes pouvoirs ? ». Les pouvoirs sont très sacrés. Les pouvoirs ne doivent pas être exhibés en public. Dès lors, nous comprenons que la science Jinas est secrète.

Beaucoup voudraient des démonstrations. Nous, les Frères du Temple, nous ne sommes pas des cobayes de laboratoire. Réellement, c'est soi-même qui doit faire l'expérience. Personne ne peut expérimenter dans la peau d'un autre.

Nous donnons la clef pour que chacun expérimente dans sa propre peau. Aux gens qui sont remplis de doutes, aux sceptiques, nous conseillons de ne pas entreprendre ces études parce qu'ils peuvent devenir fous. Le combat des terribles antithèses peut disloquer le cerveau des sceptiques et les conduire à l'asile d'aliénés. La science Jinas est pour les gens qui ont une foi inébranlable. Voici donc les clefs Jinas, pour les gens pleins de foi.

1ère clef

Que le dévot s'allonge sur le côté gauche. Qu'il appuie la tête sur la paume de sa main gauche. Le dévot doit s'assoupir et surveiller son propre sommeil, se convertir en un veilleur de son propre sommeil.

Lorsque le dévot commence à percevoir les visions propres au rêve, qu'il se lève très lentement de son lit, mais en conservant le sommeil comme un trésor précieux. Avant de sortir de chez lui, le dévot doit faire un petit saut avec l'intention de rester à flotter dans l'air ambiant. Si, en faisant le petit saut, le dévot flotte au-dessus du décor environnant, c'est que son corps physique est entré en état de Djinn. Si le dévot ne flotte pas, c'est qu'il n'est pas en état de Jinas. Lorsque le dévot se trouve en état de Jinas, il peut sortir de chez lui en toute confiance et sans aucune crainte. En état de Djinn, les dévots peuvent se rendre aux endroits les plus éloignés de la terre en quelques instants.

Si le dévot échoue dans l'expérience, s'il n'a pas atteint la première fois l'état de Jinas, il ne doit pas se décourager, qu'il se remette au lit et répète l'expérience autant de fois que les heures et les minutes de la nuit le lui permettent. Certains obtiennent le triomphe immédiatement ; ces heureux sont ceux qui ont pratiqué la science Jinas dans leurs anciennes réincarnations. D'autres n'ont jamais pratiqué cette science et doivent entreprendre d'obtenir ce pouvoir en pratiquant le Pranayama et en s'exerçant pendant plusieurs années jusqu'à obtenir les pouvoirs Jinas.

Réellement, cette clef se révèle être une modification du somnambulisme, un somnambulisme volontaire, provoqué.

Pendant le sommeil fonctionnent de formidables énergies subconscientes dont le dévot doit tirer profit, comme d'un levier, pour introduire son corps à l'intérieur de l'Hyperespace.

2ème clef

Il existe une sorte d'amande très commune, vulgairement appelée « Œil de Cerf ». Cette amande a de merveilleux pouvoirs Jinas. Le dévot doit s'assoupir en tenant dans sa main cette amande. Qu'il se place dans la même posture que celle de la clef précédente, mais en conservant dans sa main droite la merveilleuse amande. Il est nécessaire de se rappeler que cette amande a un Génie Élémental merveilleux qui peut aider le dévot à mettre son corps en état de Jinas.

Durant cette pratique, le dévot doit s'assoupir en prononçant le mantra Invia. Alors accourra le Génie Élémental qui l'aidera à mettre son corps en état de Jinas.

Le dévot doit se lever de son lit en conservant le sommeil comme de l'or pur. Avant de sortir de chez lui, le dévot doit faire un petit saut avec l'intention de flotter dans l'air ambiant. S'il flotte, il peut sortir de sa maison en état de Jinas. S'il ne flotte pas, il doit répéter l'expérience des heures, ou des mois, ou des années, jusqu'à ce qu'il remporte la victoire.

