||| • • • >
Cours Zodiacal

Cours Zodiacal

Aun Weor

Dédicace

Nous dédions ce cours d'éducation ésotérique à l'humanité et tout spécialement à tous les désillusionnés des écoles, religions, loges et sectes ; ce cours d'éducation intime et de véritable savoir pratique s'adresse à eux.

Il y a deux sortes de sagesse : la doctrine de l'œil et la doctrine du cœur. La doctrine de l'œil est pour ceux qui se contentent des théories spiritualistes, et la doctrine du cœur est pour les authentiques Initiés. Appartiennent à la doctrine de l'œil tous les membres des écoles dites spiritualistes ; les conceptions de ces écoles varient autant que les opinions de ceux qui en ont élaboré les théories. Appartiennent à la doctrine du cœur tous les Maîtres de la Fraternité Blanche Universelle ; cette doctrine du cœur renferme les vérités primordiales de la Sagesse unique.

La doctrine de l'œil est acquise au moyen de la déduction, et la doctrine du cœur, au moyen de l'Intuition ; la première provient de l'intellect, et la seconde procède du Maître Interne ; la première est humaine, l'autre est divine.

La doctrine de l'œil renforce le mental, et le mental-matière est la demeure du désir : il pense, raisonne, analyse, tire des conclusions et conduit à l'action erronée ; il veut tout résoudre par lui-même, sans tenir compte le moindrement de la voix du Maître Interne. Le Maître Intérieur n'analyse pas, ni ne raisonne, ni ne discourt, car sa voix est la voix de l'Intuition. La doctrine du cœur ouvre les portes du sanctuaire de la Sagesse.

Les écoles ont déjà donné tout ce qu'elles avaient à donner ; les centres de Sagesse se sont convertis en maisons de commerce, chacune avec son petit tyran qui défend à ses adeptes et sympathisants de partir à la recherche de la Connaissance ;ici les interdictions, là les excommunications et les menaces, et on remet toujours au lendemain la quête du véritable savoir, aveuglant les gens avec des futilités, le mot de passe, l'amulette salvatrice, le nec-plus-ultra des secrets qu'aucune autre école ne possède, et ces petits chefs cupides collectionnent avidement des suiveurs insensibles et fanatisés.

En ce qui nous concerne, nous ne voulons pas d'idolâtres de maîtres, nous ne sommes pas intéressés à avoir des suiveurs. Nous sommes des poteaux d'indication, aussi, qu'on ne s'agrippe pas à nous, car notre travail n'est pas prosélytique. Nous indiquons, avec logique et précision, le chemin à suivre, afin que chacun parvienne jusqu'à son Maître Interne, qui demeure en silence à l'intérieur de chacun de vous. Nous vous informons que la Sagesse relève de l'Intime, et que les vertus et les dons ne sont pas une affaire de poses ni de feintes mansuétudes, mais sont des réalités terribles qui nous convertissent en puissants et gigantesques chênes contre lesquels se brisent les rafales de la pensée, les menaces des ténébreux, l'envie des petits despotes et les injures des malveillants.

Ce cours est pour tous les rebelles de toutes les écoles, pour ceux qui ne se soumettent pas servilement aux petits maîtres, pour les non-conformistes de toutes les croyances, pour ceux qui ont encore une dignité humaine et se respectent, pour ceux qui possèdent encore dans leur cœur une étincelle d'amour.

Nous ne voulons l'argent de personne, cela ne nous intéresse pas, pas plus que les cotisations, les contributions, ni les classes de brique, de béton ou de plâtre, car nous sommes des fidèles conscients de la Cathédrale de l'Âme et savons que la Sagesse est une chose de l'Âme. Les adulations nous ennuient, et les louanges ne doivent être adressées qu'à notre Père qui vit en secret et veille sur nous attentivement.

Nous ne sommes pas à la recherche de suiveurs, ce que nous voulons, c'est que chacun se suive lui-même, suive son propre Maître Interne, son Intime sacré, car celui-ci est le seul et unique qui puisse nous sauver et nous glorifier. Je ne suis personne, par conséquent personne ne doit me suivre. Les hommes prodiguent une sagesse humaine, et notre Père, le Pain de Vie, la Vérité. La Vérité nous rendra libres. Celui qui suit son Père Interne acquiert la maîtrise parfaite de lui-même et se convertit en un bienheureux.

Finies les comédies, les farces, le faux mysticisme et les fausses écoles ; nous voulons maintenant des réalités vivantes, nous voulons voir, entendre et palper la réalité de ces vérités. Empoignons l'épée de la Volonté pour rompre toutes les chaînes du monde et lançons-nous au terrible combat pour la libération, car nous savons que le salut est à l'intérieur de l'homme, et pas en dehors.

En avant, vainqueurs ! Guerriers à la bataille !

Chapitre 1 - Le Bélier

Du 21 mars au 19 avril.

Régit la tête.

Métal : le fer.
Pierres : le rubis et le diamant.
Parfum : la myrrhe.
Plante : le chêne.
Fleur : l'œillet rouge.
Planète : Mars.
Couleur : rouge.
Élément : feu.
Mot-clé : Action.
Jour : le mardi astrologique (jeudi actuel).
Régent : Samaël.

Bien aimé disciple,

Avant de commencer ces études d'Astrologie Ésotérique, je dois vous donner quelques instructions préalables qui vous serviront d'orientation positive dans ces classes.

Dans le noyau stellaire de tout soleil sidéral, ou de toute planète, ou de tout satellite lunaire, ou de toute comète, il existe toujours un Temple-Cœur qui est la demeure sacrée d'un Génie sidéral ; ainsi donc, tout l'infini est un système de cœurs, c'est pourquoi l'Astrologie Ésotérique peut être dite la religion de la Lumière et du Cœur.

Chacune de nos planètes a son Recteur sidéral : Gabriel est le Recteur de la Lune, Raphaël est le Recteur de Mercure, Uriel est le Recteur de Vénus, Michaël est le Recteur du Soleil, Samaël est le Recteur de Mars, Zachariel est le Recteur de Jupiter, Orifiel est le Recteur de Saturne.

Ce sont les sept Esprits devant le trône de Dieu. Comme nous l'avons dit, chacun d'eux demeure dans un Temple-Cœur, voilà pourquoi l'Astrologie Ésotérique est bien la religion de la Lumière et de l'Amour.

Ces sept Anges se répartissent le gouvernement du monde en sept époques distinctes, car toute l'histoire du monde se résume en sept époques.

Les sept planètes sont les cordes d'une lyre divine où résonne, avec sa plus ineffable mélodie, la parole du Créateur.

Le Système Solaire tout entier est le corps céleste d'un grand Être : le Logos du Système Solaire, l'Ineffable. Le Système Solaire, vu de loin, ressemble à un homme marchant à travers l'ineffable infini.

Les sept Esprits devant le trône sont, pour ainsi dire, ses ministres, et les recteurs de l'évolution cosmique de ce Système Solaire.

Vous savez que toute roue a un axe ; ainsi vous comprendrez que la base du mouvement de toute masse réside au centre de cette masse. On ne peut dominer une masse qu'à partir de son centre, et le centre de toute masse c'est l'Esprit. C'est pourquoi nous affirmons que dans tout centre sidéral il y a un Temple-Cœur qui est la demeure du Génie de l'étoile, et ces Génies célestes sont, précisément, les authentiques gouverneurs de l'infini, les régents et les seigneurs de nos propres destinées humaines.

Les astrologues profanes, examinant votre carte du ciel, vous diront, par exemple, qu'un carré de Saturne avec Mars vous apportera une catastrophe, ou qu'une opposition de Vénus et Mars produira un échec amoureux, etc., mais ces pronostics de l'Astrologie profane peuvent ne pas se réaliser, même si les calculs mathématiques sont exacts, parce que les forces sidérales ne sont pas des forces aveugles.

Ces forces sont, précisément, les rayons des Génies planétaires, et ces Seigneurs peuvent modifier tous les événements humains, même si l'horoscope est rempli de carrés et d'oppositions. De sorte que l'Astrologie arithmétique n'est pas exacte ; c'est pourquoi je considère qu'on ne peut être un astrologue authentique sans être un Théurge alchimiste. Jamblique, le grand Théurge, invoquait les Génies planétaires et les matérialisait dans le monde physique afin de converser avec eux, et c'est par leur intermédiaire qu'il accomplissait ses merveilleux prodiges.

La Théurgie, ou Divine Magie, ne peut être exercée qu'à l'aide de l'Intime du Théurge, et l'Intime est notre Esprit, notre Ange, notre Être divin.

Il est certain et très véritable que la Nature est un grand laboratoire alchimique, où il y a des Essences et où se combinent des événements de toute sorte.

Dans les écoles d'instruction interne, on nous enseigne ces règles d'or :

« Le Lion de la Loi se combat avec la Balance ».

« Quand une loi inférieure est transcendée par une loi supérieure, la loi supérieure efface la loi inférieure ».

La compréhension absolue de ces deux règles d'or nous permet d'annuler l'effet désastreux de tous les carrés et de toutes les oppositions de notre horoscope personnel. Cela signifie qu'au moyen de ces règles d'or, nous pouvons tuer le karma et triompher dans la vie. Gravez bien ces deux règles d'or dans votre esprit ; dans les prochaines leçons je vous apprendrai à vous en servir.

Ce cours d'Astrologie Ésotérique vous convertira en Théurges et Alchimistes, et vous développerez tous vos pouvoirs occultes, et alors vous apprendrez comment devenir invisibles, comment invoquer et matérialiser dans le monde physique les Dieux planétaires pour converser avec eux, comment éliminer le karma, ainsi que l'art secret de triompher dans la vie grâce à certaines formules mystérieuses qui vous permettront de manipuler les rayons sidéraux pour réaliser vos propres objectifs et pour aider les autres.

À présent, pour terminer ce préambule, je vous dirai qu'à l'entrée de tout Temple sidéral il y a deux colonnes, l'une blanche et l'autre noire. La colonne de droite a pour nom Jakin et la colonne de gauche est appelée Bohaz.

Il vous faut aussi savoir, cher disciple, que près de chaque colonne il y a un gardien. Le gardien de la colonne de droite tient dans ses mains le Bâton de la Justice, et celui de la colonne de gauche a dans ses mains un livre.

Jakin et Bohaz sont les deux « mots de passe » qui vous permettront d'entrer dans le Temple-Cœur de chaque étoile afin de manipuler les rayons et provoquer des événements dans le monde physique.

Cher disciple, entrons maintenant pleinement dans notre étude ésotérique de la constellation du Bélier. Ce signe zodiacal gouverne la tête, et il est la maison du guerrier Mars ; son métal est le fer, sa pierre le rubis, son élément le feu.

Les natifs du Bélier sont, pour cette raison, de nature guerrière ; ils ont des colères terribles et étant donné qu'ils possèdent une grande énergie martienne, ils se sentent capables d'embarquer dans de grandes entreprises et de les mener à bonne fin.

Habituellement, ils ne sont pas heureux en amour, car leur irritabilité excessive les conduit à des disputes et des séparations conjugales.

Durant ce signe, le disciple devra remplir sa tête de lumière pour éveiller ses glandes pituitaire et pinéale. Dans ces deux petites glandes réside le pouvoir de la Clairvoyance. Ces deux glandes sont réunies par un canalicule extrêmement fin qui disparaît très vite chez les cadavres, et lorsque les deux glandes entremêlent leurs auras lumineuses, l'homme devient clairvoyant, et il perçoit alors toutes les merveilles du monde subtil. Il connaît tous les secrets, la pensée des hommes et des femmes, et il peut voir les Dieux sidéraux et converser avec eux. Qui pourrait lui cacher son secret ? Un clairvoyant illuminé est plein de lumière et de feu.

Voici les exercices du signe du Bélier :

Le disciple devra s'asseoir sur une chaise confortable et rester durant cinq minutes sans penser à rien. Après quoi il priera l'Intime en lui disant :

« Mon Père, toi qui es mon Être véritable, je te supplie de te transporter à l'étoile la plus importante de la constellation du Bélier, pour amener ici, dans cette humble maison, le Génie principal de cette constellation, afin qu'il guérisse mon cerveau et qu'il éveille tous les pouvoirs occultes de ma tête ».

Puis le disciple, les mains croisées sur le cœur, la main droite sur la main gauche fera une petite révérence en saluant le gardien de la colonne droite ; il inspire profondément, comme pour un soupir, après quoi, faisant son salut, il prononce le mot de passe : Jakin. Il saluera de la même façon le gardien de la colonne gauche, et prononcera le mot : Bohaz. Ensuite, il priera de nouveau son Intime en disant :

« Mon Père, fais les sept pas sacrés vers l'intérieur du Temple-Cœur, et agenouille-toi aux pieds du Génie principal du Bélier, en le priant de venir éveiller les pouvoirs de mon cerveau et d'inonder ma tête de lumière ».

Le disciple prononcera alors le mantra Aum. On prononce ce mantra en ouvrant bien la bouche pour la voyelle A, en l'arrondissant avec la voyelle O, et en la fermant avec la lettre M, allongeant de la façon suivante le son de chaque lettre : Aaaaa Uuuuu Mmmmm.

On prononcera ce mantra quatre fois, en visualisant la lumière inondant tout notre cerveau. Puis, le disciple se lèvera debout ; la main gauche sur le plexus solaire et le bras droit étendu devant lui, il inclinera la tête sept fois vers l'avant, et sept fois vers l'arrière ; ensuite il imprimera à sa tête un mouvement circulaire, en la faisant tourner sept fois vers la droite, puis sept fois vers la gauche, tout cela en se concentrant bien sur la lumière qui pénètre et agit dans toutes les glandes du cerveau.

La glande pinéale est influencée par Mars, et la glande pituitaire par Vénus. La glande pituitaire produit le sommeil, et la pinéale nous incite à la lutte ; et ainsi, tandis que Vénus veut dormir, Mars veut continuer à lutter.

Pendant toute la durée de ce signe, le disciple devra vocaliser chaque jour et durant une heure la voyelle I, en allongeant le son ainsi : Iiiii.

Cette voyelle fera vibrer vos glandes pinéale et pituitaire, et à la fin vous deviendrez clairvoyant. La glande pinéale, développée, nous convertit en Surhommes, et lorsqu'elle est atrophiée, elle nous convertit en idiots. Elle se trouve développée chez les chastes et atrophiée chez les fornicateurs. Ainsi donc, mes chers disciples, si vous voulez vous convertir en un Ange, abstenez-vous totalement de tout coït.

La glande pinéale est la fenêtre de Brahma, un réservoir d'accumulation de forces pour le Mage.

Le disciple devra aussi pratiquer tous les soirs, avant de se coucher, cet autre exercice, durant une demi-heure : assis sur une chaise confortable, les yeux fermés, il retirera de son mental toute pensée, après quoi il imaginera que le feu de la constellation du Bélier descend du ciel et pénètre en lui, par sa glande pinéale, sous forme de colonne ignée.

Cette glande se trouve située dans la partie supérieure du cerveau, et le pouvoir de voir l'ultra de toutes les choses réside en elle.

Si le disciple exécute avec ténacité et constance les exercices du Bélier, il deviendra un clairvoyant illuminé. Pendant ces exercices, le disciple sera assisté par les hiérarchies du Bélier, lesquelles éveilleront ses pouvoirs et guériront son cerveau à l'aide de traitements spéciaux. Le disciple pourra aussi se servir du pouvoir de ces hiérarchies pour guérir les autres.

Ariès, le Bélier, est la maison de Mars, et Mars est la planète de la guerre. Les Hiérarchies rouges de Mars ont donné à l'homme le corps astral ; Samaël, avec ses guerriers, est le chef suprême du plan astral. En méditant quotidiennement sur le tattva Tehas, nous actualisons les pouvoirs du corps astral. Le tattva Tehas ou Éther igné, est la Causa Causorum de toute flamme. Le plan astral est le monde ardent.

Chapitre 2 - Le Taureau

Du 20 avril au 19 mai.

Régit la gorge, la nuque et les oreilles.

Métal : le cuivre.
Pierres : l'émeraude et l'agate.
Parfum : l'herbe aromatique.
Plante : le bouleau.
Fleur : l'aubépine.
Planète : Vénus. Couleur : vert.
Élément : terre.
Mot-clé : Amour.
Jour : le vendredi astrologique (mardi actuel).
Régent : Uriel (ou Anaël).

Cher disciple,

Dans la leçon précédente, j'ai promis de vous donner les clés de ces deux règles d'or, à savoir :

« Le Lion de la Loi se combat avec la balance ».

« Lorsqu'une loi inférieure est transcendée par une loi supérieure, la loi supérieure efface la loi inférieure ».

La solution de ces deux règles d'or se trouve dans une troisième qui dit : « Fais de bonnes œuvres afin de payer tes dettes ».

Imaginez-vous une balance : sur l'un des plateaux sont déposées vos bonnes actions, et sur l'autre, vos mauvaises actions et votre karma correspondant. Si le plateau karmique penche à votre désavantage, vous pourrez combattre la situation en mettant plus de poids sur le plateau des bonnes actions, et alors vous ferez pencher la balance en votre faveur et ainsi vous tuerez le karma.

Il existe, dans le monde subtil, un temple des Seigneurs du karma, et le grand chef de ces Archontes du destin est le chacal. Ce grand Être est le Juge suprême du Tribunal cosmique ; il a l'apparence d'un grand homme avec une tête de chacal.

Lorsque nous avons du capital accumulé dans la « Banque Cosmique », nous payons nos dettes et nous évitons la douleur. Ceux qui vivent en faisant quotidiennement de nouveaux « dépôts » à la Banque Cosmique, auront toujours de quoi payer leurs vieilles dettes. En ce qui concerne ce paiement des dettes, il faut tenir compte de la loi des analogies et des correspondances. Les analogies karmiques se combattent par les analogies dharmiques.

Karma et Dharma : ces deux mots orientaux signifient châtiment et récompense. De façon plus philosophique, nous dirions : à mauvaise action, mauvaise conséquence, et à bonne action, bonne conséquence ; en modifiant les causes, on modifie les effets, car les effets ne sont rien d'autre que les causes elles-mêmes se répétant sous une autre forme. Va-t-on vous emprisonner ? Donnez la liberté à une autre personne. Va-t-on désincarner votre enfant ? Soignez votre prochain. Êtes-vous dans la misère ? Donnez ce qui vous reste à celui qui a faim et sacrifiez-vous de toutes vos forces en faveur des autres. Priez avec ferveur les Seigneurs du karma et vous serez écoutés.

N'oubliez pas, disciple bien-aimé, que la Justice est la suprême miséricorde et la suprême rigueur de la Loi.

Ainsi donc, vous connaissez maintenant les deux règles d'or et vous savez comment on peut tuer le karma. Dans les prochaines leçons je vous enseignerai à manier les rayons sidéraux.

Qui donne reçoit, et qui donne plus, reçoit plus : c'est la loi. Mais ceux qui accomplissent seulement les œuvres du mal seront victimes de leurs propres œuvres.

Pourquoi les gens souffrent-ils ? Pourquoi blasphèment-ils contre Dieu ? Si Dieu n'est pas coupable des souffrances humaines. Nous sommes nous-mêmes les créateurs de notre propre destin. Sanctifiez-vous, cher disciple, sanctifiez-vous !

Il y a, dans la vie, trois choses éternelles : la Loi, le Nirvana et l'Espace.

Entrons à présent dans les explications et les instructions pratiques concernant la constellation du Taureau. Le cortège d'étoiles qui forme la constellation du Taureau est la maison de Vénus, l'astre ineffable de l'Amour, l'Etoile de l'Aurore et, par conséquent, le Taureau est de nature vénusienne. Les natifs du Taureau sont, ainsi, de nature vénusienne et amoureuse. Dans leurs relations d'amour, ils aiment beaucoup et ils passent toujours par de grandes déceptions.

Les natifs du Taureau sont doux et laborieux comme le bœuf, qui symbolise ce groupe d'étoiles, mais ils sont aussi, parfois, « agressifs » comme le taureau. Ils sont tenaces et gloutons, romantiques et sensuels. Ils aiment la musique, la danse et la beauté. Ils ont une disposition pour toute espèce d'arts manuels.

Le Taureau régit le larynx et le cou. Le larynx est également un utérus sexuel où la parole est engendrée. L'organe sexuel de la future humanité divine sera le larynx créateur.

Le feu sexuel de la Kundalini devient créateur dans la parole. Dans nos œuvres intitulées le Mariage Parfait, la Révolution de Bel, le Traité de Médecine occulte et de Magie Pratique, etc., nous avons parlé en long et en large de la Kundalini et nous avons enseigné le Grand-Arcane, le secret suprême pour éveiller la princesse endormie Kundalini.