3ème clef

Il existe un Maître dont le nom est Oguara. Ce Jina aide réellement tous ceux qui l'appellent au nom du Christ. Le dévot s'allongera dans la même position que précédemment, mais en appelant le Jina Oguara au nom du Christ, en disant : « Au nom du Christ, par la majesté du Christ, par le pouvoir du Christ, je t'appelle, Oguara, Oguara, Oguara. Mets mon corps en état de Jinas ». Répéter cette invocation un très grand nombre de fois jusqu'à entrer dans le sommeil ; puis, que l'étudiant se lève en conservant le sommeil comme de l'or pur. Le dévot doit faire un petit saut avec l'intention de flotter dans l'espace. S'il flotte, c'est qu'il est déjà en état de Jinas. S'il ne flotte pas, qu'il rentre dans son lit et répète l'expérience.

4ème clef

Que le disciple s'assoit à une table, les bras croisés sur la table. La tête appuyée sur ses bras croisés, le dévot doit alors s'assoupir. Après quoi il invoquera les Maîtres Jinas pour qu'ils l'aident dans ces pratiques. On peut appeler Babaji (le Christ-Yogi de l'Inde) ou sa sœur Mataji. On, peut invoquer Harpocrate ou Saint-Pierre, etc. Lorsque l'étudiant commence déjà à rêver, qu'il se lève de sa chaise sans faire de raisonnements d'aucune espèce, automatiquement, instinctivement et en conservant le sommeil comme de l'or pur. Alors, l'étudiant doit faire un saut, le plus long qu'il peut, avec l'intention de flotter dans l'espace. Et il devra marquer au crayon, sur le plancher, l'endroit exact où le saut s'est terminé. L'étudiant doit répéter chaque jour l'expérience, inlassablement, patiemment, en faisant toujours un trait sur le sol, avec un crayon, pour indiquer la longueur de chaque saut. C'est un système merveilleux parce que l'étudiant peut apprécier les étapes de sa progression en Jinas. Il se peut qu'aujourd'hui son saut ait été d'un mètre de long ; demain, il peut avoir augmenté d'un centimètre, après-demain, d'un autre centimètre, etc., ainsi l'étudiant peut mesurer avec exactitude son progrès Jinas. Enfin, il notera avec étonnement, un bon jour, qu'il a fait un saut très long, un saut étrange, qu'aucun athlète ne peut faire, ce signe lui montre clairement son progrès dans la science Jinas. Après un pareil saut insolite, le dévot pourra alors rester à flotter dans l'Hyperespace : il a atteint la victoire. Cette clef est formidable. L'important, dans l'occultisme, c'est la pratique. Les gens sont à présent fatigués des théories ; maintenant, on a besoin d'occultisme pratique. Les théoriseurs ne font ni ne laissent faire. L'étudiant ne doit pas perdre son temps à théoriser. Mieux vaut pratiquer en silence. Garder en secret les triomphes. On doit garder un silence complet car cette science est secrète. Mieux vaut se taire. Ainsi, nous nous évitons les moqueries des vains théoriseurs, qui ne font ni ne laissent faire ; ce sont des parasites sociaux.

5ème clef

Au moment précis où il s'éveille du sommeil normal, l'étudiant peut sauter de son lit instantanément, sans analyse consciente ni subconsciente, et sans le processus de sélection, plein d'une foi aussi forte que l'acier d'une épée très bien trempée et prête pour la bataille.

Avant de sortir de la chambre, l'étudiant doit alors sauter ; et s'il flotte dans l'air ambiant, c'est que son corps a déjà pénétré en état de Jinas. Alors, l'étudiant peut se rendre partout où il veut avec son corps physique en état de Jinas.

S'il ne flotte pas, l'étudiant doit répéter l'expérience. Avec de la patience, on va très loin dans ces études.

6ème clef

Les Chevaliers-Tigres du Mexique aztèque mettaient leur corps physique en état de Jinas avec l'aide de la force élémentale du tigre. Certains Codex mexicains nous dépeignent les Chevaliers-Tigres se rendant au temple sous forme de tigre. On dit que lorsqu'ils arrivaient au temple ils reprenaient leur forme humaine.

Dans l'ancien Mexique, le Temple des Tigres était sacré. La force élémentale du tigre permet de mettre le corps en état de Jinas. L'étudiant peut s'allonger sur une peau de tigre. Que le dévot s'assoupisse en invoquant les Deva qui règnent sur les tigres. Qu'il les supplie de l'aider avec la force du tigre.

Les dévots aztèques de l'Ordre sacré des Tigres s'identifiaient avec le tigre, s'assoupissaient, puis, en conservant le sommeil comme de l'or pur, ils se levaient de leur lit en marchant à quatre pattes comme le tigre. Ils disaient alors, pleins de foi : « Nous nous appartenons. » Ainsi, avec le corps en Jinas et sous la forme d'un tigre, les Chevaliers-Tigres parvenaient au temple. Les Codex mexicains nous disent qu'une fois rendus là, ils reprenaient leur forme humaine.

Les yogis de l'Hindoustan s'asseyaient, pour méditer, sur une peau de tigre.

Les Aztèques racontent que la première race humaine fut dévorée par les tigres (symbole de la force divine).

« Que les soleils d'enthousiasme éclairent votre chemin ».

« Que le Xhcoc chante sur votre passage ».

« Que les forces du tigre vous accompagnent ».

« Que les cocuyos de sagesse illuminent votre intellect ».

« Que le Picr murmurant donne de l'ombre à votre repos ».

« Que les grenouilles d'émeraude signalent les sentiers en coassant sans relâche ».

« Qu'Elle, la nature, soit prodigue avec vous ».

« Que la force universelle nous bénisse et nous dirige ».

Le yogi occidental s'allongera sur la peau de tigre et, le corps à moitié dénudé, il devra faire la pratique ésotérique des Chevaliers-Tigres. Ainsi pourra-t-il entrer en état de Jinas.

7ème clef

Ceux qui savent sortir en corps astral peuvent invoquer leur corps de loin. La première chose que fait le Gnostique qui va travailler avec cette clef est de sortir en corps astral. Lorsqu'il se trouve loin de son corps, il peut appeler n'importe lequel des Maîtres Jinas et le supplier d'amener son corps ; il peut invoquer Harpocrate, Babaji, Mataji, Saint-Pierre, Oguara, etc. On fait la prière au nom du Christ. Alors, les Génies Jinas tirent le corps du lit et l'amènent au dévot qui les implore.

Avant que le corps arrive devant le dévot, celui-ci voit d'abord venir des boules. La dernière boule est de couleur rouge. Derrière cette boule vient le corps en état de Jinas. Lorsque le corps s'approche, l'étudiant sent alors ses épaules devenir pesantes. Elle est extraordinaire, l'émotion que l'on ressent lorsque le corps vient au-devant de nous. Le plus curieux, ce qui nous surprend le plus, c'est lorsque nous découvrons que le corps physique aussi a une conscience et répond à ce que nous lui demandons.

Les dévots doivent dominer à ce moment toute émotion et contrôler le mental pour ne pas échouer dans l'expérience. Si le dévot se laisse emporter par l'émotion, alors, instantanément, tous les deux, le corps et le dévot, retournent aussitôt au lit et l'expérience échoue.

Travail de table

On appelle en occultisme « Travail de Table » le moment où le corps, ainsi invoqué de loin, doit inévitablement entrer à l'intérieur du corps sidéral du dévot. Cet ouvrage est difficile parce que le corps doit l'apprendre et que l'âme doit dominer l'émotion et savoir ordonner.

Le corps doit pénétrer à l'intérieur de l'âme par le chakra coronarien ou Lotus aux Mille Pétales situé dans la partie supérieure de la tête sidérale. Le dévot doit donner l'ordre au corps, et le corps obéit ; s'il n'obéit pas bien, c'est qu'il ne sait pas, et alors le dévot doit le lui enseigner.