La parole est en relation intime avec les quatre éléments de la nature. C'est pourquoi, dans les antiques Temples de Mystères, on défendait aux Initiés de parler des vieilles catastrophes de l'ancienne Arcadie, par crainte de les susciter à nouveau. Les antiques Hiérophantes savaient très bien que la parole est en relation avec les quatre éléments de la nature, et que parler d'une catastrophe c'est un peu comme l'évoquer, l'appeler de nouveau. C'est pour cela que les Initiés de l'Antiquité ne parlaient jamais publiquement des anciens cataclysmes.

Une parole dure nous poursuit et retombe plus tard sur celui qui l'a prononcée, comme une foudre vengeresse.

On ne fornique pas seulement par l'acte sexuel : il y a un autre genre de fornication, la fornication par la parole. Car le mauvais usage de la parole est bel et bien une fornication. La fornication par la parole crée des larves et toute sorte de malheurs. Il est déplorable de voir les gens abuser de la parole et remplir le monde de douleur. La médisance est le pire des blasphèmes.

On doit réaliser, en soi-même, la perfection de la parole et du langage. On doit comprendre la responsabilité de la parole. On doit apprendre à manier l'organe sexuel du Verbe.

Tu ne sens pas la nécessité d'apprendre à manier le Verbe ? Écoute-moi, bien-aimé disciple, nous, les membres du Collège Sacré des Initiés, nous pouvons créer n'importe quoi par la pensée et le matérialiser au moyen de la parole.

Garde-toi de mentionner les noms et les prénoms. Lorsque tu as à raconter quelque chose, ne mentionne jamais les noms ni les prénoms, pour éviter de tomber dans la médisance.

Si tu es un philosophe, combats les théories, mais ne parle jamais de la vie privée de leurs concepteurs. Lorsque tu parles d'un leader, parle de sa doctrine, mais ne mentionne jamais sa vie privée. Chacun est ce qu'il est, et la vie privée des autres ne regarde personne.

Il est aussi mauvais de parler quand on devrait se taire, que de se taire quand on devrait parler. Il y a des fois où parler est un crime, et des fois où se taire est aussi un crime. Il y a des silences criminels et il y a également des paroles infâmes. On doit parler quand il faut parler, et se taire quand il faut se taire.

On doit réaliser en soi-même la perfection du Verbe. On doit réaliser à l'intérieur de soi-même la Sagesse de la parole.

Les gens ont perdu la notion de la sincérité. De nos jours, les paroles humaines ne portent plus la substance de la sincérité, et les gens souffrent à cause du manque de sincérité. De nos jours, les paroles humaines sont pleines de mensonges et d'hypocrisie.

Sais-tu seulement ce que suscitent les paroles mensongères ? Le mensonge engendre des monstres.

As-tu vu ou entendu parler de la naissance d'un enfant monstrueux ? C'est le karma de la parole fausse prononcée au cours des vies antérieures. Nous admirons beaucoup la substance de la sincérité. Jamais un menteur ne pourra parvenir à notre « Ile Blanche ».

Revenons donc à la constellation du Taureau. Ce signe, comme nous l'avons dit, gouverne la région du cou, où se répète encore une fois la lutte entre Vénus et Mars.

Vénus gouverne la glande thyroïde, et Mars gouverne les parathyroïdes. C'est une lutte éternelle entre Vénus et Mars. Tandis qu'une glande donne la salive, l'autre la tarit ; une glande accélère toutes les fonctions du métabolisme, et l'autre les ralentit. Cette lutte s'effectue dans tout notre organisme.

Vénus est en relation avec l'amour, et Mars avec la guerre. L'Astrologue doit apprendre à manier le scintillement des étoiles.

Connaissez-vous un foyer où règne l'amertume ? Voulez-vous servir de façon désintéressée et apporter votre aide ? Connaissez-vous une pauvre femme abandonnée dans la misère par son amoureux ou son époux ? Désirez-vous l'aider ? Écoutez-moi bien, cher disciple, je vais vous enseigner à manier le scintillement de Vénus.

Installez-vous dans un fauteuil confortable, fermez vos yeux, écartez de votre mental toute pensée terrestre et fixez votre attention sur votre Maître intérieur, priez-le de la façon suivante :

« Mon Père, toi qui es mon Être véritable, je te supplie, de tout mon cœur et de toute mon Âme, de te rendre au Temple-Cœur de la planète Vénus ».

Puis, saluant mentalement le gardien de la colonne droite, le disciple prendra une grande respiration et prononcera le mot de passe Jakin. Il fera de même pour le gardien de la colonne gauche, c'est-à-dire qu'il prendra d'abord une grande inspiration, après quoi il prononcera le mot de passe Bohaz. Ensuite, il poursuivra sa prière à son Maître interne en disant :

« Seigneur, fais maintenant les sept pas vers l'intérieur du Temple, agenouille-toi aux pieds d'Uriel et implore-le de m'accorder la faveur suivante (on formule la faveur que l'on désire obtenir). Mon Père, mon Seigneur, mon Dieu, je t'en prie, adresse cette demande à Uriel, le Logos planétaire de Vénus ».

Une fois que la supplique a été faite, on demande de tout son cœur à Uriel d'envoyer un chœur d'Anges pour réaliser le travail ; ceux-ci créent en chantant.

Si l'Ange de Vénus consent à votre demande, le chœur d'Anges, lesquels sont ses enfants, qui demeurent avec lui dans le Temple du noyau de la planète Vénus, commencera à chanter en « langue sacrée » pour accomplir le travail que nous avons demandé. Voilà comment « l'Armée de la Voix » crée au moyen du Verbe.

N'importe quel observateur profane, s'il observe le ciel à ce moment-là, pourra voir la planète Vénus briller et resplendir plus intensément. L'observateur étranger sera émerveillé en contemplant l'étrange scintillement de Vénus à cet instant.

Les Hiérarchies de couleur indigo de l'étoile Vénus nous ont donné le corps causal ou corps de la Volonté. Elles nous accordent ce que nous leur demandons, si le karma le permet. Mais, s'il arrive que la supplique ne soit pas exaucée, alors Uriel montre au disciple « l'horloge du destin » et, dans ce cas, il ne nous reste pas d'autre solution que d'incliner la tête devant le verdict de la Loi.

Il existe, dans le monde actuel, un grand nombre d'écoles qui essaient d'accomplir les mêmes « miracles » au moyen de la force mentale, sans tenir compte le moindrement de l'approbation des Seigneurs du destin. C'est tout simplement de la pure et véritable Magie Noire. Le Mental-Christ travaille bien avec la Loi. Les ondes mentales noires ne parviennent pas où elles sont envoyées, car il existe, dans le monde subtil, une multitude « d'élémentaux » aériens qui les captent et les interceptent au passage. Il y a aussi, dans l'espace, d'innombrables forces qui détournent ou désintègrent les ondes mentales destructives. Ainsi donc, les ondes ténébreuses ne peuvent faire du tort que lorsque la victime ne sait pas aimer ni pardonner.

La force mentale est absolument déficiente quand on ne travaille pas avec la force de l'Intime. Le Théurge utilise la force mentale, mais en l'unissant avec la force de l'Intime. Le Théurge ne travaille qu'avec les divins pouvoirs de son Ange interne et de son Mental-Christ. Les saints Maîtres de la Fraternité Blanche collaborent avec le Théurge et avec son Mental-Christ. Les Génies sidéraux accomplissent leurs miracles avec la foudre de la Justice lorsque le Théurge officie sur l'autel du « Lion de la Loi ».

Entrons maintenant dans les exercices du Taureau.

Pendant tout le mois que dure ce signe, on effectuera la pratique suivante : assis sur une chaise confortable, les yeux fermés, le disciple écartera de son mental toute pensée, il s'assoupira un peu, après quoi il concentrera son mental à l'intérieur de lui, sur son Intime, en lui adressant cette prière :

« Mon Père, mon Être réel, transporte-toi à l'étoile principale de la constellation du Taureau, entre par les portes du Temple-Cœur en faisant le salut sacré, Jakin, Bohaz, fais les sept pas vers l'intérieur du Temple et agenouille-toi devant le Génie sidéral de cette étoile pour l'implorer, lui et ses Anges, de daigner venir jusqu'ici, afin qu'ils me « préparent » et qu'ils guérissent mon larynx ».

Ensuite, dans un état de demi-sommeil, le disciple fait un effort d'imagination pour voir la lumière accumulée dans la tête descendant à présent dans la gorge, en même temps qu'il récite le mantra Aum. En prononçant la voyelle A, il imaginera la lumière descendant de la tête à la gorge ; avec la voyelle U (ou), il imaginera la lumière inondant la gorge ; et avec la voyelle M, le disciple, en exhalant l'air, expulsera les scories, les impuretés qui étaient logées dans sa gorge. On prononce ce mantra quatre fois.

Je tiens à préciser, une fois pour toutes, que les salutations d'usage, avec les mots de passe Jakin et Bohaz, s'appliquent à toutes les pratiques de Magie sidérale.

Ainsi donc, les Génies de la constellation du Taureau viendront personnellement éveiller les pouvoirs du larynx, et si le disciple souffre de quelque maladie laryngienne, il peut solliciter la guérison, et les Génies du Taureau le guériront. Le disciple pourra aussi profiter de ces pouvoirs pour guérir d'autres personnes.

Le dévot devra vocaliser tous les jours pendant une heure la voyelle « E », en allongeant le son de cette façon : Eéééé. La vibration de cette voyelle éveillera en lui le pouvoir de l'ouïe occulte (la clairaudience). La voyelle E fait vibrer la glande thyroïde, qui est le centre de l'ouïe magique.

Le son E développe aussi, en nous, les pouvoirs latents du corps mental. La voyelle E fait vibrer le corps mental et nous octroie le « synthétisme conceptuel », ainsi que le pouvoir de pénétrer le sens profond des paroles.

Chapitre 3 - Les Gémeaux

Du 20 mai au 20 juin.

Régit les bras, les épaules, les poumons et le système des bronches.

Métal : le mercure.
Pierre : le béryl de couleur or.
Parfum : la résine de pin.
Plante : le chèvrefeuille.
Fleur : le chrysanthème.
Planète : Mercure.
Couleur : orange et jaune brillant.
Élément : air.
Mot-clé : Raison.
Jour : le mercredi astrologique (lundi actuel).
Régent : Raphaël.

Cher disciple,

Vous avez pratiqué les exercices du Taureau, à présent nous entrons dans la brillante constellation des Gémeaux.

Ce signe gouverne les bras, les épaules et les poumons, et il est de nature essentiellement mercurienne.

Les Gémeaux sont la maison de Mercure. Le métal de ce signe est le vif-argent, le mercure. La pierre est le béryl doré, et la couleur le jaune.

Les Seigneurs de Mercure sont, actuellement, en train d'enseigner à l'humanité à voyager en corps astral. Il incombe au disciple d'apprendre à voyager en astral ; c'est une nécessité impérieuse. Les authentiques Écoles de Mystères se trouvent dans le plan astral, c'est pour cela que le disciple doit absolument apprendre à « sortir » en corps astral. Il faut que l'étudiant apprenne à se rendre aux sanctuaires d'instruction interne pour recevoir un enseignement direct des Maîtres de la Grande Loge Blanche.

Le temps est venu pour les étudiants d'apprendre à se rendre à volonté dans ces sanctuaires de l'Astral afin de recevoir un enseignement directement des grands Instructeurs de l'humanité. L'heure est venue d'abandonner les théories et d'aller droit à la pratique.

Les Seigneurs de Mercure aident quiconque sollicite leur aide.

Dans l'Ère future, l'homme ne sera plus enfermé à l'intérieur du corps comme dans une geôle. Le corps humain deviendra un temple confortable et précieux. L'homme apprendra à en sortir et entrer chaque fois qu'il le voudra.

Mercure sort, actuellement, d'une nuit cosmique, et au fur et à mesure que le temps passera, on sentira toujours plus intensément les effets cosmiques du scintillement de Mercure.

Il est tout aussi indispensable que le disciple apprenne à franchir en corps astral les portes des Temples sidéraux.

Les exercices principaux des Gémeaux ont justement pour objet d'apprendre l'usage et le maniement du corps astral. Nous enseignons aussi, dans ce signe, l'art secret des états de Jinas (ou Djinn), qui permettra à nos disciples de se transporter avec leur corps physique, en quelques instants, aux endroits les plus isolés et les plus éloignés de la Terre.

Nous allons maintenant vous donner plusieurs clés pratiques pour les « sorties » en Astral ou en Jinas :

1) Le disciple s'allonge dans son lit, sur le dos ; il relaxe tout son corps afin qu'aucun muscle ne fasse pression sur le corps astral. Puis il s'assoupira en prononçant le mantra Rusti de cette façon : Rrrrr Uuuuu Sssss T Iiiii. Ce mantra sera vocalisé mentalement ; le U se prononce ou.

Le disciple doit alors devenir un « espion » de son propre sommeil. Lorsque l'étudiant se trouvera dans l'état d'engourdissement ou de somnolence qui précède le sommeil, qu'il se lève de son lit et sorte de sa chambre. Il ne doit pas se préoccuper de son corps physique ; il se lèvera de son lit et sortira de sa chambre, c'est tout.

Mais comment, de quelle manière ? Presque tous les étudiants croient qu'il s'agit d'une pratique de magnétisme ou d'autosuggestion, etc., mais ils se trompent lamentablement, car cela n'a rien à voir avec l'autosuggestion ou l'hypnotisme. Il faut tout simplement se lever de son lit, la Nature fera le reste, elle saura comment séparer le corps astral du corps physique. Il suffit donc au disciple de se lever et de sortir de sa chambre, et la Nature fera le reste.

Une fois levé, le disciple fera un petit saut dans l'intention de flotter dans l'espace ; s'il flotte, il pourra alors se transporter en quelques secondes à l'Église Gnostique. Mais s'il ne flotte pas, il se remettra au lit et répétera l'expérience. Certains triomphent immédiatement, dès le premier coup, d'autres prennent des mois ou même des années pour apprendre. Mais celui qui est tenace finira par triompher.

2) Dans le cerveau de tout être vivant résonne toujours une note-clé, de façon quasi imperceptible, cette note-clé est celle du Rayon auquel chacun appartient, et elle semble sortir des cellules du cervelet. Certains entendront le son des chalumeaux et des flûtes du Rayon égyptien ; d'autres entendront le gong du Rayon oriental ; d'autres encore, le rugissement de la mer, du Rayon de la Lune, etc.

Si le disciple fait taire toutes ses pensées, il entendra, dans le calme de la nuit, sa note-clé, il devra alors faire vibrer fortement cette note, au moyen de la volonté, et quand cette note sera si forte qu'elle envahira et engourdira tout le corps physique, qui sera comme à demi-paralysé, le disciple se lèvera de son lit, sortira de sa chambre et se dirigera vers l'Église Gnostique où les Maîtres de la Fraternité Blanche le recevront avec une joie indicible.

3) Si vous rêvez que vous vous trouvez à un endroit déterminé et que vous vous réveillez, ne bougez pas et rendormez-vous en concentrant votre imagination sur l'endroit auquel vous rêviez, en vous sentant là-bas, et comme essayant de reprendre le rêve où vous l'avez quitté, vous accrochant de toute votre volonté à cet endroit du rêve. Le secret de cette clé c'est l'imagination et la volonté unies en vibrante harmonie.

4) Au moment où vous serez en train de vous endormir, concentrez vivement votre imagination et votre volonté, unies en vibrante harmonie, sur un endroit déterminé, un lieu précis. La concentration doit être parfaite. Puis, commencez à marcher avec foi à l'endroit « imaginé » ; vous ne devez pas imaginer que vous êtes en train d'imaginer, car alors l'expérience échouera. Il faut se sentir réellement à l'endroit imaginé et oublier totalement la chambre à coucher.

Cette expérience doit être réalisée durant le demi-sommeil, c'est-à-dire, durant l'état de transition entre la veille et le sommeil. Une fois que vous serez à l'endroit désiré, agenouillez-vous et demandez à votre propre Dieu intérieur de vous conduire à la Sainte Église Gnostique, qui est la grande Cathédrale de l'Âme et le Temple où officie le Logos Solaire, notre Seigneur, le Christ.

5) En tenant compte que durant le sommeil nocturne l'Âme erre dans tous les endroits qui lui sont familiers et qu'elle vaque alors aux mêmes occupations, qu'elle a les mêmes appétits et désirs que durant le jour, vous devrez vous accoutumer à vous poser sans cesse ces questions, à tout instant de la journée : Où suis-je ? Suis-je dans mon corps physique ou en dehors de lui ? Faites ensuite un petit saut avec l'intention de flotter dans les airs. Il va sans dire que si vous flottez dans l'espace, c'est que vous êtes en dehors de votre corps, et que si vous ne flottez pas, c'est que vous êtes dans votre véhicule de chair et d'os, dans lequel cas vous pourrez continuer à faire ce que vous faisiez avant de vous être posés ces questions. Mais si vous flottez, priez votre Intime de vous amener à la Sainte Église Gnostique.

On doit se poser ces questions en présence de tout ce qui appelle notre attention, comme un rassemblement de gens, un cortège funèbre, un tumulte soudain, un objet curieux, etc.

Nombreux sont ceux qui ont réussi à éveiller leur conscience à l'aide de cette clé formidable, car en se posant les questions et en faisant le petit saut, ils ont flotté en l'air et se sont rendus compte qu'ils se trouvaient en dehors de leur corps physique qu'ils avaient laissé endormi dans le lit ; c'est que lorsque le corps dort, l'Âme se promène. Mais l'Âme peut, grâce à cette clé, sortir de sa torpeur inconsciente, de son sommeil.

Habituez-vous à faire cet exercice aussi souvent que possible, durant la journée, afin qu'il se grave dans votre subconscient et agisse pendant le sommeil.

6) Avant de vous endormir, étendus dans votre lit, effectuez cette pratique d'autosuggestion, dites-vous : « Je vais m'endormir. Là où j'apparaîtrai, je serai en corps astral. Je me reconnaîtrai, je me reconnaîtrai, je me reconnaîtrai, et je me rendrai à l'Église Gnostique ».

Vous pourrez vous faire cette autosuggestion pendant une demi-heure, après quoi vous vous endormirez tranquillement. Une fois dans l'Astral, vous vous reconnaîtrez automatiquement. Au moment du réveil, ne bougez pas et faites un exercice de rétrospection, pour vous rappeler où vous êtes allés.

7) Assoupissez-vous en prononçant le mantra Omnis Baum Igneos comme suit : Ooooo Mmmmm Nnnnn Iiiii Sssss B Aaaaa Uuuuu Mmmmm Iiiii G Nnnnn Eéééé Ooooo Sssss en séparant les trois mots par une inspiration profonde et en priant votre Intime de vous sortir de votre corps. Après quoi vous vous lèverez tout doucement de votre lit, puis vous ferez un petit saut pour flotter dans l'espace et vous vous rendrez, si vous flottez, à l'Église Gnostique des mondes supérieurs.

Voilà les sept clés pour voyager en corps astral. Il faut de toute urgence que le Théurge apprenne à voyager vers les étoiles de l'infini, qu'il apprenne à s'introduire par les portes des Temples sidéraux pour manipuler les rayons stellaires et provoquer des scintillements cosmiques.

Lorsque le Théurge sortira de son corps physique, il se transportera aux Temples sidéraux de la façon suivante : le corps astral commencera à tourner en rond, il marchera non en ligne droite mais en effectuant des cercles concentriques, avec l'intention de parvenir au Temple-Cœur d'une étoile déterminée. Le panorama des choses changera et, en quelques instants, le Théurge se trouvera en face du Temple sidéral, devant les deux gardiens des colonnes Jakin et Bohaz. Le Théurge fera les salutations de rigueur, telles que nous l'avons enseigné dans les leçons précédentes, il fera les sept pas sacrés vers l'intérieur du Temple-Cœur de l'étoile, puis il se prosternera aux pieds du Génie sidéral, les mains posées à plat sur le sol et la tête sur les mains. Après cela il se relèvera et adressera au Génie sidéral la supplique qu'il veut lui faire. Si le Génie dit : « accordé », le disciple demandera un « chœur » ; le Génie fera alors un signe et l'Armée de la Voix commencera à chanter en langue sacrée pour réaliser le travail que nous avons demandé. L'Armée de la Voix crée à l'aide de la parole. En ces instants sublimes, nous entrons en extase. La Nature tout entière s'agenouille devant les Dieux sidéraux, et leur cantique ineffable nous élève jusqu'au Plérôme de la Lumière.

Les mélodies les plus divines et les plus émouvantes saturent les espaces infinis, et les eaux des rivières murmurent doucement. Ainsi est Dieu. I1 est impossible de décrire l'immense félicité qu'éprouve alors l'Âme détachée du corps.

Là-bas, le passé et le futur fraternisent dans un éternel « maintenant », et nous percevons alors la voix du Bienheureux qui, du plus profond de notre Être, nous invite aux Noces éternelles.