On doit ordonner au corps de sauter sur la tête sidérale du corps astral et de pénétrer par cette porte à l'intérieur du dévot. Le résultat est merveilleux. Le corps obéit et entre à l'intérieur du dévot (Sur le plan astral, ce n'est pas le dévot qui doit entrer à l'intérieur du corps. Dans l'astral, les choses sont différentes. Là, c'est le corps qui doit entrer à l'intérieur du dévot).

C'est ainsi que les dévots restent avec leur corps à l'intérieur du plan astral. Le système Jinas de cette septième clef est pour les gens qui ont déjà une longue pratique dans l'utilisation et le maniement du corps astral.

Avec le corps en état de Jinas, nous pouvons visiter les temples de la Grande Loge Blanche et recevoir un enseignement direct des grands Maîtres qui ont initié l'aurore de la création.

Voilà ce qu'on appelle de l'occultisme pratique ; c'est ce dont aujourd'hui on a besoin de toute urgence, car les étudiants des diverses écoles d'occultisme sont fatigués, et avec raison, de toute théorie. Malheureusement, la majeure partie des étudiants veulent obtenir des pouvoirs en cadeau, sans effort, sans sacrifice, avec toute espèce de commodités, rapidement, en quelques jours, comme s'il s'agissait de souffler et de faire des bouteilles.

Nous devons avertir que tout a son prix dans la vie, on n'obtient rien en cadeau. Celui qui veut acquérir ces pouvoirs Jinas doit avoir la patience du Saint-Job, l'énergie du tigre, la ténacité du taureau et une soif inépuisable de véritable sagesse divine.

Cette science n'est pas pour les gens inconstants. Les inconstants, il est préférable qu'ils renoncent à ces études. Cette science n'est pas non plus pour les curieux. Avec les lois cosmiques, on ne peut jouer impunément sans se brûler. La Loi est la Loi et on doit respecter le sacré.

Substances Jinas

Il existe plusieurs substances qui aident dans la science Jinas. L'étudiant d'occultisme doit connaître ces substances et les manier. La science Jinas est terriblement divine. L'Œuf Orphique, l'Œuf d'or de Brahma, l'Œuf Égyptien, etc., symbolise clairement la « matière première » du Grand-Œuvre. De la Materia prima surgissent univers, plantes, animaux, hommes et dieux.

L'œuf contient de grands pouvoirs occultes. L'œuf de poule est utilisé pour les états de Djinn.

Recette

Tiédir un œuf dans de l'eau. Enlever l'extrémité de la partie pointue de l'œuf. Retirer le blanc et le jaune. On doit extraire le blanc et le jaune par l'orifice pratiqué dans l'œuf.

Que l'on réduise en poudre l'écaille séchée de l'œuf. Cette poudre est utilisée par les yogis pour la science Jinas.

Avant de faire les pratiques Jinas, toutes les nuits, le dévot doit mettre de cette poudre sur sa poitrine et sous les bras, dans la cavité des aisselles. Ensuite, que l'étudiant se couvre bien et commence ses pratiques Jinas. On peut avoir une bonne quantité de cette poudre pour les pratiques de Djinn.

Dans cette poudre sont contenus les grands pouvoirs de la science Jinas. Cette poudre est merveilleuse.

Sainteté

Le disciple qui s'engage dans l'étude et la pratique de la science Jinas devra absolument en finir avec trois péchés : la colère, la convoitise et la luxure. C'est seulement ainsi qu'il est possible d'éviter l'attaque des ténébreux. Si l'étudiant ne corrige pas ces défauts, il n'obtiendra pas non plus de progrès réellement positif, dans le sens complet du mot.

Habillement

Les hommes qui se consacrent à la science Jinas doivent utiliser pour leurs pratiques uniquement un maillot de bain de couleur jaune. C'est tout. Il s'avère meilleur d'avoir le corps dénudé pour les pratiques Jinas, parce que les chakras tournent librement sans être gênés par le vêtement.

Les femmes qui pratiquent la science Jinas doivent utiliser, pour leurs pratiques, une tunique très longue et large, la plus ample possible. La tunique doit être très belle, semblable aux tuniques des samaritaines. La femme qui se livre à la science Jinas ne doit pas se couper les cheveux. Les cheveux sont réellement le symbole de la pudeur et de la chasteté chez la femme. Dans les temps anciens, on coupait les cheveux des femmes adultères. Cela était leur châtiment.

La femme qui pratique la science Jinas ne devra pas utiliser, pour ses pratiques, un costume de bain, comme l'homme, parce que chez la femme cela représente quelque chose d'immoral. Les Hiérarchies divines exigent modestie, pudeur, chasteté.

Avertissement

Ces tuniques jaunes, pour les Jinas, ne sont pas pour assister aux rituels gnostiques. Uniquement pour la science Jinas.

La tunique jaune pour la science Jinas doit être portée directement sur la peau du corps. Sous l'ample tunique, on ne doit porter aucune autre pièce de vêtement.

Chapitre 15 : Outils et Parfums

On doit toujours disposer d'une chambre spéciale pour travailler avec la science Jinas. Cependant, quand on ne peut disposer de cette pièce spéciale, alors la chambre à coucher, l'alcôve elle-même, peut être convertie en un véritable sanctuaire. En gardant la chasteté, tout marche très bien.

On doit fumiger la chambre tous les jours avec les cinq parfums. Ces cinq parfums sont les suivants : Encens, Myrrhe, Aloès, Soufre et Camphre.

Il est nécessaire de peindre sur le seuil de la pièce le signe du Pentagramme, l'étoile à cinq pointes. Les deux rayons inférieurs doivent être dirigés vers le dehors. Le rayon supérieur doit pointer vers l'intérieur. On peut dessiner cette étoile avec du charbon. On peut aussi mettre un Pentagramme dans un cadre vitré et le placer ensuite à la tête du lit. Dans ce cas, l'angle supérieur se trouve vers le haut et les angles inférieurs vers le bas.

La pièce ou la chambre doit être décorée d'objets de couleur jaune. Nattes ou tapis jaunes, lumière jaune, décorations jaunes, etc.

Il est bon que l'initié, en plus de son maillot de bain jaune, ait une robe de chambre de couleur jaune.

À l'intérieur de la chambre ou de la pièce de travail, seront toujours présentes les images du Christ, du Bouddha et de la Vierge. Celle-ci est représentée soit comme Isis, soit comme la Mère Cosmique de l'Inde, ou Marie, ou Tonantzin, ou tout simplement comme la colombe blanche de l'Esprit-Saint. Toutes ces images ne représentent aucune personne divine ou humaine, mais simplement Dieu-Mère. Nous savons déjà que Dieu comme Père est Sagesse et comme Mère il est Amour. En tant que Père, il réside dans l'Œil de la Sagesse situé entre les deux sourcils. En tant que Mère, il réside dans le Temple-Cœur. Le Serpent sur la Verge représente également la Divine Mère.

On doit choisir soigneusement le symbole que nous préférons et l'utiliser dans la chambre de travail.

On doit avoir un autel dans la chambre, et du feu sur l'autel. Il ne doit jamais manquer de feu dans la maison d'un initié.

Ceci est le Livre Jaune ; c'est la Sagesse des Bouddhas, c'est la science du Mental Cosmique.

Les Bouddhas font usage d'un manteau jaune. La couleur du monde mental est le jaune. Lorsque l'homme se libère de ses quatre corps de péché, il est un Bouddha. Tout Bouddha se revêt d'un manteau jaune. Le rayon du Christ, c'est l'or jaune.

La science du Mental constitue véritablement le Livre Jaune. Ceci est le Livre Jaune parce que c'est la science du Mental.

L'initié doit se retirer tous les jours à dix heures du soir pour travailler dans la science du Mental.

L'initié doit éviter soigneusement tout genre de discussion et de querelle avec les gens incrédules qui ne font, ni ne laissent faire, qui veulent que le monde marche selon leurs pédantes affirmations, pleines de sottise et de malice de la pire espèce.