Lorsque le disciple a acquis une bonne connaissance pratique de l'Astro-Théurgie, les Dieux sidéraux l'acceptent alors comme « frère lai » et lui remettent une tunique de couleur grise et un bâton. C'est la tunique de l'Astrologue Ésotériste, la tunique ineffable du Théurge, la tunique de l'authentique Alchimiste. Et au fur et à mesure qu'il progresse dans la Sagesse, il reçoit différents degrés initiatiques.

Là-bas, le disciple apprendra aussi à combiner les diverses substances alchimiques pour produire des événements de toute sorte dans les différents plans cosmiques.

On reste bouche-bée dans la contemplation de ces Enfants-Génies des étoiles travaillant dans les laboratoires alchimiques de leur Temple pour susciter les événements les plus divers dans le plan physique. Devant Samaël, l'ouvrier du fer, travaillant dans les forges de Mars. Devant Anaël, le Génie de l'Amour et de l'Art, dans son laboratoire de l'Amour ; il ressemble à un enfant de douze ans, avec des cheveux blonds et un visage rose, et il travaille dans la planète Vénus. Devant Michaël, indescriptible et ineffable, gouvernant, depuis le cœur du Soleil, tout le créé ; lequel d'entre vous aura le courage de descendre dans cet abîme au fond duquel palpite le cœur vivant du Système Solaire ?

Raphaël, le Génie de Mercure, a l'aspect d'un vieillard à la longue barbe et au visage couleur de feu. Il tient dans sa main le trident des atomes transformateurs et là-bas, dans son Temple de Mercure, il a l'air d'un terrible monarque, faisant frémir le mental cosmique. Qui donc oserait désobéir à ses ordres sacrés ?

Et qui est celui-là, portant une tunique blanche ainsi qu'une cape blanche, devant qui tremblent les colonnes des Anges et des Démons ? Regardez-le à l'œuvre dans le Temple-Cœur de Jupiter, donnant aux rois leur sceptre et dirigeant l'économie des hommes. Les tyrans tremblent devant ce Génie, c'est Zachariel, le Génie de Jupiter.

Au centre de la pâle Lune se trouve le Temple de Gabriel, le pêcheur. Il régit la vie des mers et les larmes des femmes. Voulez-vous apprendre à vous rendre invisibles ? Appelez-le soir après soir pour qu'il prépare votre corps ; nourrissez pour Gabriel une dévotion quotidienne. Un corps physique bien « préparé » est l'instrument le plus extraordinaire qui soit pour l'exercice de la Magie Pratique. Un corps bien « préparé » peut se rendre invisible. Ni la balle ni le poignard ne peuvent pénétrer dans un corps bien « préparé ».

Et que dirons-nous à présent de l'Ancien du Ciel, le Seigneur de la Loi, le vieux Orifiel ? O Saturne ! Tu es l'Épée de la Justice qui nous atteint à partir du ciel ! Tu tiens dans ta main la vie et le sort de tous les humains !

Écoutez-moi bien, cher disciple, choisissez bien la planète avec laquelle vous allez travailler. Mars est guerrier ; Vénus, amoureux ; Mercure, sage ; Saturne, mélancolique et « concret » ; la Lune est maternelle ; le Soleil dirige ; Jupiter est le Seigneur des hauts personnages.

N'entrez jamais dans une de ces divines demeures sans frapper d'abord à la porte. Les Magiciens Noirs assaillent les Temples du ciel. Les Magiciens Blancs frappent d'abord à la porte. La porte de toute étoile est le Temple-Cœur de cette étoile. Les visiteurs intrus entrent dans les étoiles comme les voleurs dans la maison d'autrui. Les fils de la Lumière entrent par la porte du Temple-Cœur. Les fils de la Lumière demandent d'abord la permission au Maître de la maison de connaître sa demeure.

Le Temple-Cœur d'une étoile est la porte d'entrée et de sortie de cette étoile.

Notre Terre a aussi un Temple-Cœur ; ce Temple est la demeure du Génie de la Terre, c'est par là qu'entrent et sortent les visiteurs des autres étoiles. Savez-vous qui est le Génie de la Terre ? C'est notre Seigneur le Christ.

Notre Terre est un petit astre de couleur bleue appartenant à la Voie Lactée. « Il y a beaucoup de demeures dans la maison de mon Père ». Chaque étoile du ciel est une demeure, et la porte de cette demeure céleste est le Temple-Cœur.

Lorsque, étant en dehors de votre corps, vous invoquerez un habitant d'une autre planète, vous le verrez sortir de terre, et quand il prendra congé de vous, vous le verrez s'enfoncer dans les profondeurs de la Terre. C'est qu'il entre et sort par la porte de l'intérieur de la Terre.

Vous pourrez aussi, quand vous serez en Astral, invoquer de là votre corps physique. Vous vous agenouillerez par terre et prierez votre Intime en disant : « Mon Père, amène-moi mon corps ». Et votre Intime vous amènera votre corps physique. Les atomes du corps physique vous diront : « Je suis ton corps physique, ne me reconnais-tu pas ? ». Vous serez tout ahuris lorsque vous apercevrez votre propre corps physique face à face et en vêtements de nuit, tel que vous l'avez laissé dans le lit.

Vous commanderez alors ainsi au corps physique : « Saute sur ma tête et entre par ma glande pinéale ». Le corps physique obéira et vous pourrez vous rendre avec votre corps n'importe où sur la Terre, même aux endroits les plus éloignés. Si quelqu'un entrait à ce moment-là dans votre chambre, il ne vous y trouverait pas. Il verrait votre lit vide.

Vous devrez vous rendre à l'Église Gnostique avec votre corps physique, tous les vendredis et dimanches, à l'aurore, afin de recevoir en chair et en os la Sainte Onction Gnostique.

Vous pouvez aussi amener votre corps physique en état de Jinas sans avoir besoin de l'invoquer de loin, du dehors. Assoupissez-vous en vocalisant les mantras Migna Pica Frasco, puis levez-vous de votre lit très doucement, en conservant le sommeil. Faites alors un petit saut, et si vous vous voyez tout enflé et que vous flottez dans l'espace, sortez de votre chambre et dirigez-vous vers l'Église Gnostique.

Les forces du subconscient entrent en activité durant le demi-sommeil, et ce sont précisément ces puissantes énergies qui nous permettent de nous introduire avec notre corps physique dans le plan astral. C'est ce que l'on appelle l'état de Jinas.

Le sublime gourou Huiracocha, le Maître Arnold Krumm-Heller, nous parle, dans son roman Rose-Croix, des états de Jinas. Le sage Krumm-Heller nous décrit le commandant Montenero recevant des mains d'un serviteur une missive. Le commandant lut le billet, soupira et dit : « enfin ! ». Puis il sortit du Château de Chapultepec et, parcourant le chemin de la montagne de Chapultepec, il siffla plusieurs fois. Alors un indigène apparut, qui conduisit le commandant Montenero au Temple de Chapultepec, au cœur de la montagne. « Est-ce un phénomène de la quatrième dimension ? » demanda le commandant. « Oui, mon commandant, répondit l'indigène. Le vulgaire ne comprend pas ces choses ». C'est ainsi que, avec son corps en état de Jinas, Montenero reçut l'Initiation dans le Temple de Chapultepec.

Les œuvres de l'insigne Krumm-Heller (le Maître Huiracocha) sont un puits de Sagesse initiatique, que très peu ont compris. Son fils, Parsifal Krumm-Heller, a commencé par suivre fidèlement le sage sentier de son père, et il a acclamé sincèrement, lors de leur parution, nos œuvres intitulées le Mariage Parfait et la Révolution de Bel, mais il a fini, malheureusement, par trahir son père et s'est mis à enseigner la Magie Sexuelle Noire.

Dans le Cours Zodiacal de Huiracocha est enfermée la profonde Sagesse initiatique des siècles.

Les Gémeaux sont le signe de l'air et la maison de Mercure. Les Seigneurs de Mercure ont donné à l'homme le corps bouddhique ou Âme spirituelle. Les Hiérarchies de Mercure sont les hiérarchies jaunes ou jaune-or.

Les Gémeaux sont le signe des jumeaux ; cela nous rappelle les Âmes-Jumelles. La première femme que l'homme a connue dans l'Éden était son Âme-Jumelle.

Les Âmes-Jumelles, vie après vie, ne cessent de se rencontrer. Elles sont sorties ensemble de l'Éden, et c'est ensemble qu'elles devront retourner à l'Éden. Lorsque le karma les sépare, elles souffrent l'indicible. Le vrai bonheur du mariage n'est possible qu'entre deux Âmes-Jumelles. Quand le mariage ne se réalise pas avec l'Âme-Jumelle, c'est un mariage karmique et l'on souffre l'indicible.

Les natifs des Gémeaux ont une volonté puissante ; ils possèdent un grand courage, ils sont versatiles et ils aiment voyager. Leur vie est un mélange de succès et d'échecs. Ils vivent parfois dans l'aisance, mais ils doivent souvent endurer beaucoup de misère. Ils sont très intelligents et s'irritent facilement. Le défaut des natifs des Gémeaux est de vouloir résoudre toutes choses avec la tête. Ils veulent toujours taire la sage voix du cœur et se créent alors des problèmes et des difficultés de toute sorte.

Pratique des Gémeaux :

Couché sur le dos, par terre ou dans son lit, le disciple relaxe son corps, puis il effectue cinq inhalations profondes en s'efforçant de faire pénétrer la lumière dans ses bronches et ses poumons. À chaque inspiration, il ouvrira ses bras et ses jambes de chaque côté de son corps, et les fermera à chaque expiration.

Ensuite, s'assoyant confortablement, il priera son Intime de se transporter au Temple-Cœur de l'étoile la plus importante des Gémeaux pour qu'il lui amène les Dieux sidéraux de cette constellation, afin qu'ils guérissent ses poumons et « préparent » son organisme pour la Magie Pratique.

Chapitre 4 - Le Cancer

Du 21 juin au 22 juillet.

Régit l'estomac et le thymus.

Métal : l'argent.
Pierre : la perle.
Parfum : le camphre.
Plantes : l'eucalyptus, le cerisier, la violette.
Fleur : la rose blanche.
Planète : la Lune.
Couleur : argenté.
Élément : eau.
Mot-clé : Fécondation.
Jour : le lundi astrologique (dimanche actuel).
Régent : Gabriel.

Bien-aimé disciple,

Vous venez d'étudier et de pratiquer la leçon des Gémeaux. Entrons aujourd'hui dans la constellation du Cancer.

À travers vos études, vous vous êtes certainement rendu compte que nous, les Gnostiques, nous sommes essentiellement pratiques. En toute franchise, nous ne voulons pas perdre notre vie à théoriser ; nous allons droit au but, au cœur, nous sommes fatigués d'entendre rabâcher toutes ces théories. Nous sommes essentiellement réalistes. Nous voulons des faits, non des théories ni de ces morbides constructions intellectuelles. Nous aimons les réalités effectives. Nous allons vers les grandes réalisations.

Toutes les écoles spiritualistes vous parlent des mondes suprasensibles, mais nous, nous allons plus loin, car nous sommes pratiques : nous enseignons à nos disciples à entrer dans ces mondes en corps astral, voire même avec leur propre corps de chair et d'os, d'une façon totalement consciente et positive.

Que l'on puisse pénétrer dans les mondes ultrasensibles avec son corps physique, cela semble extravagant aux théoriciens, car ils ne savent que théoriser ; mais les gens compréhensifs ne voient là rien d'extravagant, d'autant plus que c'est une chose aussi ancienne que le monde. À une époque pas tellement éloignée, le corps physique évoluait et se développait à l'intérieur du plan astral.

Après ce bref préambule, entrons maintenant tout à fait dans notre étude de la constellation du Cancer.

Le Cancer est la maison de la Lune. Son métal est l'argent, sa pierre la perle et sa couleur, le blanc.

La Lune influe sur la glande thymus qui règle la croissance de l'être humain.

La Lune influe sur les humeurs laiteuses de toutes les espèces vivantes.

La Lune gouverne la procréation de tout ce qui vit.

La Lune régit la sève des végétaux ainsi que le flux et le reflux des marées.

La Lune a pouvoir sur le sel, et le sel est la base de tout ce qui vit. Il y a, à l'intérieur de notre organisme, douze sels, qui sont les douze sels des douze signes zodiacaux.

Le Cancer est le signe du scarabée sacré.

Le Cancer est le signe de la reproduction ; la conception fœtale s'effectue sous les rayons du signe du Cancer, voilà pourquoi c'est le signe du scarabée sacré. En Égypte, le scarabée sacré symbolise l'Âme. Les Âmes qui se réincarnent passent par la sphère du Cancer avant de prendre un corps.

Le Cancer produit la maladie qui porte son nom : le cancer est le karma des fornicateurs.

La Lune est le symbole d'une planète secrète qui se trouve derrière elle.

Les hiérarchies violettes du Temple-Cœur de la Lune ont donné à l'homme le corps vital.

La Lune est habitée, dans la partie qu'on ne voit pas, dans sa partie cachée. Les Sélénites sont les êtres les plus vulgaires et les plus retardés de notre planète Terre : il a fallu les enfermer là-bas, sur la Lune. Ces êtres ne sont ni bons ni mauvais, mais seulement retardés. Au fur et à mesure qu'ils évoluent, on leur redonne un corps, ici, sur notre Terre, et tous finiront par ravoir un corps.

Il existe aussi une autre Lune, toute petite, que les astronomes appellent Lilith. Lilith, c'est la Lune noire. C'est là que vont les Âmes qui se sont totalement séparées de leur réalité supérieure formée d'Atman-Bouddhi-Manas. Ces Âmes sont d'une perversité indescriptible et elles doivent passer par la Deuxième Mort dont parle l'Apocalypse.

H.P. Blavatsky cite, dans son sixième volume de la Doctrine Secrète, l'Avitchi et la Deuxième Mort. La Bhagavad-Gita parle également de l'Abîme, mais il suffit que nous parlions de ce thème pour que les spiritualistes de bas acabit se moquent de nous.

Jamais je n'ai dit que ma personne physique s'occupe d'enfermer les Âmes perverses dans l'Abîme. Cette affirmation faite ex-abrupto sur mon compte est absurde, car je suis un homme comme n'importe quel autre ; Dieu seul a ce pouvoir. De telles merveilles ne peuvent être accomplies que par l'Atman, le grand Esprit Universel de Vie, l'Alaya, la Sur-Âme d'Emerson, la Grande Âme du monde. Ces merveilles, seul mon Dieu interne les a faites, mon Purusha, mon Être supérieur, mon Intime, mon Maître interne, ma Monade, mon Ange intérieur, devant lequel je dois me prosterner, parce qu'il est l'Atman, l'Ineffable. Le Dieu Interne de n'importe lequel d'entre vous peut aussi le faire, car l'Atman est le Tout-Puissant et l'Ineffable.

Des Maîtres, il y en a beaucoup, mais « l'Âme-Maître'' est unique : l'Âme du monde, l'Alaya divin, qui paraît multiple tout en étant un. Samaël Aun Weor est le nom véritable d'une flamme du grand brasier, devant laquelle je m'agenouille humblement.

Samaël Aun Weor signifie « Volonté de Dieu », et c'est la Volonté de Dieu qui a accompli cette œuvre qu'on m'impute.

Ainsi donc, lorsque nous parlons de l'Avitchi, nous ne disons rien de nouveau. Presque tous les grands spiritualistes le mentionnent et le décrivent.

Ce qui choque certains, c'est que l'Atman, le grand Esprit Universel de Vie, puisse être en train d'agir à travers l'une de ses flammes pour accomplir une mission cosmique.

Cela les étonne, oui, car l'ignorance, dans son insolente simplicité, est une mendiante lépreuse avec qui on ne peut avoir un contact pur ! Où donc est la Sagesse de tous ces sots qui me critiquent ? Que leur a-t-on fait ?

L'Avitchi est quelque chose de très connu depuis les temps les plus anciens ; jusqu'au docteur Adoum qui nous parle, dans le Buisson de l'Horeb, de la Deuxième Mort.

Anciennement, les personnalités complètement séparées de leur Triade divine, Atman-Bouddhi-Manas, demeuraient dans l'Avitchi de notre Terre (Voir le sixième volume de la Doctrine Secrète, de Mme Blavatsky). Aujourd'hui, les temps ont changé : nous sommes à présent dans l'Ère nouvelle du Verseau, et les personnalités qui se sont coupées de leur Triade divine doivent être isolées de ce globe terrestre, afin de nettoyer l'atmosphère de toute impureté. C'est tout. Si cela suscite les moqueries des spiritualistes apprentis et des lecteurs occasionnels, de qui est-ce la faute ?

Lorsque le lien, le pont appelé Antakarana, qui fait communiquer la Triade divine avec sa réalité inférieure, est coupé, alors la partie inférieure se sépare et s'enfonce dans l'Abîme des forces destructives où elle se désintègre peu à peu. C'est la Deuxième Mort dont nous parle l'Apocalypse ; c'est l'état de conscience appelé Avitchi. Dans ces cas-là, la Triade divine (Atman-Bouddhi-Manas) revêt un nouveau corps mental et un nouveau corps astral afin de poursuivre son évolution, et la personnalité qui s'est détachée s'immerge dans l'état d'Avitchi et se désintègre dans d'indicibles souffrances.

Toutes les lunes du Système Solaire sont gouvernées par Jéhovah, mais notre satellite terrestre est, quant à lui, gouverné directement par l'Ange Gabriel.

Le Mage doit porter une attention toute particulière aux influences lunaires, car toutes les énergies sidérales se cristallisent sur notre globe terrestre par l'intermédiaire des forces lunaires.

Tout ce qui est entrepris en lune croissante progresse rapidement, et tout ce qui est accompli en lune décroissante échoue. La Nouvelle Lune est très faible, et la Pleine Lune est très forte ; c'est au moment de la Pleine Lune que l'on réalisera avec succès toute espèce de travaux de Magie Pratique.

Le dernier jour de la lune signifie : échecs, entreprises avortées. Si vous voulez réussir, entreprenez toujours vos affaires en lune croissante. Hitler s'est jeté sur la Russie en lune décroissante, et il a échoué. Lorsqu'une étoile brille dans le nimbe de la Lune, c'est le signe qu'un général est cerné par l'ennemi.

La Lune produit le flux et reflux de la mer. La Lune produit les hautes et basses marées. La Lune exerce sur le magnétisme terrestre une double action d'attraction et de répulsion.

Le Magicien doit préparer son corps pour l'exercice de la Magie Pratique. Le corps du Mage est différent de celui des autres, car il a été « préparé ».

Exercice :

Assoyez-vous confortablement, fermez vos yeux, videz votre mental de toute pensée et fixez-le sur votre Intime, que vous prierez en disant :

« Mon Père, toi qui es mon Être réel, je t'en supplie, Seigneur, entre dans le Temple-Cœur de la Lune afin d'amener ici l'Ange Gabriel. Fais le salut sacré, Jakin, Bohaz, et accomplis les sept pas qui te conduiront aux pieds de l'Ange Gabriel ».

Le disciple se lèvera debout et adressera à l'Ange Gabriel, en direction des quatre points cardinaux, l'invocation suivante, en bénissant le nord, le sud, l'est et l'ouest :

« Le Soleil a treize mille rayons ; la Lune a treize mille rayons ; que treize mille fois mes ennemis se repentent ».

Après quoi le disciple priera l'Ange Gabriel de « préparer » son corps physique afin de rendre celui-ci invisible ou de transformer son aspect, ou pour arrêter le projectile ou le couteau, le cas échéant, ou matérialiser n'importe quelle entité supérieure. Jamblique, le grand Théurge, rendait les Dieux sidéraux visibles dans le monde physique, car il avait son corps bien préparé.

L'Ange Gabriel traitera de façon occulte la rate et certains centres de la colonne vertébrale du disciple. Lorsque celui-ci pourra rendre l'Ange Gabriel visible et tangible dans le plan physique, c'est que son corps aura été bien « préparé ». Alors, dans un moment de danger, le disciple fera l'invocation de l'Ange Gabriel, et si le dévot veut se rendre invisible, l'Ange Gabriel le soustraira à la vue de ses ennemis, ou transformera son aspect, si tel est le désir du disciple. L'invocation se fera toujours en bénissant les quatre points cardinaux et en récitant l'oraison conjuratoire que nous venons de donner.

Ces exercices pour « préparer » le corps du Théurge devront être pratiqués durant toute sa vie.

Lorsqu'il a son corps bien « préparé », le Théurge peut rendre les Dieux sidéraux visibles dans le plan physique. Cela requiert de la patience et de la persévérance, car on n'obtient rien en cadeau : tout coûte quelque chose, tout exige lutte et sacrifice.