Les dévots doivent prendre leur bain tous les jours. La chambre doit toujours être ordonnée, propre, bien nettoyée.

La religion Jinas est très sacrée. Dans ce Livre Jaune, nous avons enseigné la science sacrée des Jinas, pour tous les êtres humains, moins les imbéciles. Les imbéciles n'y croient pas, n 'en veulent pas et ne l'acceptent pas, parce qu'ils sont imbéciles.

Jamais on ne doit manquer de fleurs dans la pièce de travail. Les fleurs, les parfums, les images symboliques, la bonne musique, contribuent à former une ambiance pleine de Sagesse et d'Amour.

Conclusion

C'est avec une joie infinie que nous terminons ce travail et l'offrons avec humilité à la pauvre humanité souffrante.

On nous a dit qu'il existe trois rayons d'Autoréalisation intime. Ces trois rayons sont : celui du Mystique, celui du Yogi et le Sentier du Foyer Domestique.

Les frères bien-aimés de la Gnose, appuyés sur leur bâton, parcourent ce sentier « triun ». Notre devise est : Théléma (Volonté).

Vous avez ici, bien-aimés disciples, un livre d'occultisme absolument pratique. Pour l'amour des amours, nous, les Frères du Temple, vous conseillons avec une humilité infinie de ne pas perdre votre temps à théoriser. L'opium des théories est plus amer que la mort.

Soyez humbles pour atteindre la Sagesse et, après l'avoir atteinte, soyez encore plus humbles.

Pratiquez les enseignements de ce livre et vous développerez vos pouvoirs divins.

Soyez constants, bien-aimés disciples, soyez patients, ayez une foi absolue en la Divine Mère Kundalini. La Dame de toute adoration conduit ses dévots de chakra en chakra.

Lorsque le Serpent Igné de nos pouvoirs magiques s'éveille, le dévot passe par six courtes expériences inoubliables, à savoir : félicité divine, tremblement du corps et des membres, sortie en astral, volupté spirituelle, douleur dans l'os coccygien et un évanouissement étrange, un sommeil très profond et plein de lucidité spirituelle.

Ces six signes indiquent au disciple l'éveil de la Kundalini. C'est ainsi que le jardinier arrose son jardin interne et délicat avec le nectar sublime de l'Amour jusqu'à ce qu'apparaissent les fruits délicieux de l'Éden.

Le Livre Jaune est, réellement, un manuel d'ésotérisme pratique. Sachez, bien-aimés disciples, que ce texte est un guide sûr dans le sentier de l'Initiation.

Étudiez ce livre et pratiquez avec intensité et suprême patience. Avec l'éveil de la Kundalini apparaissent beaucoup de pouvoirs occultes. Lorsque ceci arrive, prenez bien garde de ne pas tomber dans l'orgueil. Tout en ayant ces pouvoirs, soyez comme celui qui ne les a pas. Reconnaissez alors votre propre misère et votre péché. Réfugiez-vous dans le néant. Vous n'êtes seulement que l'ombre pécheresse de celui qui n'a jamais péché.

Développez vos pouvoirs internes, mais dissolvez le Moi, le Moi-Même, l'Égo réincarnant. C'est seulement en dissolvant le Moi que vous obtiendrez la libération totale.

Le Moi est une larve horrible qui s'est introduite dans les divers tréfonds du mental. Lorsque l'Égo est dissous, le grand Seigneur de la Lumière entre dans l'âme et établit en elle sa demeure.

Nous, les Frères du Temple, nous ressentons une grande amertume lorsque nous voyons quelque grand Maître qui, malgré qu'il ait éveillé la Kundalini, conserve encore vivant l'Égo dans les profonds tréfonds de l'esprit.

Frères bien-aimés, vous avez ici un livre pour éveiller la Kundalini et développer tous les pouvoirs occultes. Pratiquez, bien-aimés, mais dissolvez le Moi. Reconnaissez votre propre état de misère et de péché. Aidez beaucoup, priez, foulez avec foi, patience et charité le sentier rocailleux qui conduit au Nirvana.