Les forces qui descendent du ciel rencontrent, lorsqu'elles atteignent notre glande thymus, les forces qui montent de la terre à travers notre organisme, et là, dans la glande thymus, les deux triangles des forces supérieures et inférieures s'entrecroisent pour former le Sceau de Salomon.

Pratique du Cancer :

Assoyez-vous, imaginez cette merveilleuse rencontre des forces cosmiques formant dans la glande thymus le Sceau de Salomon et, plongés dans une profonde méditation interne, priez votre Intime de se rendre au Temple sidéral de l'étoile principale du Cancer afin qu'il vous amène les hiérarchies rectrices de cette constellation pour qu'elles éveillent les pouvoirs internes reliés au thymus, qu'elles guérissent cette glande et votre estomac, en accord avec la Loi cosmique et au nom de l'Ange Gabriel, Génie planétaire de la Lune.

Après cette oraison, vocalisez la lettre A, une heure chaque jour.

Les natifs du Cancer sont pacifiques, mais parfois, aussi, extrêmement colériques. Ils ont une disposition spéciale pour les arts manuels, ils sont très sensibles et leur caractère change avec les phases de la Lune. Ils aiment les longs voyages. Ils sont romantiques, amoureux et très tenaces.

Chapitre 5 - Le Lion

Du 23 juillet au 22 août.

Régit le cœur et l'épine dorsale.

Métal : l'or.
Pierre : le diamant.
Parfum : l'encens.
Plante : le tournesol.
Fleur : le coquelicot.
Planète : le Soleil.
Couleur : doré.
Élément : feu.
Mot-clé : Vie.
Jour : le dimanche astrologique (mercredi actuel).
Régent : Michaël.

Cher disciple,

Nous entrons aujourd'hui dans la constellation du Lion. Le Lion est le cœur du Zodiaque et le trône du Soleil.

Le Lion est la demeure des « fils de la flamme », ceux que la Bible appelle les Trônes.

Le Lion est la maison des quatre Kummaras. Le Lion est la maison du Soleil et il gouverne notre cœur.

De même que le Soleil est le cœur du Système Solaire, de même, aussi, le cœur humain est le Soleil de notre organisme.

Les forces qui, formant un triangle, descendent du ciel et celles qui montent de la terre, se rencontrent dans le cœur, s'unissent, se mêlent et s'équilibrent, en formant le Sceau de Salomon.

Le cœur est la résidence sacrée, le sanctuaire de la bienheureuse Déesse Mère du monde. C'est là qu'aboutit, après sa glorieuse ascension jusqu'au cerveau, l'ineffable princesse Kundalini, Hadith, le Serpent ailé du désert.

La Croix de l'Initiation nous est remise dans le Temple-Cœur.

Le cœur est le laboratoire où travaille la force qui permet l'éveil de la Kundalini. Les feux du cœur contrôlent les feux spinaux. La Kundalini monte selon les « mérites du cœur ». La Kundalini évolue et progresse dans l'aura du Logos Solaire.

Le cœur est l'organe le plus sensible de notre organisme. Les fines membranes du cœur enregistrent même les secousses sismiques les plus éloignées de notre globe.

Le cœur est le Temple sacré du Maître Interne. Celui-ci nous parle sous forme d'impulsions venant du cœur. Si l'homme obéissait à ces impulsions du cœur, il vivrait sans problèmes. Mais l'homme se rebelle contre la voix du Maître Interne et se crée des problèmes.

Il y a, à l'intérieur de nous, deux hommes qui vivent en lutte éternelle, l'un contre l'autre : un homme céleste et un homme animal.

L'homme animal veut tout résoudre de son propre chef et en sa faveur, et agir du mieux qu'il lui semble.

L'homme céleste parle sous forme d'impulsions du cœur ; sa voix est la voix du silence ; ses actes sont toujours justes et droits et amènent le bonheur.

L'homme animal, c'est le mental, qui réside dans la tête, avec ses sept portails.

L'homme céleste, c'est le Maître Intérieur.

Le Maître ordonne, et le mental refuse d'obéir : il veut résoudre toutes les choses par lui-même et agir de la meilleure façon qu'il lui semble, sans tenir compte le moindrement des ordres du Maître Intérieur. Ce qui suscite, comme conséquence, la douleur et l'amertume, qui sont le résultat de l'action erronée et de l'effort inutile.

Heureux ceux qui n'agissent que sous la voix du silence ; jamais ils ne manqueront de pain, ni d'abri ni de vêtement ; ils vivront sans problèmes et tout leur réussira.

Cocher, domine bien le cheval sauvage du mental, pour qu'il ne précipite pas ta voiture à l'Abîme.

Le Maître Interne est le Témoin divin, assis sur le trône du Temple-Cœur. L'Essence intérieure du Maître est félicité absolue et omniscience illimitée.

Le Maître Interne est simple. Tout le reste est composé.

La Nature éternelle vit en perpétuel changement, mais le Maître Intérieur est immuable, et c'est pour cette raison que le maître peut se libérer de la nature. La nature jette ses ombres sur le maître, mais le Maître Interne est au-delà de toutes les ombres.

Lorsque l'Âme fusionne avec le Maître Intérieur, elle se libère alors de la Nature et pénètre dans la suprême félicité de l'existence absolue. Cet état de félicité est appelé Nirvana.

Le Nirvana est atteint à travers des millions de naissances et de morts, mais on peut aussi y parvenir à l'aide d'un chemin très court, et ce chemin c'est celui de l'Initiation. L'Initié peut parvenir au Nirvana en une seule vie, s'il le veut.

« Étroite est la porte, et resserré le chemin qui conduit à la Lumière, et très peu le trouvent ».

Il existe, dans le plan astral, sept Sanctuaires Initiatiques, et si le disciple veut progresser sur ce sentier, il doit se chercher un Maître : « quand le disciple est prêt, le Maître apparaît ».

« Prenez garde aux faux prophètes ». N'acceptez pas des Maîtres extérieurs appartenant au monde physique. Apprenez à sortir en corps astral, et quand vous aurez une bonne expérience pratique de l'Astral, choisissez un authentique Maître des Mystères Majeurs de la Fraternité Blanche et consacrez lui la plus absolue dévotion et le plus profond respect.

Vous devrez marcher, dans le monde physique, avec beaucoup de prudence, car il y a de nombreux faux prophètes. N'acceptez d'ordres extérieurs de personne ; vous ne devez obéir qu'aux ordres que nous, les Maîtres de la Loge Blanche, vous donnons dans le plan astral.

Il y a, dans le monde physique, beaucoup d'Initiés des Mystères Mineurs, bons et sincères, mais comme ils ne se sont pas encore fusionnés avec leur Maître Intérieur, ils sont toujours des « morts vivants » et, par conséquent, ils peuvent faire de très graves erreurs qui peuvent égarer l'étudiant et même le faire tomber dans l'Abîme.

Lorsque nous voulons nous faire reconnaître de quelque étudiant, dans le plan physique, nous commençons par lui donner des signes et des preuves dans le plan astral, mais prenez garde ; vivez en état d'alerte et vigilants comme la sentinelle en temps de guerre, car, à notre époque, l'Antéchrist produit des signes et des prodiges trompeurs.

« Soyez simples comme la colombe et rusés comme le serpent ».

« Soyez doux et humbles, mais lorsqu'il s'agit de la vérité, soyez forts en pensée, en parole et en œuvre ».

Plus haut vous êtes, plus terrible serait la chute.

Attention, donc, à ne pas tomber, parce que le disciple qui se laisse tomber doit ensuite beaucoup lutter pour récupérer ce qu'il a perdu.

Ces règles sont très simples, mais d'une importance capitale.

J'ai connu un grand nombre d'Initiés des Mystères Mineurs qui ont rencontré et suivi les faux prophètes du plan physique, et alors ils sont tombés dans l'effroyable Abîme.

J'enseigne à l'étudiant à voyager en corps astral afin qu'il ne se laisse pas tromper. Celui qui se laisse tromper, celui qui se fait avoir, c'est qu'il ne sait pas sortir en corps astral.

Quiconque essaie de ridiculiser nos Temples sacrés et nos saintes Initiations est encore un « mort-vivant » ; ne l'écoutez pas, il est dangereux.

Il y a des gens qui pensent que l'on peut atteindre le Nirvana sans passer par aucune Initiation ; ces gens sont des « morts-vivants », ils suivent la voie spirale de la vie et ils ne rejoindront le Nirvana qu'au terme de millions de naissances et de morts, il n'y a pas de doute là-dessus. Mais il y a aussi d'autres « morts-vivants » qui aspirent à se fusionner rapidement avec leur Intime et qui, cependant, tentent de tourner en dérision nos Initiations sacrées. Les « morts-vivants » de cette sorte sont les plus dangereux, car ils foulent le sentier tout en se moquant du sentier. Ce sont les « insulteurs » de Victor Hugo ; ce sont les profanateurs du Temple.

Vouloir fusionner rapidement avec l'Intime sans être passé par les neuf Initiations des Mystères Mineurs et les Initiations des Mystères Majeurs, c'est comme vouloir acquérir un doctorat en Médecine sans avoir suivi tous les cours réglementaires des études universitaires, ou comme vouloir être un général, sans être passé par tous les grades militaires.

Toutes les Initiations sont reçues dans les Temples du plan astral, mais l'école, c'est la vie même.

Pendant le signe du Lion, nous devons agir sur le cœur, au moyen de la méditation. La méditation intérieure revêt trois phases :

1) Concentration parfaite.

2) Méditation parfaite.

3) Samadhi parfait.

Il faut concentrer le mental sur le Maître Interne. Il faut méditer sur la majesté du Maître Interne. Il faut parler avec le Maître Interne, entendre sa voix et converser avec lui de choses ineffables.

Ceci est appelé Samadhi.

La concentration peut être obtenue par une technique. La Maîtresse H.P. Blavatsky, dans la Voix du Silence, dit ceci :

« Avant que l'Âme puisse entendre, l'image (l'homme) devra être aussi sourde aux rugissements qu'aux murmures, aux barrissements de l'éléphant qu'au bourdonnement argentin de la luciole dorée ».

« Avant que l'Âme puisse comprendre et se rappeler, elle devra être unie au silence parlant, de même que la forme que doit prendre l'argile est d'abord unie à la pensée du potier ».

« Alors l'Âme entendra et se rappellera. Et alors, à l'oreille interne parlera la voix du silence ».

Ainsi donc, durant ce signe du Lion, nous devons pratiquer tout particulièrement la méditation interne. Je conseille à mes disciples de pratiquer la méditation intérieure au moment où ils se sentent plus disposés au sommeil. Vous devez dominer totalement le cheval sauvage du mental. Vous devez contrôler toute réaction possible du mental devant les choses et les sons du monde physique.

Le Maître Interne n'est pas le mental, le Maître Interne n'est pas l'émotion, le Maître Interne n'est pas la Volonté, le Maître Interne n'est pas la Conscience, ni non plus l'Intelligence.

Le Maître Interne est le divin Témoin ; le Maître Interne est l'Être, le Maître Interne est l'Intime. C'est pourquoi, plongés dans une profonde méditation intérieure, vous devez dire : « Je ne suis pas ceci, ni cela, ni cela. Je suis Lui, je suis Lui, je suis Lui ! ».

Soyez exigeant avec votre Maître Interne, il doit vous enseigner les choses les plus ineffables. Si votre concentration est intense, vous pénétrerez alors au cœur des merveilles du Cosmos et apprendrez des choses impossibles à décrire avec des mots.

Durant ce signe du Lion, vocalisez tous les jours la voyelle O pour éveiller le chakra du cœur.

Entre le Soleil et Mercure, il existe une planète secrète d'où émane la vie de tout ce qui palpite dans le plan physique.

Les Hiérarchies bleues du Soleil sont la source de toute vie.

Les natifs du Lion sont énergiques et bienveillants en même temps, ils sont magnanimes, mystiques et autoritaires. Ils ont une tendance à la colère, et ils doivent beaucoup lutter pour dominer ce défaut.

Le Lion, étant le trône du Soleil, annonce fortune et position élevée. La signification occulte du Lion, c'est l'Intuition. Le métal de ce signe, c'est l'or, et la pierre le diamant.

Les natifs du Lion sont autoritaires et ils veulent seulement commander.

Le Lion amène quelques voyages. Les natifs du Lion souffrent beaucoup moralement.

Chapitre 6 - La Vierge

Du 23 août au 22 septembre.

Régit les intestins et le bas-ventre.

Métal : le mercure.
Pierre : l'émeraude.
Parfum : le bois de santal blanc.
Plante : l'orme.
Fleur : gloire du matin.
Planète : Mercure.
Couleur : jaune.
Élément : terre.
Mot-clé : Raison.
Jour : le mercredi astrologique (lundi actuel).
Régent : Raphaël.

Cher disciple,

Nous voilà rendus à la constellation de la Vierge, maison de Mercure et exil de Vénus. Les anciens Sages divisaient la ceinture zodiacale en onze signes, car ils considéraient « ésotériquement » la Vierge et le Scorpion comme un seul signe.

Virgo est le signe de la Vierge céleste, et Scorpion, celui des forces sexuelles. Ces deux signes ensemble forment, à la vérité, ce merveilleux Éden dont nous parle la Bible. C'est le paradis des Hommes virginaux ; c'est le paradis de l'Androgyne parfait ; c'est le jardin édénique de la Genèse biblique. L'Éden, c'est le Sexe lui-même.

« Venez à nous, vous tous qui avez soif, nous vous donnerons à boire de l'eau éternelle de la Vie ».

« Venez à nous, pèlerins exténués sur le long chemin de la vie, car nous guérirons vos blessures ».

Enfants de la Terre, écoutez vos instructeurs, les fils du Feu ! Dans ce jardin délicieux de la Vierge et du Scorpion, les sept Serpents du Feu vous attendent pour vous initier dans leurs grands Mystères.

« Demandez et l'on vous donnera, frappez et l'on vous ouvrira ».

Regarde, mon fils ! Voici le sceau du cœur !

À ceux qui atteindront notre Ile Blanche, nous donnerons à boire dans trois coupes trois breuvages délicieux. Le premier est aussi vert que l'émeraude ; c'est la force sexuelle de la Vierge-Mère, d'Isis, de la Nature. Le second est bleu comme le ciel ; c'est la force sexuelle du royaume de l'Esprit. Le troisième est comme la rosée sur les feuilles dans la nuit ; c'est la force sexuelle de l'Absolu, de l'Ineffable.

Ces trois élixirs secrets de l'Éden, nous ne les donnerons à boire qu'à ceux qui ont soif, afin qu'ils éveillent leurs sept Couleuvres sacrées. Ceux qui boiront de nos trois coupes n'auront plus jamais soif, et des rivières d'eau pure sourdront de leur ventre.

Pourquoi les natifs de la Vierge souffrent-ils ? Pourquoi pleurent-ils ? Pourquoi ne sont-ils pas heureux en amour ?

Tout péché sera pardonné, sauf les péchés contre l'Esprit-Saint.

Les natifs de la Vierge souffrent parce que dans leurs vies passées ils ont forniqué et ont commis l'adultère. Les natifs de la Vierge subissent de grandes déceptions amoureuses.

Dans la Vierge, Mercure devient raisonneur. La raison relève de l'Âme animale. L'Âme animale c'est le mental, et le mental est la caverne du désir. On ne peut tuer le désir tant qu'on ne l'a pas fait sortir de sa caverne, de sa tanière.

Imaginez un lac tranquille. Si vous jetez une pierre dans ce lac, vous verrez une série d'ondes concentriques partir du point de chute de la pierre et se répandre sur la surface de l'eau. Maintenant, appliquez cette même image au mental : vous voyez, par exemple, une image pornographique ; cette image passe des sens au lac de votre mental, et ce dernier réagit à l'impact extérieur en émettant des ondes ; ces ondes se propagent et frappent avec force nos organes sexuels en produisant l'excitation sexuelle qui aboutit à la copulation.

Soumettez vos sens et dominez votre mental pour qu'il ne réagisse plus devant les impacts du dehors.

La tanière de la bête du désir est dans le mental. Les grands intellectuels sont des êtres fornicateurs, des gens terriblement passionnels et vicieux. Ils ont développé leur mental, et le mental c'est l'Âme animale.

Les grands intellectuels ont beaucoup développé et renforcé leur Âme animale.

Lorsque, dans le monde physique, nous n'agissons que sous la direction du mental-matière ou Âme animale, nous nous créons alors des problèmes, nous devenons prisonniers et souffrons l'indicible. L'homme qui agit seulement sous les impulsions du cœur est heureux, il ne manquera jamais de pain, de vêtement ni d'abri, il n'aura jamais de problèmes.

La Vierge influe sur le ventre. Les forces qui montent de la terre, en atteignant le ventre, se chargent d'hormones médullo-surrénales (adrénaline) qui les préparent et les purifient pour leur ascension au cœur.

La Vierge travaille sur les Ilots de Langerhans du pancréas, qui sécrètent l'insuline si nécessaire pour le traitement du diabète.

Dans son Cours Zodiacal, le Maître Huiracocha nous enseigne que pendant ce signe nous devons imprimer au ventre des petites contractions, lui faire faire de petits « sauts », afin que les forces qui montent de la terre se chargent, dans l'abdomen, des hormones surrénales. La position pour cet exercice, c'est couché sur le dos, talons joints et les bras le long du corps.

Les exercices zodiacaux fondamentaux que nous donnons ici viennent des antiques Temples de Mystères et, par conséquent, ne sont le patrimoine exclusif de personne. Cependant, nous devons remercier le grand gourou Arnold Krumm-Heller (le Maître Huiracocha), qui a fait les recherches nécessaires et a compilé les résultats, de nous avoir fait connaître ces exercices dans son merveilleux Cours Zodiacal.

Durant tout le mois de la Vierge vous devrez vocaliser tous les jours le son OU pour développer le centre télépathique du plexus solaire. Vous allongerez le son de cette voyelle, et vous ferez cette pratique pendant une heure chaque jour.

Assoyez-vous dans un fauteuil confortable, concentrez votre mental sur votre Intime et priez-le de se transporter aux Temples-Cœurs des étoiles de la Vierge pour qu'il vous amène, chez vous, les Dieux de cette constellation afin qu'ils éveillent vos pouvoirs virginaux et guérissent votre ventre.

Ayez la certitude, cher lecteur, que les Dieux sidéraux accourront à votre appel.

Votre Intime peut entrer et sortir de votre corps chaque fois qu'il le veut, il n'est donc pas un esclave enfermé dans le corps. Il pénétrera réellement dans les Temples sidéraux, il fera les salutations de rigueur, comme il a été enseigné dans les premières leçons, et il vous amènera les Dieux sidéraux pour qu'ils préparent votre corps.

Les planètes se meuvent, évoluent et se développent à l'intérieur de la Conscience. Les Temples sidéraux sont à l'intérieur de la Conscience. L'homme est un Zodiaque ; la ceinture zodiacale se trouve dans la Conscience. Les portes des Temples sont aussi dans la Conscience.

Les dix Séphiroths de la Kabbale sont le Système Solaire. Les sept Séphiroths inférieures représentent les sept planètes traditionnelles, et la couronne formée de Kether, Chokmah et Binah est le triun Soleil spirituel. Ces dix Séphiroths se trouvent à l'intérieur de nous et nous devons apprendre à les manipuler.

Nous devons apprendre à nous transporter aux différentes étoiles pour connaître l'horoscope des personnes. En conversant avec les Dieux sidéraux, nous connaîtrons notre horoscope, sans avoir besoin pour cela des méthodes tellement vantées par l'Astrologie arithmétique.

L'Astrologie arithmétique était celle de l'Age Noir (le Kali-Yuga). Nous sommes rendus, aujourd'hui, à l'âge de « l'Astro-Théurgie ».

Il faut apprendre à manier le scintillement des étoiles pour guérir les malades. Il faut apprendre à travailler sur la Terre à partir des Temples sidéraux. Il faut apprendre à travailler sur la Terre à partir des douze constellations zodiacales.

Nous sommes à l'âge du Verseau, et cet âge commande une nouvelle progéniture, une nouvelle race ; nous sommes à l'âge du Surhomme.

La Terre est un petit astre bleu. Les habitants des autres planètes du système solaire, quand ils naissent sous l'influence de notre planète Terre, sont mystiques par nature et ils aiment le sacrifice et l'altruisme. Ils souffrent beaucoup durant leur vie et ils ressentent un grand amour pour tout ce qui vit. Mais les Magiciens Noirs des autres planètes, qui ne captent que les vibrations négatives de l'astre bleu appelé Terre, sont extrêmement pervers et criminels.

Chapitre 7 - La Balance

Du 23 septembre au 22 octobre.

Régit les reins.

Métal : le cuivre.
Pierre : la chrysolithe.
Parfum : le galbanum.
Plantes : le pin et le cyprès.
Fleur : le narcisse.
Planète : Vénus.
Couleur : vert.
Élément : air.
Mot-clé : Amour.
Jour : le vendredi astrologique (mardi actuel).
Régent : Uriel.

Bien-aimé disciple,

Nous entrons maintenant dans le signe équilibrant de la Balance. Ce signe est la maison de Saturne et de Vénus. Les planètes : Lune, Mercure, Vénus, Soleil, Mars, Jupiter et Saturne, vivent et palpitent à l'intérieur de notre conscience. L'Âme évolue et se développe à l'intérieur de ce système solaire qui vit au fond même de notre conscience.

Entre la mort et la nouvelle naissance, les « bonnes Âmes » doivent passer par chacune des auras planétaires qui forment ce que tous les livres de spiritualisme appellent des « plans ».

La Balance influe sur les reins. La Balance est le signe des forces équilibrantes et c'est dans nos reins que les forces de notre organisme humain doivent s'équilibrer parfaitement.

Toutes les forces de l'Univers ne cessent de chercher l'équilibre, et nous devons apprendre à équilibrer toutes les forces.

Vous ne devez jamais mélanger des forces antagonistes, car de ce mélange résulteraient des forces terriblement destructives. Faites bien attention à ceux qui vous entourent et ne vivez pas dans une maison avec des gens pleins de haine ou de superficialité, parce que le mélange de forces antagoniques crée des forces destructrices pour vous et pour ceux qui vivent avec vous. Apprenez donc la force de l'équilibre.

Les intellectuels finissent par devenir cinglés ou fous, parce qu'ils attentent aux forces de l'équilibre.

Imaginez une rencontre de forces formant un X. Si vous fixez intensément votre attention au centre des forces qui forment le X, vous entraverez la circulation de ces forces, et le résultat sera la déformation et la rupture du centre ou noyau du X. Reportons maintenant cet exemple à l'homme : tout être humain est constitué d'un enchaînement de sept véhicules, et si nous concentrons notre attention sur le mental, ou sur le corps mental, qui est en quelque sorte le centre de notre X, le résultat sera la rupture du corps mental.

Les intellectuels qui fixent leur attention sur l'intellect seulement, finissent par disloquer le corps mental. Presque tous les intellectuels ont leurs manies, leur démence, dissimulées sous des théories et des toquades.

Jadis, l'homme était plus simple, et comme il n'avait pas encore l'intellect de l'Âme-animale, il percevait le monde subtil et les Génies planétaires. Les hommes de l'Antiquité ont grandi spirituellement sous l'influence de la Grande Ourse, et si nos étudiants veulent éveiller leur conscience, ils doivent méditer intensément sur la Grande Ourse. Cette constellation irradie de puissantes forces spirituelles ; l'homme doit apprendre à converser avec les Génies sidéraux de cette constellation.

Il existe une clé pour se rendre à cette constellation. Cette clé consiste à méditer profondément sur une pierre jaune qui se trouve dans l'Astral. Effectuez cette pratique dans l'état de transition entre la veille et le sommeil, et vous vous transporterez alors en corps astral à l'étoile principale de la Grande Ourse, où existe une puissante civilisation.

Depuis le XVIIe siècle, la Terre est entrée dans une nouvelle époque d'éveil spirituel. Cet éveil culminera dans tout son éclat, atteindra son apogée, dans l'Ère du Verseau, qui est déjà commencée. La cause de cet éveil doit être cherchée dans l'influence du grand illuminé Bouddha qui, au XVIIe siècle, est devenu le Rédempteur de l'humanité martienne et s'est crucifié dans les forces de Mars afin de racheter les martiens et d'aider notre humanité terrestre au moyen des forces bouddhico-martiennes qui irradient aujourd'hui de la planète Mars. Dans la prochaine leçon nous parlerons plus amplement du Bouddha de Mars.

Michaël, Gabriel, Raphaël et Orifiel sont les quatre Seigneurs qui régissent la balance karmique et les quatre vents (du nord, du sud, de l'est et de l'ouest). Ce sont les quatre Anges des quatre points cardinaux de la Terre.

L'Astrologie ésotérique doit vivre à l'intérieur de la loi du parfait équilibre.

Lundi, mercredi, vendredi, dimanche, mardi, jeudi et samedi, voilà l'ordre véritable et légitime des jours de la semaine. C'est la succession authentique des jours, le calendrier légitime, que la secte catholique-romaine a adultéré et qu'il nous incombe de restaurer, pour vivre en accord avec la loi du parfait équilibre. La semaine authentique est basée sur la loi du véritable équilibre et de l'ordre planétaires.

Nous devons apprendre à regarder avec indifférence les alternatives du plaisir et de la douleur, du gain et de la perte. La Bhagavad-Gita dit :

« Le mental qui suit les sens erratiques rend l'Âme aussi invalide et fragile que la petite embarcation que le vent pousse sur les eaux ».

« Tue la sensation, enseigne un Soutra, regarde de la même façon le plaisir et la douleur, le gain et la perte, la victoire et la défaite ».

Les natifs de la Balance devront vivre continuellement dans cette attitude d'égalité, s'ils veulent transcender la douleur.

Les natifs de la Balance sont très habiles en tout, mais ils souffrent beaucoup en amour, car leurs amours et leur vie sont aussi instables que la balance.

Pratique du signe de la Balance :

Debout, bien droit, les bras ouverts de chaque côté pour former une croix ou une balance, pliez le tronc (au niveau de la taille) sept fois vers la droite et sept fois vers la gauche, en vous concentrant sur les reins afin que vos forces s'équilibrent dans ces organes.

Méditez ensuite sur les Génies sidéraux de la Balance pour qu'ils vous aident à équilibrer vos forces et qu'ils guérissent vos reins. Ne pas oublier que tous ces travaux sont accomplis par l'intermédiaire de notre Être Intime.

Chapitre 8 - Le Scorpion

Du 23 octobre au 22 novembre.

Régit les organes sexuels.

Métal : le fer aimanté.
Pierre : la topaze.
Parfum : le bois de santal.
Plante : le chêne.
Fleur : le chrysanthème.
Planète : Mars.
Couleur : rouge.
Élément : eau.
Mot-clé : Action.
Jour : le mardi astrologique (jeudi actuel).
Régent : Samaël.

Cher disciple,

Nous sommes arrivés à l'empire tout-puissant de la force et du pouvoir. Le seul langage que nous voulions employer, maintenant, c'est le langage des Majestés, du Pouvoir supérieur.

Nous ne voulons entendre parler que de la toute-puissance de la force. Le Scorpion est le royaume du terrible Pluton, l'empire omnipotent du Mage qui est maître des forces. C'est la demeure ignée du belliqueux Mars.

Légions de la terre ! Légions de l'air ! Légions des eaux ! Légions du feu ! Obéissez-nous !

Le Scorpion régit les organes sexuels, où réside tout le pouvoir du Mage. Le Scorpion est la maison de Mars et du « visiteur » Pluton.

Nous disons « visiteur » parce que ce terrible Génie de la nature n'appartient pas à ce système solaire ; ce n'est qu'un visiteur qui est là pour aider tous les guerriers sur le sentier rocailleux de l'Initiation. À l'intérieur de son resplendissant Temple-Cœur nous apercevons deux énormes boules symboliques. Mais regardez ce Génie : son visage voilé est terriblement divin et exhale la toute-puissance de son pouvoir.

Pluton accourt à l'appel de l'Initié lorsque les forces noires nous attaquent. Pluton peut nous défendre contre les Seigneurs ténébreux de la Magie Noire. Regardez ! Il a lancé sa boule devant lui et il accourt à l'appel d'un suppliant.

Fils de la terre, écoutez vos instructeurs, les fils du Feu !

À présent, cher disciple, nous allons vous livrer la clé du Grand Arcane, le secret tout-puissant de la Kundalini.

La Kundalini s'éveille au moyen de la Magie Sexuelle. Vous devez vous connecter sexuellement avec votre épouse et, vibrants d'amour mutuel et ressentant d'ineffables délices, vous prononcerez tous les deux, pendant cette connexion, les puissants mantras de la Kundalini, tels que je les ai reçus de l'Ange de commandement qui se nomme Aroch. Voici ces mantras : Kandil Bandil Rrrrr.

Ces mantras seront vocalisés de façon « chantée » : on allonge le son des voyelles, et on élève la voix pour la première syllabe des deux mots (Kan et Ban) et on l'abaisse pour la seconde syllabe (Dil). La lettre R est prononcée sur une note haute, aiguë, comme la voix d'un petit enfant, en prolongeant le son, comme si c'était le son d'un moteur, ou celui d'un moulin lorsqu'il ne reste plus de grain à moudre et qu'il émet un son aigu et fin.

Écoutez-moi bien : ces mantras sont les plus puissants que l'on connaisse dans tout l'infini pour éveiller la Kundalini !

Vous pourrez, si vous voulez, les vocaliser mentalement.

Retirez-vous ensuite de votre épouse-prêtresse sans éjaculation séminale ; le désir réfréné fera monter votre énergie vers le haut, jusqu'à la tête ; c'est ainsi que vous éveillerez votre Kundalini et que vous vous convertirez en Dieux.

Je vais maintenant transcrire quelques paragraphes de la huitième leçon du Cours Zodiacal du V. Maître Arnold Krumm-Heller (le gourou Huiracocha), archevêque de l'Église Gnostique, afin que nos disciples comprennent bien ces enseignements :

« Au lieu du coït qui va jusqu'à l'orgasme, les époux doivent se prodiguer mutuellement de douces caresses, des mots d'amour et des attouchements délicats, en maintenant constamment à l'écart toute pensée en rapport avec la sexualité animale, et en restant imprégné de la spiritualité la plus pure, comme si l'acte était une véritable cérémonie religieuse ».

« Cependant, l'homme peut et même doit introduire son pénis dans le sexe féminin et l'y maintenir, afin que les deux, l'homme et la femme, éprouvent une sensation divine, empreinte d'une grande joie, qui pourra durer des heures entières, les époux se retirant au moment où ils sentent le spasme approcher, pour éviter l'éjaculation du Semen. De cette façon, ils auront toujours plus envie de se caresser ».

« Ceci peut être répété aussi souvent qu'on le veut, sans que jamais survienne la fatigue, la lassitude, car, tout au contraire, c'est la clé magique pour être quotidiennement rajeuni, en régénérant le corps et en prolongeant la vie, parce que cette constante magnétisation est une indéniable source de force et de santé ».

« Nous savons que dans le magnétisme ordinaire le magnétiseur communique des fluides au sujet, et si le premier a développé ces forces, il peut guérir le second. La transmission du fluide magnétique se fait d'ordinaire par les mains ou par les yeux, mais il est nécessaire de dire qu'il n'y a pas de conducteur plus puissant, mille fois plus puissant, mille fois supérieur aux autres, que le membre viril, avec la vulve comme organe récepteur ».

« Les personnes qui pratiquent la transmission magnétique ordinaire répandent autour d'elles force et succès pour tous ceux qui se mettent en relation commerciale ou sociale avec elles, mais dans l'acte de magnétisation divine auquel nous nous référons, les deux, l'homme et la femme, se magnétisent réciproquement, étant l'un pour l'autre comme un instrument de musique qui, lorsqu'on en joue, lance ou émet les sons prodigieux de douces et mystérieuses harmonies. Les cordes de cet instrument se trouvent partout dans le corps, et les lèvres et les doigts en sont les principaux vibrateurs, pourvu que préside à cet acte la pureté la plus absolue, laquelle fait de nous des magiciens en cet instant suprême ».

Ces lignes tirées du Cours Zodiacal du sublime Huiracocha renferment le secret suprême du Grand Arcane, dont nous a tellement parlé Eliphas Levi sans avoir jamais osé le divulguer.

C'est la clé pour éveiller la Kundalini et devenir Mage. La Kundalini est « le Serpent Igné de nos pouvoirs magiques ». La Kundalini est le Feu solaire enfermé à l'intérieur d'une bourse membraneuse dans l'os coccygien, dans la région sacrée qui forme la base de la colonne vertébrale.

La Kundalini est le Feu sexuel. La Kundalini est le Feu du Saint-Esprit. La Kundalini est l'Épée flamboyante du Chérubin qui garde l'entrée de l'Éden. C'est pour cela que le Maître Huiracocha dit, dans son œuvre magistrale intitulée l'Église Gnostique, que nous devons tirer profit au maximum de la moelle épinière et du Semen, car c'est là qu'est la Rédemption de l'homme. Dans la Rose Ésotérique, le Maître dit aussi, en faisant allusion au Semen : « Levez bien votre coupe et gardez-vous de ne verser ne serait-ce qu'une seule goutte de votre précieux liquide ».

Le désir réfréné transmutera le Semen en Énergie christique, et cette Énergie se bipolarisera à son tour en énergie positive et énergie négative, qui s'élèveront par deux canaux nerveux situés à droite et à gauche de la moelle épinière ; ces canaux spermatiques sont appelés, en Inde, Ida et Pingala.

Le canal qui monte à droite est positif et par lui s'élèvent les atomes solaires. Le canal de gauche est négatif, et les atomes lunaires montent par ce canal. Ida et Pingala sortent d'un centre sacré appelé Triveni, situé au-dessus de la moelle oblongue.

Le Semen est transmuté en Énergies christiques. Cette Énergie est le « vin de lumière », et ce vin de lumière nous convertit en Bouddhas vivants.

Les deux canaux, Ida et Pingala, résonnent avec la note musicale du gong chinois, soit la note fa.

La moelle épinière, avec ses deux cordons nerveux, est le cordon brahmanique. La moelle épinière est le bâton de Brahma, la verge d'Aaron, le bâton des patriarches, le bâton de Moïse, le sceptre des rois divins et la canne de bambou à sept nœuds des yogis de l'Inde.

Le secret pour éveiller la Kundalini réside dans le miracle que le Christ a accompli aux Noces de Cana. La transmutation de l'eau en vin s'effectue en des noces, pendant la transe de Magie Sexuelle ; grâce au désir réfréné, l'effort des époux transmutera l'eau (le Semen) en vin de lumière alchimique.

Lorsque les atomes solaires et lunaires de notre énergie séminale entrent en contact dans le centre magnétique du coccyx, le Serpent commence alors à bouger, produisant une certaine douleur dans la région coccygienne ; il rompt la bourse membraneuse qui l'enveloppe et pénètre dans la moelle épinière par un orifice qui, chez les personnes communes et ordinaires, demeure fermé. Les vapeurs qui s'élèvent du Semen débouchent cet orifice, qui est la porte du canal Sushumna. Ce canal parcourt toute la longueur de la moelle épinière jusqu'en haut des vertèbres cervicales. La Couleuvre Ignée ou le Feu liquide de la Kundalini monte par ce canal. Plus précisément, ce Feu sacré s'élève par un fil très fin qui lui sert de conducteur, à l'intérieur de ce canal Sushumna qui est au centre de la moelle.

L'ascension de la Kundalini est réglée par les « feux du cœur ». Les vertèbres de la colonne sont appelées, en Occultisme, « canons » ou « pyramides ». Chaque canon a son nom secret et ses pouvoirs. La colonne vertébrale a trente-trois canons et trente-trois atomes divins. L'ascension de la Kundalini s'effectue canon par canon, degré par degré. Chaque canon n'est conquis qu'au prix de terribles épreuves sur le plan physique et sur le plan astral. Ce chemin est le chemin de l'amertume et du martyre.

Du fil très fin au centre de la moelle épinière partent des ramifications nerveuses qui mettent les chakras en communication avec la moelle. La Kundalini enflamme toutes les « fleurs de lotus » ou chakras de notre organisme, au fur et à mesure de son ascension, canon par canon. Cette ascension à travers les trente-trois canons nous fait passer par toutes les chambres de la Grande Loge Maçonnique du plan astral. Les Chambres externes sont les Mystères Mineurs (ou Petits Mystères), et les Chambres internes sont les Mystères Majeurs (ou Grands Mystères).

Le disciple devra apprendre les saluts maçonniques de son propre Être Intime : le « Maître Intérieur » devra les lui enseigner.

La grosseur de la Kundalini dépend de la quantité d'Énergie sexuelle emmagasinée ; la couleur de la Kundalini dépend de l'idiosyncrasie psychologique du disciple.

La Kundalini monte graduellement, à mesure que nous pratiquons la Magie Sexuelle et à mesure que nous nous sanctifions car, comme nous l'avons dit, l'ascension dépend des mérites du cœur.

Il faut recenser tous nos défauts et les observer dans la vie pratique pour les comprendre et les dissoudre successivement, consacrant à chacun le temps nécessaire et les désintégrant au moment où ils ont été compris dans tous les niveaux conscients et subconscients du mental. Cette règle est la clé qui permet de faire monter la Kundalini, car le disciple sort alors vainqueur dans toutes les épreuves astrales et physiques et conquiert rapidement les canons, un après l'autre.

Une seule éjaculation ou écoulement séminal suffit pour brûler un fusible, c'est-à-dire, pour faire fondre le fil nerveux par où s'élève la Kundalini ; le Feu retombe alors d'un ou deux ou plusieurs canons, selon l'importance de la faute, et le disciple perd, par conséquent, les pouvoirs acquis lors de la conquête de ces canons.

Notre Seigneur le Christ m'a dit : « Le disciple ne doit pas se laisser tomber, parce que le disciple qui se laisse tomber doit énormément lutter pour récupérer ce qu'il a perdu ».

À travers les Initiations des Mystères Mineurs, le disciple devra passer par toute la tragédie de la Passion, et finalement gravir le Golgotha de la Haute Initiation où il fusionnera avec son Intime et se convertira en un Maître de la Loge Blanche.

La Haute Initiation est la fusion des deux principes Atman et Bouddhi dans chacune des cinq principales Initiations des Mystères Majeurs. Avec la première, nous parvenons à la fusion d'Atman-Bouddhi, et cette fusion est répétée pour les quatre autres, mais avec la cinquième Initiation des Mystères Majeurs nous ajoutons à cette fusion le principe Manas, et ainsi le septénaire se réduit à une triade : Atman-Bouddhi-Manas.

Il y a au total neuf Initiations de Mystères Majeurs.

Atman est l'Être. Atman est l'Intime. Atman est notre Ange intérieur, et Bouddhi est notre Âme-Esprit. Lorsque l'Intime et l'Âme-Esprit fusionnent, un nouveau Maître naît au sein de l'humanité, et lorsqu'à cette fusion nous ajoutons le Manas ou Âme Humaine, alors naît un nouveau Bienheureux.

La Rédemption commence et s'achève sans le Moi, sans l'Égo.

Nous avons déjà parlé, dans notre leçon sur le signe de la Vierge, des sept Serpents de l'Éden. Nous avons sept corps et sept Serpents de Feu. Chacun des sept corps a sa Kundalini, sa Couleuvre.

La première Couleuvre ouvre nos sept Églises (ou chakras) du corps bouddhique. Un corps bouddhique christifié et stigmatisé fusionne avec l'Intime, inévitablement.

Le deuxième Serpent appartient au corps éthérique et nous conduit à la deuxième Initiation des Mystères Majeurs ; cette Initiation nous confère le pouvoir de voyager avec le corps éthérique ou Soma Puchicon dont nous parle Max Heindel.

Le troisième Serpent est celui du corps astral et il ouvre totalement nos chakras, roues ou disques du corps astral ; au terme de l'ascension de ce Serpent nous recevons la troisième Initiation des Mystères Majeurs.

Le quatrième Serpent est le Serpent du corps mental, il nous permet de christifier le mental. Le Mental-Christ nous mène à la quatrième Initiation des Mystères Majeurs et nous confère le degré d'Arhat.

Le cinquième Serpent appartient au corps causal, duquel nous devons extraire l'Âme Humaine, ou Manas, pour la fusionner avec l'Atman-Bouddhi. Ceci est la cinquième Initiation des Grands Mystères, qui nous confère le degré d'Aseka.

Le sixième Serpent appartient à la Bouddhi. Ce sixième portail est comme un vase d'albâtre blanc et transparent à l'intérieur duquel brûle le feu de l'Intime. Tu es à présent ce vase ardent grâce au feu de ton sixième Serpent.

Le septième Serpent appartient au corps même de l'Intime.

Du corps physique nous extrayons, au moyen de la Kundalini, l'Âme-Conscience qui, absorbée dans la Bouddhi, fusionne avec l'Intime. Du corps éthérique nous extrayons, au moyen de la dorée Kundalini de ce corps, l'Âme-Sapiente.

Du corps astral nous extrayons, au moyen de la Kundalini blanche comme neige de ce véhicule, l'Âme-Consciente.

Du corps mental nous extrayons, au moyen de sa Kundalini respective, une quintessence animique du corps mental.

Du corps causal ou corps de la Volonté, nous extrayons un condensé animique de ce corps, l'Âme-Humaine.

Les deux autres Serpents nous mènent jusqu'au bonheur ineffable du Nirvana.

Voilà les sept degrés de pouvoir du Feu. À travers ces sept portails, règne seulement la terreur de l'Amour et de la Loi.

Les huitième et neuvième Initiations nous conduisent à des régions ineffables. La huitième Initiation est celle des Bouddhas Pratyekas, et la neuvième appartient au degré de Roi du Monde.

La constitution du système spinal et médullaire est analogue dans chacun des sept corps. Chacun de ces corps est un organisme complet, les sept moelles épinières se compénètrent sans se confondre.

La septième Initiation des Grands Mystères nous confère le degré de Mahachoan. Le Mahachoan doit devenir gardien des Archives Akashiques et dirigeant des travaux de la Grande Loge Blanche.

Les eaux du Hoang-Ho, dans leur flux torrentiel, entonnent le son du gong, c'est-à-dire, la note fa de la nature, qui fait vibrer notre Kundalini dans le fleuve sacré de la vie.

Bouddha, le Rédempteur de Mars, irradie à présent, de cette planète, une force bouddhique qui, par l'intermédiaire du Scorpion, pénètre dans notre système séminal et nous aiguillonne vers la Christification. Les atomes bouddhiques inondent nos canaux séminifères. Les atomes bouddhiques imprègnent nos véhicules internes et saturent de la force de Mars les structures internes de ces corps.

Bouddha est devenu guerrier, il irradie maintenant, à partir de Mars, sa puissante énergie bouddhico-martienne.

Quelle merveille de la création ! Bouddha devenu guerrier !

Les atomes bouddhico-martiens produiront l'âge de l'Intuition (l'Ère du Verseau).

Notre principe bouddhique c'est la conscience superlative de l'Être : c'est l'Âme-Esprit. À présent, la force guerrière de Mars est devenue bouddhique, et partout surgiront des héros de la lumière.

Mars, dans le signe du Scorpion, fait maintenant parvenir les atomes de Bouddha à notre système séminal, pour obtenir la Christification de l'homme. Les atomes bouddhiques, sous la force de Mars, nous convertiront en Christ vivants.

Bouddha, le Christ des Martiens, palpite aujourd'hui à l'intérieur de notre système séminal. Notre corps et nos atomes bouddhiques nous confèrent le don de « sentir » la connaissance suprême. La conscience bouddhique est maintenant guerrière, et il est né un nouveau type de guerriers, les guerriers de la lumière, les paladins de l'Ère nouvelle. Des guerres de ce siècle sortira la nouvelle Ère, parce que Mars est à présent bouddhique.

Le sacrifice de Bouddha sur Mars fut analogue à celui du Christ parmi nous. Bouddha s'est préparé sur Terre pour devenir le Christ des Martiens.

Les natifs du Scorpion ont une volonté puissante, mais ils doivent combattre les défauts de la colère, de la rancune et de la vengeance. Les natifs du Scorpion sont ou totalement chastes ou très fornicateurs. Ils passent toujours, avant l'âge de trente ans, par un événement douloureux qui les remplit d'amertume.

Fils des hommes ! Voulez-vous connaître le bonheur ineffable du Nirvana ? Voulez-vous vous transformer en Dieux ? Voulez-vous vous transformer en Christ ? Voulez-vous vous libérer de la Roue des naissances et des morts ?

Je vous ai donné ici la clé de la Magie Sexuelle ! Que voulez-vous de plus ?

Pendant le signe du Scorpion, nous devons invoquer les Hiérarchies de cette constellation afin qu'elles régénèrent et renforcent notre système génital, qu'elles purifient notre Énergie sexuelle et nous aident à transmuter cette Énergie, à la transformer en Lumière et en Feu.

Cette invocation sera faite selon la façon de procéder que nous avons enseignée dans les premières leçons.

Chapitre 9 - Le Sagittaire

Du 23 novembre au 21 décembre.

Régit les hanches et les cuisses.

Métal : l'étain.
Parfum : l'aloès.
Pierre : le saphir bleu.
Plante : l'agave.
Fleur : l'hortensia.
Planète : Jupiter.
Couleur : bleu.
Élément : feu.
Mot-clé : Bienveillance.
Jour : le jeudi astrologique (vendredi actuel).
Régent : Zachariel.

Cher disciple,

Nous sommes rendus dans notre cours à la constellation du Sagittaire. Le métal correspondant est l'étain ; la pierre, le saphir bleu.

Les natifs du Sagittaire sont extrêmement passionnés et fornicateurs.

Eliphas Levi écrit : « Malheur au Samson de la Kabbale qui se laisse endormir par Dalila. À l'Hercule de la science qui échange son sceptre royal pour le fuseau d'Omphale, il sentira bientôt la vengeance de Déjanire et il ne lui restera plus que le bûcher du mont Oeta pour échapper aux tourments dévorateurs de la tunique de Nessus ».

Les sept planètes du Système Solaire sont les sept Séphiroths inférieures, et le triun Soleil spirituel est la Couronne Séphirotique. Ces dix Séphiroths vivent et palpitent à l'intérieur de notre conscience et nous devons apprendre à les manipuler et les combiner dans le merveilleux laboratoire de notre univers intérieur. Ces dix Séphiroths sont :

Kether : le pouvoir équilibreur ; le Mage du premier arcane du Tarot, dont le hiéroglyphe primitif est représenté par un homme.

Chokmah : la Sagesse ; la Papesse du Tarot ; la sagesse occulte, la prêtresse ; la deuxième carte du Tarot ; la Lune ; le hiéroglyphe primitif est la bouche de l'homme.

Binah : l'Intelligence ; la planète Vénus ; la troisième carte du Tarot, l'Impératrice ; le symbole primitif est une main dans l'attitude de prendre.

Ces trois Séphiroths forment la Couronne Séphirotique. Puis viennent les sept Séphiroths inférieures, dans l'ordre suivant :

Chesed : Jupiter ; l'Être divin ; l'Atman ; le hiéroglyphe primitif : le sein ; la quatrième carte du Tarot : la lame de l'Empereur ; la Miséricorde.

Geburah : la Rigueur ; la cinquième carte ; le corps bouddhique de l'homme ; le Pape ou l'Hiérophante du Tarot ; Mars, le guerrier du Bélier.

Tiphereth : la Vénus du Taureau ; la beauté, l'amour de l'Esprit-Saint ; le corps causal de l'homme ; la sixième carte du Tarot, l'Amoureux.

Netzah : le Mercure des Gémeaux ; le Chariot du Tarot ; la septième carte, et l'éternité du Tout ; le corps mental ; la Victoire.

Hod : l'Arcane de la Justice ; la huitième carte du Tarot ; Saturne ; la Splendeur ; le corps astral.

Jesod : le Soleil du Lion ; la neuvième carte du Tarot ; l'Ermite ; l'Absolu ; le corps éthérique de l'homme ; le Fondement.

Malkuth : l'Univers tout entier, Marie ou la Vierge ; la Nature ; le corps physique de l'homme.

Ces dix Séphiroths vivent à l'intérieur de notre Être et constituent notre système solaire. Le Tarot est en relation intime avec l'Astrologie ésotérique et avec l'Initiation.

Arcane X : c'est la première heure d'Apollonius de Thyane : « Étude transcendantale de l'Occultisme ».

Arcane XI : c'est la deuxième heure d'Apollonius : « Les abîmes du feu. Les vertus astrales forment un cercle à travers les dragons et le feu » (Étude des forces occultes). La Force.

Arcane XII : le Sacrifice. Troisième heure d'Apollonius de Thyane : « Les serpents, les chiens et le feu ». Alchimie sexuelle, travail avec la Kundalini (Magie sexuelle).

Arcane XIII : la Mort. Quatrième heure d'Apollonius : « Le néophyte errera de nuit parmi les sépulcres, il éprouvera l'horreur des visions, il se livrera à la Magie et à la Goétie » (Ceci signifie que le disciple se verra attaqué par des millions de magiciens noirs dans le plan astral ; ces mages ténébreux essaient d'éloigner le néophyte du sentier lumineux).

Arcane XIV : les deux urnes, « magnétisme divin et magnétisme humain. Les eaux supérieures du Ciel » : cinquième heure d'Apollonius. Pendant ce temps, le disciple apprend à être pur et chaste, parce qu'il comprend la valeur de sa liqueur séminale.

Arcane XV : (l'ouragan, l'orage électrique). Typhon-Baphomet. Sixième heure d'Apollonius de Thyane : « Ici, il faut se tenir coi, immobile, à cause de la crainte » (Cela signifie l'épreuve terrible du Gardien du Seuil qu'il faut beaucoup de courage et d'énergie pour vaincre).

Arcane XVI : La Tour foudroyée. Septième heure d'Apollonius : « Le feu réconforte les êtres animés et si quelque prêtre, un homme suffisamment pur, le dérobe et ensuite le projette, s'il le mêle à l'huile sainte, puis le consacre, il parviendra à guérir toutes les maladies, seulement en l'appliquant sur la partie affectée » (L'Initié voit ici sa fortune matérielle menacée et ses entreprises échouent).

Arcane XVII : l'Etoile des Mages. Huitième heure d'Apollonius : « Les vertus astrales des éléments, des semences de tout genre » (Étude des Mystères Mineurs, les neuf arcades que doit franchir l'étudiant dans son ascension).

Arcane XVIII : le Crépuscule. La Lune. Neuvième heure d'Apollonius : « Ici, rien n'est encore terminé ». L'Initié accroît sa perception jusqu'à dépasser les limites du Système Solaire, au-delà du Zodiaque. Il touche le seuil de l'Infini, il est arrivé aux limites du monde intelligible. Il aperçoit la Lumière divine, mais avec elle, surgissent de nouvelles craintes et de nouveaux dangers.

Arcane XIX : la lumière resplendissante. Le Soleil. Dixième heure d'Apollonius : « Les portes du Ciel s'ouvrent et l'homme sort de sa léthargie ». C'est le nombre dix de la seconde grande Initiation des Mystères Majeurs, qui permet à l'Initié de voyager en corps éthérique. C'est la Sagesse de Jean-Baptiste.

Arcane XX : le Réveil des Morts. Le Jugement. Onzième heure d'Apollonius : « Les Anges, les Chérubins et les Séraphins volent avec des bruissements d'ailes. Il y a de la joie dans le Ciel, la Terre s'éveille, et le Soleil qui surgit d'Adam ». Ce processus appartient aux grandes Initiations des Mystères Majeurs où ne règne que la terreur de la Loi.

Arcane XXI : la Couronne des Mages. Douzième heure d'Apollonius de Thyane : « Les colonnes du feu s'apaisent ». C'est l'entrée triomphale dans la félicité sans limites du Nirvana, où le Maître revêt l'habit resplendissant de Dharmasaya, ou bien renonce au bonheur du Nirvana par amour pour l'humanité et se convertit en Bodhisattva de compassion, en Sauveur de la pauvre humanité souffrante, une pierre de plus dans la muraille gardienne élevée avec le sang des martyrs. Samyak Sambuddho, un Maître de Perfection, a renoncé au Nirvana par amour pour l'humanité.

Les parfaits Bouddhas, revêtus de la gloire de Dharmasaya, ne peuvent plus aider l'homme ni l'humanité, parce que le Nirvana est l'oubli du monde et des hommes pour toujours. Les Bodhisattvas Kwan-Shiyin, Tashini, Bouddha et le Christ irradient leur lumière sur l'humanité souffrante.

Les Bodhisattvas entrent, après de grands sacrifices, dans un monde supranirvanique de félicité. La muraille gardienne est formée des « Bodhisattvas de compassion ». Nous, les Gnostiques, nous suivons les traces de nos prédécesseurs.

Aum Vajrapani Hum.

Jupiter est la planète du Sagittaire. Nous vous avons parlé dans cette leçon du sentier nirvanique parce que Jupiter tonnant est le symbole sacré de notre Intime, c'est pourquoi l'on dit que Jupiter est le Père des Dieux. Ceci nous rappelle le Jupiter Capitolin des Romains. Jupiter en Sagittaire influe sur les grandes artères fémorales, où le sang se magnétise totalement sous Jupiter.

Pratique du Sagittaire :

Installez-vous de façon accroupie, les fesses appuyées sur les talons, à la façon des indiens péruviens ; placez vos mains sur les cuisses, les deux index dirigés vers le haut, vers le ciel, pour attirer les rayons de Jupiter, tel que nous l'enseigne Huiracocha, afin de magnétiser intensément les fémorales.

On vocalise alors le mantra Isis, en allongeant le son de chaque lettre et en prononçant le S avec un son sifflant comme celui du vent. À l'aide de cette clé, vous éveillerez totalement votre clairvoyance et vous obtiendrez le pouvoir de lire les archives akashiques de la Nature.

On doit ensuite méditer avec ferveur sur l'Intime, en le priant de nous emmener à l'Ange Zachariel afin qu'il nous aide.

Sur le sentier initiatique, nous devrons vivre les douze heures dont nous a parlé le grand sage Apollonius de Thyane. Le magicien noir Papus a essayé de défigurer les douze heures d'Apollonius avec des enseignements de Magie Noire ; en faisant table rase de tous les innombrables volumes kabbalistiques qui circulent à travers le monde, nous sommes parvenus à la conclusion que toute la Kabbale se réduit aux vingt-deux Arcanes Majeurs du Tarot, et aux quatre As qui représentent les quatre éléments de la Nature.

Sur quelque chose d'aussi simple, les érudits ont élaboré des milliers de volumes et de théories qui rendraient fou quiconque aurait le mauvais goût de s'intellectualiser à l'aide de tout cet arsenal. Le pire, c'est qu'en matière de Kabbale les magiciens noirs se sont emparés de tout ce qu'ils ont trouvé pour défigurer l'enseignement et égarer le monde. Les œuvres de Papus sont de la véritable Magie Noire.

Le Tarot est un livre aussi ancien que le monde, il est en relation intime avec la Sagesse des Dieux planétaires. Ce livre, c'est le « jeu » de Tarot, qui comporte 78 lames, réparties en 22 appelées Arcanes Majeurs et 56 dénommées Arcanes Mineurs.

Les 4 As représentent les éléments de la Nature :

L'As d'Épées symbolise le feu.

L'As de Coupes symbolise l'eau.

L'As de Pentacles représente l'air.

L'As de Bâtons symbolise la terre.

Les 56 lames des Arcanes Mineurs sont toutes basées sur ces 4 As, sur les 10 nombres de notre système décimal et sur les 22 Arcanes Majeurs. Un 4 de Bâtons, par exemple, n'est rien d'autre que l'Arcane IV, l'Empereur, et le symbole de l'As de Bâtons répété quatre fois ; c'est la même chose pour les 56 lames des Arcanes Mineurs. Interprétez ces cartes intuitivement en combinant l'élément de la Nature avec les Arcanes Majeurs et le problème sera résolu. Autre exemple : un 6 de Pentacles s'interpréterait en combinant l'Arcane VI, l'Amoureux ou l'Indécision, avec l'élément air, ou « Âme », symbolisé par les Pentacles, ce qui donnerait comme signification : « un amour ». Et ainsi de suite.

Il y a deux sortes de Kabbalistes : les Kabbalistes intellectuels et les Kabbalistes intuitifs. Les Kabbalistes intellectuels sont des magiciens noirs ; les Kabbalistes intuitifs sont des magiciens blancs.

Les Dieux sidéraux souvent nous répondent en nous montrant une carte de Tarot ; nous devons alors comprendre intuitivement la réponse qui nous a été donnée. Les Kabbalistes intuitifs, seulement en regardant une carte du Tarot, comprennent ce que le destin leur réserve.

Un jour j'ai consulté un Génie planétaire pour savoir si oui ou non il convenait d'effectuer un certain voyage, car je n'étais pas financièrement prêt pour ce voyage ; le Génie planétaire me répondit en me montrant trois cartes. L'une d'elles était un Roi de Pentacles, magnifiquement brodé d'or ; je compris avec le cœur et j'effectuai mon voyage et je m'en tirai fort bien.

Lorsque l'humanité fut jugée devant moi, je vis le Tarot étalé en lignes de sept cartes, et quand brilla une certaine carte de la sixième ligne, les Dieux jugèrent la grande Prostituée (l'humanité) et la trouvèrent indigne. La sentence des Dieux fut : « À l'abîme, à l'abîme, à l'abîme ! » (Le nombre de l'humanité est 666).

Le Magicien blanc prie les Dieux, puis il jette ses cartes sur la table ; les yeux fermés et en suppliant son Dieu intérieur, il choisit alors une carte, l'observe, et en se servant de l'intuition il émet un pronostic. Chaque carte du Tarot constitue à elle seule un pronostic complet.

Les exercices du Sagittaire ont pour but d'éveiller la clairvoyance, de voir et de comprendre toutes ces choses. Les Kabbalistes de l'intuition comprennent tout avec le cœur. Les Kabbalistes intellectuels veulent résoudre tout avec le mental animal. Le Kabbaliste de l'intuition n'est guidé que par la voix du silence, de l'Intime. Ces cartes du Tarot sont le langage des mondes supérieurs de la Lumière. Ces cartes du Tarot sont la Sagesse occulte des Dieux sidéraux.

Les douze heures d'Apollonius constituent le chemin de l'Initiation. On est horrifié de voir combien les hommes ont accumulé de théories sur ce livre aussi simple et aussi sublime que Dieu.

Les 78 lames du Tarot sont comme 78 hiéroglyphes ineffables brillant à l'intérieur de cette pyramide à cinq arêtes que l'on appelle l'homme. 1 plus 2 plus 3 plus 4 égale : 10 : tout le progrès de l'étudiant est fondé sur ces nombres. Chaque année a sa carte kabbalistique qui nous permet de faire des pronostics intuitifs.

Ainsi, 1951, par addition kabbalistique, se décompose de la façon suivante : 1 plus 9 plus 5 plus 1 égale : 16. L'Arcane XVI, c'est la Tour foudroyée. Avant le 21 mars 1952, une grande nation a reçu un grand châtiment karmique (consulter à ce sujet les documents de l'époque).

Si nous additionnons entre eux les nombres composant notre date de naissance, nous obtiendrons notre propre nombre kabbalistique. Certains extraient aussi la valeur numérique des lettres de leurs nom et prénom. Iglesias Janeiro s'est spécialisé dans ce genre de calculs, mais cette branche ne nous intéresse pas réellement, parce qu'elle n'a pas été étudiée ésotériquement en profondeur, de façon scientifique. La seule chose que j'aie pu vraiment constater, c'est que le nom des personnes, dans son sens immédiat, renferme le karma de la personne. Par exemple, les femmes dont le nom est Dolorès souffrent l'indicible dans leur vie.

Le Kabbaliste authentique n'écoute que la voix de l'Intime. Lorsque l'intellect veut utiliser pour son compte les cartes du Tarot, il tombe dans les pires égarements. Le Tarot est la Sagesse ésotérique des Etoiles. Les cartes du Tarot proviennent des mondes les plus ineffables de la Lumière édénique. Voici, de façon succincte, la signification des 22 Arcanes Majeurs :

1- L'homme, le Mage.

2- La femme, l'Ésotérisme.

3- L'humanité et la Création.

4- Le pouvoir et ce qui est créé.

5- L'autorité et la vie mentale.

6- L'Amour et l'attraction amoureuse.

7- Le char de guerre. Luttes dans le mental.

8- La justice. Souffrances.

9- L'Amour divin. Prudence.

10- La fortune, la chance.

11- Le courage.

12- Le sacrifice.

13- La mort, les transformations.

14- La tempérance, la chasteté « active ».

15- La fatalité.

16- Catastrophe et destruction.

17- L'espoir.

18- Des ennemis cachés.

19- La vérité.

20- Changements.

21- Démoralisation (le Fou, le Mat).

22- Le triomphe (le Monde).

Chapitre 10 - Le Capricorne

Du 22 décembre au 19 janvier.

Régit les genoux, la peau et le squelette.

Métal : le plomb.
Pierre : l'onyx noir.
Parfum : l'extrait de pin.
Plante : le faux platane.
Fleur : le lotus.
Planète : Saturne.
Couleur : noir.
Élément : terre.
Mot-clé : Obstruction.
Jour : le samedi astrologique (samedi actuel).
Régent : Orifiel.

Cher disciple,

Nous sommes à présent arrivés à la constellation du Capricorne. Cette constellation est la maison de Saturne, l'Ancien du Temps. Saturne est la planète du Système Solaire la plus éloignée de la Terre. La Lune est le satellite le plus proche de la Terre.

L'ancien calendrier était fondé sur la base naturelle et cosmique de l'ordre des planètes par rapport au Soleil mais celui-ci dans la succession planétaire est placé au centre, et l'on commence par la Lune qui est la planète la plus rapprochée de la Terre, ce qui donne : Lune, Mercure, Vénus, Soleil, Mars, Jupiter, Saturne. Cette succession déterminait autrefois l'ordre des jours de la semaine : lundi, mercredi, vendredi, dimanche, mardi, jeudi et samedi.

Les Catholiques Romains ont adultéré cet antique et légitime calendrier, et l'Astrologie arithmétique moderne a été érigée sur ce système falsifié, de sorte que l'Astrologie moderne, reposant sur des bases fausses, s'avère elle-même totalement fausse et est acculée à l'échec.

Il nous incombe maintenant de restaurer l'authentique Astrologie antique, et pour cela il est nécessaire et primordial de retourner au légitime calendrier archaïque.

Toutes les œuvres astrologiques de Max Heindel et d'Alpherat sont fondées sur un calendrier faux ; n'ayant pas de base fondamentale, elles sont erronées.

Nous, les gnostiques, nous sommes les restaurateurs de la Sagesse ésotérique.

Moi, Samaël Aun Weor, je suis le Grand Avatar du Verseau. Je suis l'Initiateur de l'Ère nouvelle. Je suis le Messager des mondes supérieurs de la Conscience et je suis venu vous apporter la culture de l'Ère Nouvelle. Je suis venu former une nouvelle race de Dieux et je veux que vous m'écoutiez. « Demandez et l'on vous donnera, frappez et l'on vous ouvrira ». Ainsi parlent les Saintes Écritures.

Je vous ai enseigné le mystère ineffable du Grand-Arcane, et je veux que vous appreniez à manipuler le scintillement des étoiles pour gouverner la Nature.

Écoutez-moi bien : les heures planétaires telles qu'elles figurent dans les annuaires astrologiques et les textes d'Astrologie, en général, sont fausses et absurdes, parce que le calendrier en vogue est faux et absurde, et que jamais aucun peuple archaïque n'a utilisé les heures planétaires curieuses et dogmatiques des astrologues modernes.

Les vieux sages de l'Antiquité considéraient le jour comme une croix dans un cercle parfait. Ces antiques contemplateurs des Etoiles, avec leurs yeux scrutateurs, ont pénétré profondément les mystères des Etoiles et ont reçu l'Illumination des Dieux planétaires. Ces vieux astrologues ont appris des Dieux que le jour se divise en quatre parties, comme l'indique la croix dans le cercle parfait. Ils savaient que la journée était gouvernée par quatre planètes seulement, selon l'ordre ancien : Lune, Mercure, Vénus, Soleil, Mars, Jupiter et Saturne.

Le premier quart de la journée est gouverné par la planète du jour qui porte son nom et les deuxième, troisième et quatrième quartiers de la journée se succèdent selon l'ordre des planètes : Lune, Mercure, Vénus, Soleil, Mars, Jupiter et Saturne.

Ainsi donc, le lundi correspond au dimanche actuel, le mardi au jeudi actuel, etc. Le tableau suivant représente l'ordre planétaire authentique et les quatre planètes qui, selon le même ordre planétaire, régissent les quatre divisions de la journée :

De cette façon, les douze heures du jour se divisent en quatre parties de trois heures chacune.

Ce système simple, facile et rapide, nous permet de savoir exactement quelle planète gouverne l'espace à un moment donné. Les grands astrologues antiques ont connu ce système et ils l'ont appris des Dieux sidéraux. Ici on n'a pas besoin des fameux calculs de l'Astrologie arithmétique. L'unique chose nécessaire c'est d'un peu de pratique.

N'importe quelle personne peut apprendre ce système simple et si merveilleux, car il ne requiert pas toutes ces complications, ni toutes ces tables de logarithmes, ni ces tables des Maisons, ni ces volumineuses éphémérides astrologiques, ni ce jargon compliqué des pseudo-savants de l'Astrologie d'arithmétique.

Une nouvelle génération d'astrologues a vu le jour, ce sont les illuminés de l'Ère nouvelle, les paladins du Verseau. Nous n'avons plus besoin des horoscopes arithmétiques, aujourd'hui nous conversons avec les Dieux pour connaître le destin des hommes.

Secouez la poussière de votre tête, vieux professeurs d'Astrologie, car les premières cloches du Verseau ont déjà sonné, chantant la pâque, célébrant la Résurrection. Laissez-nous en paix, astrologues d'arithmétique ; nous sommes fatigués de vos erreurs, brûlez tout ce monceau de logarithmes, éphémérides, table des maisons, etc. !

Seuls nous intéressent aujourd'hui les paladins de l'Ère nouvelle, les astrologues illuminés qui savent parler avec les Dieux sidéraux. Nous sommes écœurés de toute cette théorie et nous allons droit au « grain », au but, à l'effectif, au réel. Nous ne voulons plus d'astrologues aveugles s'appuyant sur les béquilles des nombres !

Seuls nous intéressent à présent les clairvoyants des Etoiles, les prêtres des Temples sidéraux, les Sages du Verseau !

Le disciple devra choisir les heures pour travailler avec les Etoiles. Aux heures de la Lune, il peut travailler avec la Lune : aux heures de Mercure, il peut travailler avec Mercure, etc.

Saturne est la demeure des « Hiérarchies vertes ». Ces hiérarchies ont donné à l'homme l'âme-animale ou corps mental.

On doit libérer le mental de toute espèce d'écoles, religions, sectes, croyances, etc. Toutes ces « cages » sont des entraves qui rendent le mental incapable de penser librement. Il est nécessaire de délivrer le mental des illusions de ce monde pour le convertir en un fin et merveilleux instrument de l'Intime. Il faut affranchir le mental de tout genre de raisonnements et de désirs.

Travaillons sans relâche pour obtenir la christification du mental, le Mental-Christ.

Nous avons besoin d'un mental qui sache penser avec le cœur uniquement. Il nous faut un mental qui sache écouter seulement la voix du cœur. Nous avons besoin d'un mental qui ne raisonne pas lorsque le cœur commande.

Le mental qui obéit au cœur seulement est un Mental-Christ. Le mental qui ne raisonne pas et ne se met en branle que sous les ordres qui émanent du cœur, c'est le Mental-Christ. Le mental qui ne réagit pas devant les impacts extérieurs est un Mental-Christ.

Le mental doit se convertir en l'instrument du cœur.

Que sait donc la raison ? La raison est un processus douloureux du mental, basé sur l'illusion des choses extérieures. La raison ne fait que diviser le mental en l'engageant dans la bataille des antithèses. Les décisions de la raison sont filles de l'ignorance et elles apportent toujours la douleur.

La nouvelle humanité sera l'humanité de l'Intuition. L'intuitif n'est mu que par la voix du silence.

La christification totale du mental n'est réalisée qu'avec la Kundalini du « corps mental ».

La Kundalini du corps mental est le quatrième degré du pouvoir du Feu. Grâce à la Kundalini du corps mental nous extrayons de l'âme animale le Mental-Christ. Nous devons expulser du Temple mental toute espèce de pensées terrestres.

La Maîtresse H.P. Blavatsky dit, dans La Voix du Silence : « Tu dois atteindre une fixité du mental telle qu'aucune brise, si forte soit-elle, ne puisse lui insuffler une seule pensée terrestre. Ainsi purifié, le Sanctuaire doit être vide de toute action, son ou lumière terrestres ; de même que le papillon saisi par la gelée tombe sans vie sur le seuil de notre porte, de même aussi toutes les pensées terrestres doivent tomber raide mortes devant le Temple. Écoute-bien ceci : avant que la flamme d'or puisse brûler d'une lumière sereine, la lampe doit être bien à l'abri dans un endroit libre de tout vent ».

La raison appartient au « moi animal », l'Intuition est la voix de l'Intime. La raison est extérieure, l'Intuition est intérieure.

Le quatrième degré de pouvoir du Feu nous convertit en Arhat.

Le corps mental a aussi sa moelle épinière et sa « couleuvre ». L'ascension de la Kundalini du corps mental s'effectue selon les mérites du cœur.

Nous avons parlé du mental dans cette leçon sur la constellation zodiacale du Capricorne parce que ce signe est la maison de Saturne, et que dans cet astre demeurent les « Hiérarchies vertes » qui ont donné à l'homme le corps mental.

Le Capricorne est la porte du Ciel, car c'est la maison de Saturne.

Lorsque l'Âme se désincarne, elle parvient, en suivant les états post mortem, à la sphère ultrasaturnienne, elle s'immerge dans l'infini et ressent la sensation d'avoir tout l'infini à l'intérieur d'elle-même. Elle jouit de cette sensation jusqu'à ce qu'elle soit reliée à un nouveau corps physique qui lui permet de retourner une fois de plus dans la douloureuse école de la vie, afin de continuer son ascension dans la spirale de la vie.

Saturne, le Seigneur de la Mort, a sa maison en Capricorne. Le Capricorne influe sur les genoux et le squelette humain. Les courants qui montent de la terre se chargent, en arrivant aux genoux, du plomb de Saturne. Le plomb donne à ces courants force et constance.

Les genoux possèdent une merveilleuse substance qui leur permet le libre mouvement propre à ce simple et admirable engrenage osseux. Cette substance c'est la Synovie, mot qui veut dire « avec (syn) œuf (ovie) » : « substance avec œuf ».

L'œuf est réellement une substance merveilleuse. Des expériences ésotériques hautement scientifiques, en relation avec le dédoublement de la personnalité humaine, ont prouvé que la coquille de l'œuf a certains pouvoirs occultes qui facilitent le dédoublement astral.

La clé consiste à réduire en poudre la coquille de l'œuf. Le disciple appliquera cette poudre sur sa poitrine et sous les aisselles ; il se couchera ensuite dans son lit et se couvrira comme il faut avec ses couvertures. L'étudiant devra alors s'assoupir en prononçant le mantra Faraon de la façon suivante : Fffff Aaaaa Rrrrr Aaaaa Ooooo Nnnnn.

Ce mantra peut être prononcé mentalement. Lorsque le disciple sent qu'il est sur le point de s'endormir complètement, il doit se lever de son lit et se diriger vers l'Église Gnostique.

La première syllabe, fa, correspond à la note du gong chinois, soit le fa musical, qui résonne dans toute la création. Il faut prononcer cette note pour se syntoniser avec la Mère Nature.

La seconde syllabe, Ra, constitue un mantra très ancien qui fait vibrer tous les chakras du corps astral ; ce mantra ne se prononce pas avec un seul « R » mais avec plusieurs « R » répétés : Rrrrr Aaaaa.

Et la dernière syllabe, on, correspond au mantra hindou Om, mais ici elle est prononcée de cette façon : Ooooo Nnnnn.

Ce mantra Faraon peut être prononcé mentalement ou, pour mieux dire, avec le cœur. Ainsi donc, le puissant mantra égyptien Faraon sert pour « sortir » en astral.

Pratique du Capricorne :

Durant le signe du Capricorne, on doit pratiquer l'exercice suivant : le disciple imaginera un cercueil sur le sol, il y entrera en s'imaginant que les côtés du cercueil lui vont jusqu'au milieu des jambes ; il marchera ensuite dans le cercueil imaginaire en pliant les genoux et en les faisant tourner de gauche à droite et de droite à gauche, en se concentrant sur les genoux afin qu'ils se chargent du plomb de Saturne, tel que nous l'a enseigné le grand gourou Huiracocha.

Il est également indispensable d'effectuer quotidiennement des exercices de méditation interne en priant notre Intime de se transporter aux Temples sidéraux pour qu'il nous amène les génies principaux de cette constellation, afin qu'ils éveillent en nous les chakras et les pouvoirs des genoux.

Les natifs du Capricorne sont aussi mélancoliques que le saule. Ils ont un sens élevé de leur propre responsabilité morale. Ils sont pessimistes et ils ont toujours dans leur vie un Judas.

Ils sont pratiques et se soucient beaucoup du lendemain. Leur principale préoccupation est l'aspect économique de la vie. En amour, ils souffrent beaucoup et ils doivent presque toujours passer par une grande déception amoureuse.

Chapitre 11 - Le Verseau

Du 20 janvier au 17 février.

Régit les mollets et les chevilles.

Métaux : l'aluminium, l'uranium et le plomb.
Pierres : le saphir et la perle noire.
Parfum : le nard.
Plantes : le pin et le cyprès.
Fleur : l'œillet.
Planète : Uranus.
Couleur : vert.
Élément : air.
Jour : le samedi astrologique (samedi actuel).
Mot-clé : Altruisme.
Régents : Archer et Sakmakrel.

Cher disciple,

Nous voici à la constellation du Verseau, et nous devons parler franchement.

La christification est réalisée peu à peu, corps par corps. Ce qui se christifie d'abord, c'est l'Âme-Conscience, que nous extrayons du corps physique au moyen de la Kundalini de ce corps afin d'enrichir l'Âme-Esprit ou corps bouddhique. Un corps bouddhique christifié et stigmatisé se fusionne avec l'Intime inévitablement.

Ensuite vient la christification et la stigmatisation du corps éthérique. Elle s'effectue grâce au processus de la progression, de l'évolution et de l'ascension de la Kundalini du corps éthérique.

Chaque corps a son propre système nerveux cérébro-spinal, sa moelle épinière et sa Kundalini. Chaque corps est un organisme complet. Ainsi donc, il y a sept corps, sept moelles épinières et sept Kundalinis.

Lorsque, après de terribles efforts, de dures et douloureuses épreuves, nous avons réussi l'ascension totale de la Kundalini dorée du corps éthérique, alors brille le soleil du Père dans la nuit pluvieuse, et l'Etoile à cinq pointes sur la tête du Sage indique qu'il a surmonté avec succès toutes les douloureuses épreuves.

On fixe ensuite la date de la seconde Initiation des Mystères Majeurs et, au jour dit, le Sage entre joyeux et victorieux dans le Temple, pour recevoir la seconde Initiation des Mystères Majeurs. Cette Initiation lui confère le pouvoir de voyager en corps éthérique à travers tous les plans cosmiques.

La Kundalini du corps éthérique ouvre toutes les facultés du corps éthérique. L'extrait animique du corps éthérique est peu à peu absorbé par l'Intime.

Puis vient la christification et la stigmatisation du corps astral. La Kundalini du corps astral est de la couleur de la foudre et elle s'éveille sous la direction d'un « spécialiste ».

La Kundalini du corps astral ouvre les chakras de notre corps astral. Ainsi donc, le plein et total développement des chakras du corps astral s'obtient seulement avec la troisième Kundalini qui est la Kundalini du corps astral.

L'ascension de la Kundalini du corps astral par le fil très fin du canal Sushumna qui se trouve au centre de la moelle épinière de ce corps est un travail extrêmement ardu et difficile, car pour conquérir chaque canon de la colonne vertébrale de l'astral, il faut endurer et vaincre les tentations les plus terribles et les plus indescriptibles.

Lorsque nous avons obtenu l'ascension totale de la Kundalini du corps astral, alors survient la troisième Initiation des Mystères Majeurs, et toutes les roues ou disques magnétiques du corps astral du Sage sont dès lors totalement ouverts et resplendissants.

Après cela vient la christification du mental, laquelle nous convertit en Arhat. Ce travail se réalise grâce à la Kundalini du corps mental, qui est la quatrième Kundalini.

Le cinquième Serpent appartient au corps causal ou Manas supérieur, duquel nous extrayons ensuite l'Âme humaine pour la fusionner avec le Maître Interne, et ainsi nous synthétisons le septénaire dans la triade Atman-Bouddhi-Manas.

Les deux Serpents supérieurs appartiennent au corps bouddhique et au corps atmique, et par leur éveil complet ils nous confèrent la félicité et la sagesse suprêmes du Nirvana.

Les huitième et neuvième Initiations des Mystères Majeurs sont, à toutes fins pratiques, macrocosmiques. L'important, donc, réside dans la christification des sept corps et tout le secret est dans le membre viril et dans la vulve.

Du Semen s'élève le Feu de l'Esprit-Saint, qui nous convertit en Dieux, mais le Feu de l'Esprit-Saint a sept degrés de pouvoir qui sont les sept degrés de pouvoir du Feu.

Toutes les narrations symboliques des livres de spiritualité, lorsqu'elles nous parlent de l'Initiation, sont en fait totalement allégoriques, car jamais au grand jamais personne n'avait auparavant écarté le voile qui recouvrait les sept degrés de pouvoir du Feu.

Jusqu'à tout récemment, la plupart des spiritualistes pensaient qu'en s'éveillant la Kundalini montait instantanément jusqu'à la tête et que l'homme s'unissait alors instantanément avec son Intime, son Dieu interne, et se convertissait en Mahatma. C'est comme ça, tout bonnement, que théosophes, rosicruciens, spiritistes, etc., imaginaient la haute Initiation.

C'est à moi qu'il incombe de déchirer le voile sur la christification, et c'est pour cela que je parle clairement, afin que tous me comprennent.

L'ascension de chacune des sept Kundalinis est lente et difficile. Chaque canon ou vertèbre représente des pouvoirs occultes précis, c'est pourquoi la conquête de chaque canon ne peut se faire qu'au prix de terribles épreuves.

Il y a sept Couleuvres et sept portails terribles. Et à travers ces sept portails seule règne la terreur de l'Amour et de la Loi. Il faut tuer non seulement le désir mais aussi la connaissance même du désir. Tout le secret du pouvoir réside dans la Sexualité.

La force sexuelle est une, unique et de caractère absolument universel, et elle prend sa source dans l'Absolu.

Au moment où commence le Mahamanvantara, cette force s'exprime à travers les sept degrés de pouvoir du feu, et ces sept degrés de pouvoir du feu résident dans nos sept corps, ce sont nos sept Kundalinis, qu'il nous faut éveiller, l'une après l'autre, successivement, à travers les sept portails. C'est pour cela que le Bouddha a dit : « Écoutez-moi bien, ô guérisseurs, sachez que dans chaque Bouddha humain il y a sept Bouddhas ! ». Ce sont les sept extraits animiques des sept corps et les sept Couleuvres.

Les organes sexuels de toutes les espèces vivantes ne sont rien d'autre que les instruments de cette force sexuelle unique et universelle.

La clé de tous les empires, la clé de tous les pouvoirs, se trouve dans la « Magie Sexuelle ». Il nous faut élever notre Couleuvre métallique ou, pour mieux dire, nos sept Couleuvres, sur la Verge, comme l'a fait Moïse dans le désert, et ainsi nous convertirons-nous en terribles puissances du bienheureux Nirvana.

Le signe du Verseau gouverne les mollets. Les brésiliens appellent les mollets : « ventres Daspernas » ou « matriz Daspernas », ce qui signifie : « ventre des jambes » ou « matrice des jambes ».

Les hommes hermaphrodites des temps anciens se reproduisaient par spores ; ces spores se détachaient des mollets. Les mollets sont extrêmement érotiques, et c'est pour cela que tout homme se sent attiré sexuellement par la femme qui a de beaux mollets. Là se rencontrent et se combinent mutuellement les forces terrestres et célestes.

Pratique du Verseau :

Le disciple fait des passes magnétiques sur ses mollets, il les frotte légèrement, en allant de bas en haut et en récitant la prière suivante :

« Force passe ! Force passe ! Force passe ! Pénètre dans mon organisme ; courant qui vient d'en bas, monte pour t'unir avec ta sœur jumelle, la force qui vient d'en haut, du Ciel, d'Uranie ».

Ensuite le disciple se livrera à la méditation interne, priant son Intime de pénétrer dans les profondeurs des Temples sidéraux du Verseau pour qu'il lui amène les génies de cette constellation afin d'obtenir l'Illumination.

Le Verseau est la maison d'Uranus, et cette planète apporte la chasteté, l'originalité du « génie », la Sagesse. Les natifs du Verseau sont indépendants et possèdent une grande force de volonté ; ils sont intuitifs et ils aiment beaucoup la science et la Sagesse. Ils ont une disposition pour les sciences naturelles.

Chapitre 12 - Les Poissons

Du 18 février au 20 mars.

Régit les pieds.

Métaux : le platine et l'étain.
Pierre : l'améthyste.
Parfum : le thym.
Plantes : l'agave et le faux platane.
Fleur : la violette.
Planètes : Neptune et Jupiter.
Couleur : violet.
Élément : eau.
Mot-clé : Dignité.
Jour : le jeudi ésotérique (vendredi actuel).
Régents : Rasamosa et Uacabiel.

Cher disciple,

Nous voilà rendus aux Poissons, le dernier signe du Zodiaque, gouverné par Neptune et Jupiter.

J'ai élaboré ce cours dans un seul but : vous permettre de gagner la lutte pour atteindre la félicité sans limites du Nirvana.

Le Nirvana est la vallée du silence profond et du « non-être », mais en réalité c'est là qu'est notre « Être Réel » : là nous vivons d'une façon tellement différente, tellement éloignée de notre mode actuel de compréhension, d'une façon qui transcende à tel point nos perceptions sensorielles ordinaires, que nous parlons, à propos de cette région, de « non-être », mais c'est là en réalité qu'est notre « Être Réel ».

Le Nirvana est au-delà de l'Amour, et ce qui est au-delà de l'Amour, c'est la « Félicité absolue ». Le Nirvana est au-delà du désir, au-delà du mental, au-delà de la Volonté, au-delà de l'Intelligence et beaucoup au-delà de la Conscience.

Le Nirvana est la patrie de l'Être.

Comment pourrons-nous le définir ? Là, l'Âme totalement fusionnée avec l'Intime se sent toute puissante dans une félicité qui ne connaît pas de limites. Là, la goutte s'est fondue dans l'océan et l'océan dans la goutte. Là, les mélodies les plus ineffables nous ravissent dans un état de béatitude qui transcende toute compréhension.

Les grands rythmes du Feu envahissent les ineffables enceintes du Nirvana, et les Âmes à l'aspect majestueux, avec leur tunique de Dharmasaya et leurs manteaux de distinction, accompagnent de leurs chants les mélodies délicieuses du Mahavan et du Chotavan qui soutiennent le cosmos durant le Mahamanvantara.

L'Initiateur doit communiquer au disciple la vérité finale, avant qu'il entre au Nirvana. L'Initiateur doit enseigner au disciple le grand mystère du Nirvana avant que le disciple s'introduise dans le Nirvana lui-même.

Le Nirvana est oubli du monde et de l'homme pour toujours. Là demeurent aussi les Dieux d'autres Mahamanvantaras, dans un état d'indescriptible félicité. Là, toute larme est inconcevable, car seule y règne la félicité de l'Être.

Les Nirvanis ne possèdent aucun des quatre corps de péché, c'est-à-dire les corps physique, éthérique, astral et mental. Le Maître extirpe de ces véhicules leur extrait animique, qu'il absorbe et assimile, avant d'entrer au Nirvana.

Les Nirvanis travaillent sous la direction de leur Père stellaire : l'Intime de tous les hommes est le fils d'un génie sidéral, et il y a autant de Pères dans le Ciel qu'il y a d'hommes sur la Terre.

Tout être humain naît, dans chaque réincarnation humaine, sous un astre différent, afin de faire peu à peu le tour de l'Égo, mais il y a un astre en particulier qui nous régit intérieurement, et cet astre ne change jamais, c'est l'astre du Père. C'est notre Père qui est aux Cieux. Isbener Albane écrit : « Je lève les yeux vers les Etoiles, desquelles je dois obtenir l'aide, mais je suis toujours l'Etoile qui guide mon intérieur ».

Quand, après la nuit profonde du Mahapralaya, commença à palpiter le cœur du Système Solaire, quand, à l'aurore du Mahamanvantara, le premier Logos non-manifesté du Grand Souffle a fécondé l'Akasha, alors surgirent nos sept Logos planétaires, modelant l'Akasha, ou matière primordiale, au moyen du feu de la vie, afin de construire ce Système Solaire dans lequel nous sommes en train d'évoluer.

Ces sublimes architectes de la vie ont vu que nous n'étions que des « rayons » inconscients du suprême Parabrahman, le Père Éternel toujours obscur, que nous appelons l'Absolu, et ce sont ces éminents Prajapatis ou Anges divins qui dotèrent les inconscients rayons de l'Absolu de ce que nous désignons sous le nom de « Monade » ou, mieux encore, « d'Intime ». Tout homme a son « Intime », et tout « Intime » a son Père qui l'a engendré et c'est notre Père qui est aux Cieux.

Om Mani Padme Hum ; ce mantra se prononce ésotériquement de la manière suivante : « Om Masi Padme Yom » (en détachant les syllabes et en allongeant le son de chaque lettre). La signification de ce mantra est : « O mon Dieu en moi ! ».

On doit vocaliser ce mantra avec le cœur, dans l'état de méditation profonde, en adorant l'Intime, en aimant l'Intime, en rendant un culte à l'Intime, parce que l'Intime est, en essence, l'Âme de notre Père incarnée en nous, notre divine Individualité dans laquelle il nous faut nous absorber pour entrer dans cette infinie et indescriptible félicité du Nirvana, où il n'y a plus de peines ni de larmes, ni de douleur.

Notre-Seigneur le Christ nous a enseigné à prier ainsi : « Notre Père qui es aux Cieux, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que ta Volonté soit faite sur la Terre comme au Ciel. Donne-nous aujourd'hui notre pain de chaque jour, pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés et ne nous laisse pas tomber dans la tentation, mais délivre-nous, Seigneur, de tout mal, Amen ».

Nous devons faire cette prière dans l'état de méditation profonde, adorant cette Etoile ineffable de laquelle est sorti notre Intime et ainsi nous apprendrons à parler avec notre Père « qui est en secret ».

Plusieurs diront : « Bien, mais comment, de quelle manière notre Père qui est aux Cieux nous a-t-il engendré ? ». Cette question nécessite une explication : notre Père est, d'abord et avant tout, une flamme de feu ardent et toute flamme est susceptible d'expansion ignée et de développement, d'évolution et d'indépendance de chacune de ses étincelles. Faites l'expérience avec une flamme et vous verrez que cette flamme peut se répandre de toutes parts et que chacune de ses étincelles peut se convertir en une flamme indépendante.

Si, à partir de cet exemple, vous vous reportez maintenant à l'aurore du Mahamanvantara, vous comprendrez alors comment votre Père céleste vous a engendré.

Si vous réfléchissez à présent que chaque étincelle est associée à un rayon de lumière particulier, vous saisirez alors la relation des étincelles avec la lumière, et de notre étincelle divine avec le rayon de lumière absolue auquel nous appartenons ; ce rayon de lumière absolue est notre « Glorian ».

Notre « Glorian » est un souffle qui, en lui-même, est profondément inconnu. Notre « Glorian » est un souffle de l'Absolu.

Avant d'avoir une Monade divine, notre « Glorian » n'avait pas conscience de lui-même, sa conscience était la conscience de l'Absolu et il ne pouvait pas dire : « Je suis Moi ». Mais le « Glorian » de chacun de nous est maintenant doté d'un « Moi divin » et c'est pourquoi notre « Glorian » peut dès lors affirmer : « Je suis Moi », « Je suis l'Absolu » et « Je suis ici et maintenant ». Ainsi enivré de bonheur, il s'immergera dans cet Océan de la suprême Félicité absolue, au moment où arrivera la Nuit Cosmique, pour resurgir de son profond repos en tant que Dieu ineffable à l'aurore du nouveau Mahamanvantara, et alors chacun de nous, flamme ineffable, se répandra comme se répand le feu, et chacune de nos étincelles ignées se convertira en pierre, en plante, en animal, en homme et en Ange, et chacune de nos étincelles devenue flamme nous aimera et nous adorera, et élèvera vers nous ses cantiques, aujourd'hui et à jamais, Amen, en disant : « Alléluia ! Alléluia ! Alléluia ! ». Et l'encens de ses prières parviendra jusqu'à nous comme un parfum rempli d'amour.

Nous ferons alors pour nos « fils du Feu » la même chose que notre Père a faite pour nous.

Il est important que le disciple apprenne à visiter son Père en corps astral pour recevoir des instructions directes de son Père qui est aux Cieux.

Les rayons stellaires, en tombant sur notre Terre, engendrent des couleurs, des sons, des élémentaux métalliques qui se condensent en métaux ; des élémentaux métalliques qui évoluent et se transforment en élémentaux végétaux ; des élémentaux végétaux qui se convertissent en élémentaux animaux ; des élémentaux animaux qui, à la fin, éveillent leur étincelle divine afin de l'incarner, pour la première fois, dans un corps d'homme, et l'homme devient Ange pour retourner à son Père qui l'a engendré.

Toute cette descente et cette ascension des étincelles virginales à travers le pèlerinage de la matière est symbolisée par l'Échelle du songe de Jacob.

Qu'est le fer ? C'est l'Âme de Samaël-Mars qui se trouve là en évolution.

Qu'est le cuivre ? C'est l'Âme d'Uriel-Vénus qui se trouve là en évolution.

Qu'est le plomb ? C'est l'Âme d'Orifiel-Saturne qui se trouve là en évolution.

Qu'est l'or ? C'est l'Âme de Michaël-Soleil qui se trouve là en évolution.

Qu'est l'argent ? C'est l'Âme de Gabriel-Lune qui se trouve là en évolution.

Qu'est l'étain ? C'est l'Âme de Zachariel-Jupiter qui se trouve là en évolution.

Et tout ce flux et reflux de la vie résonne dans la nature tout entière avec la note du gong chinois.

À l'arrivée de la Nuit Cosmique, toutes les étincelles converties en flammes retournent à leur Père respectif, et ces Pères retournent au Logos non-manifesté, afin de s'immerger dans le bonheur sans limites de l'Absolu où il n'y a ni larmes ni douleur, où nous sommes tous UN, où nous sommes tous le Dieu, l'Innommé, « Cela », « Cela », « Cela ».

Ce flux et reflux de la vie est une notion fondamentale des Veda, qui sont les écritures sacrées les plus anciennes de l'humanité, car la philosophie Advaïta date de plusieurs milliers d'années avant Jésus-Christ ; il s'agit de la vieille Loi du Pendule.

Il y a eu, au cours de la vie de l'humanité, des « moments stellaires » où le Père sidéral d'un grand génie a pu parler et s'exprimer par l'intermédiaire de celui-ci, afin d'initier de nouveaux cycles de culture spirituelle.

Moi, Samaël Aun Weor, je ne suis que le fils et l'instrument de Samaël-Mars, et ce que je vous enseigne, c'est la Sagesse de mon Père.

Chacun de nous a son hérédité spirituelle et astrale qui procède de son Père qui est aux Cieux.

Toutes les facultés mentales, émotives, psychiques et spirituelles sont influencées par les propriétés occultes de l'échelle de causes provenant des hiérarchies des génies planétaires, et non par les planètes physiques. C'est pour cette raison que nous répétons, encore une fois, que l'Astrologie arithmétique n'intéresse pas les authentiques Astrologues.

Le Système Solaire se développe dans la matrice du Zodiaque, et les vingt-quatre Vieillards, avec leurs douze hiérarchies zodiacales, travaillent à partir du Système Solaire par l'intermédiaire de ses rayons planétaires.

Ces vingt-quatre Anciens ont un nom sacré, et chacune des douze constellations du Zodiaque est gouvernée par deux Anciens :

Bélier : Sataraan et Sarahiel.
Taureau : Bagdad et Araziel.
Gémeaux : Sagras et Saraïel.
Cancer : Ramdhar et Phakiel.
Lion : Sagham et Sératiel.
Vierge : Iadara et Schaltiel.
Balance : Grasgarben et Hadakiel.
Scorpion : Richol et Saïssaïel.
Sagittaire : Vhcri et Saritaïel.
Capricorne : Sagdalon et Sémakiel.
Verseau : Archer et Sakmakrel.
Poissons : Rasamosa et Uacabiel.

Ce sont les vingt-quatre Anciens qui régissent les douze constellations zodiacales, et durant vos pratiques de Magie Zodiacale, vous devrez vous rendre aux Temples sidéraux des génies avec lesquels vous êtes en train de travailler. Ainsi, en Bélier, vous visiterez les génies du Bélier, en Taureau, ceux du Taureau, etc., en priant ces génies de guérir ou fortifier en vous les organes qui correspondent au signe zodiacal avec lequel vous travaillez.

Ces vingt-quatre vieillards se réunissent parfois dans le Temple-Cœur de la Terre, autour de l'Agneau.

Nos douze facultés, c'est-à-dire nos douze sens, sont aussi en rapport avec les douze constellations zodiacales qui palpitent à l'intérieur de nous. Nous devons faire resplendir notre Zodiaque au moyen de ces pratiques, afin de nous convertir en Dieux ineffables.

Notre corps est tout entier une harpe musicale où doivent résonner sans cesse les sept voyelles de la Nature. Ainsi donc, durant les Poissons il est nécessaire de vocaliser le son des sept voyelles de la manière suivante : Iiiii Eéééé Ooooo OUouououou Aaaaa Mmmmm Sssss.

On doit conduire le son de chacune de ces sept voyelles de la tête jusqu'aux pieds. Le Maître Huiracocha dit qu'une heure de vocalisation quotidienne vaut plus que lire un million de livres de théosophie orientale.

Le signe des Poissons influe sur les pieds, et les pieds sont les filtres par où pénètrent les forces qui montent du génie de la Terre.

Dans les lignes des pieds sont écrites nos réincarnations passées, et la cérémonie du lavement des pieds, effectuée par le divin Rédempteur du monde, signifie que « l'Agneau Divin » est venu nous laver avec son sang de toutes nos fautes passées.

Le Christ est l'Agneau de Dieu qui efface les péchés du monde.

La clé pour entrer dans le Nirvana réside dans la Sainteté absolue et dans la chasteté absolue.

Il est nécessaire que l'étudiant apprenne à reconnaître les signes du Ciel. L'épouse de Jules César, Imperator de Rome, vit en songe tomber une étoile et essaya de sauver son mari, mais comme celui-ci ne l'a pas écoutée, il est mort assassiné au moment où il entrait au Capitole.

Quand Hitler est entré en guerre, j'ai vu par clairvoyance en plein jour deux étoiles jaunes se séparant l'une de l'autre.

Dans l'Atlantide, il y avait sept Oracles ou lieux sacrés importants dans le monde physique, où les hommes étudiaient la Sagesse des Etoiles et consultaient les Dieux sidéraux. Les gardiens de ces Mystères étaient de grands Initiés.

Dans l'Oracle de Mars on enseignait l'Occultisme martien ; dans l'Oracle de Jupiter, la Religion jupitérienne ; dans l'Oracle de Vénus, les arts, la Sagesse vénusienne ; dans l'Oracle de Saturne, la Sagesse de Saturne ; dans l'Oracle de la Lune, l'Occultisme lunaire ; dans l'oracle de Mercure, la Sagesse mercurienne ; et dans l'Oracle solaire, notre Sagesse gnostique.

Les antiques Sacerdotes enseignaient à leurs disciples à interpréter les signes du firmament ; nous devons interpréter ces messages en nous basant sur la loi des Analogies philosophiques ; par exemple : si, à l'aide de votre clairvoyance, vous voyez des étoiles noires, cela signifie des échecs pour vous. Si vous apercevez une étoile tomber du ciel au moment où un ami part en voyage, c'est qu'il y a deuil pour votre ami. Si l'étoile tombe sur quelqu'un d'important, cette personne mourra. Si une étoile errante passe devant vous et tourne autour de vous, cela veut dire que quelqu'un s'intéresse à vous. Si vous voyez deux étoiles jaunes qui se séparent l'une de l'autre cela signifie « guerre ».

Au cours de vos études ésotériques vous serez sous la direction de certains génies planétaires, et ceux-ci vous appelleront au moyen de signaux lumineux que vous apprendrez à connaître. Vous devez aussi comprendre le scintillement de l'Etoile de votre Père céleste lorsqu'il vous appelle pour vous instruire dans les mystères de la Lumière.

Cette Terre si dense sur laquelle vous habitez aujourd'hui, un jour lointain sera éthérique, et alors nous vivrons dans la Jérusalem Céleste où il n'y a ni larmes ni douleur. Et alors, la Constellation d'Orion qui a apporté au monde tant d'amertume, brillera dans le septentrion en illuminant un monde plein de joie et de bonheur.

« Après ces choses, je regardai et voici que je vis une porte ouverte dans le ciel ; et la première voix que j'entendis était comme une trompette qui me parlait en disant : Monte ici et je te montrerai les choses qui devront arriver par la suite ».

« Et aussitôt je m'en fus en esprit, et voici qu'un trône était dressé dans le Ciel, et sur le trône quelqu'un était assis. Celui qui était assis était, pourrait-on dire, semblable à une pierre de jaspe et de sardoine : et autour du trône il y avait un arc-en-ciel qui était pareil à une vision d'émeraude ».

« Et il y avait autour du trône vingt-quatre sièges, et assis sur les sièges, je vis vingt-quatre Vieillards vêtus de robes blanches, avec des couronnes d'or sur la tête ».

« Et du trône sortaient des éclairs, des tonnerres et des voix ; et sept lampes de feu brûlaient devant le trône, lesquelles sont les sept Esprits de Dieu ».

« Et devant le trône il y avait comme une mer de verre semblable à du cristal, et au milieu du trône et autour de lui, se tenaient quatre Animaux constellés d'yeux par devant et par derrière. Le premier Animal était pareil à un lion ; le deuxième Animal était comme un jeune taureau ; le troisième Animal avait comme un visage d'homme ; et le quatrième Animal était comme un aigle volant ».

« Les quatre Animaux avaient chacun six ailes ; et tout autour et au-dedans ils sont pleins d'yeux. Et ils n'ont de repos ni de jour ni de nuit, disant : Saint, saint, saint, le Seigneur Dieu tout-puissant, qui était, qui est et qui vient ».

« Et quand ces Animaux rendaient gloire et honneur et louange à celui qui était assis sur le trône, et adoraient celui qui vit dans les siècles des siècles, les vingt-quatre Anciens se prosternaient devant celui qui était assis sur le trône, et ils adoraient celui qui vit dans les siècles des siècles, et ils jetaient leurs couronnes devant le trône, en disant : « Seigneur, tu es digne de recevoir gloire, honneur et vertu, parce que c'est toi qui as créé toutes choses, c'est par ta Volonté qu'elles existent et ont été créées » (Apocalypse de Saint-Jean, Chap. IV).

Que la paix la plus profonde règne dans votre cœur.

Résumé Analytique de ce Cours d'Astrologie Ésotérique

Première Leçon -- Bélier

Au cours de la première leçon, sur le signe du Bélier, nous avons enseigné comment, de quelle manière, nous pouvons remplir notre calice (le cerveau) de lumière christique pour nous christifier totalement, de la tête jusqu'aux pieds. Il va de soi, et chacun doit le comprendre clairement, que cette lumière est le Semen christonique, ou Énergie christique, qui résulte de la transmutation du sperme en énergie, car la masse se transforme toujours en énergie, comme l'a déjà démontré Einstein.

Nous avons commencé cette leçon sur le Bélier en indiquant qu'il est formellement défendu au disciple de forniquer. Cette interdiction a pour objet de permettre au disciple d'accumuler de l'Énergie christique pour se réaliser en profondeur.

L'Énergie christique doit passer à travers les douze portes zodiacales de notre organisme pour que nous puissions parvenir à notre Christification, et la première porte que doive franchir notre Semen christonique, après que les forces sexuelles se soient élevées à partir des glandes génitales (ovaires et testicules), c'est la porte du Bélier dans la tête. Là, dans le cerveau, notre Semen christonique s'imprègne de la lumière du Bélier. Puis la force christique continue, passant par le cou, la glande thymus, le cœur, etc., sous l'impulsion des forces de la ceinture zodiacale.

Ce parcours des courants séminaux a été admirablement décrit par Marc, le grand Gnostique de l'Église primitive, qui a porté une attention toute particulière à notre sainte Onction Gnostique.

Deuxième Leçon -- Taureau

Dans notre étude du signe du Taureau nous avons enseigné à nos disciples le pouvoir du Verbe créateur. Le larynx est un utérus sexuel où est engendrée la parole.

On fornique non seulement avec nos organes sexuels, mais aussi par la parole. La médisance est une fornication.

L'homme parfait est celui qui sait se taire lorsque son Intime ne parle pas.

Durant le signe du Taureau, nous devons brûler les scories de notre larynx afin que les forces christiques puissent s'exprimer à travers lui, comme dans le larynx des Anges. Les Anges créent par le moyen de la parole.

Troisième Leçon -- Gémeaux

Au début du douzième siècle, un moine du nom de Norbert a fondé en Europe un ordre à caractère religieux. Avant de fonder cet ordre, Norbert était un homme mondain, exclusivement consacré aux vices et aux plaisirs, jusqu'au moment où, un jour, une chose très importante lui arriva : il fut frappé par un éclair, il n'en mourut pas, mais tout son être fut totalement transformé. Cet événement n'était absolument pas l'effet du hasard, il n'y a là aucune causalité. C'est un événement cosmique provoqué par les Dieux, car cet homme était prédestiné à travailler sur le Karma des mondes, en accomplissant une grande œuvre et en annonçant une nouvelle étape culturelle de la conscience. Les liens fluidiques entre les corps physique, astral et mental de cet homme furent complètement modifiés par le choc de la force contenue dans le rayon de la foudre, et ce choc extérieur a éveillé la nouvelle conscience qui, dans l'Ère du Verseau, parviendra à son plein épanouissement.

Or, jusqu'en l'an 1889, ces chocs extérieurs étaient chose commune, car entrer dans les mondes internes était réellement, aux dix-huitième et dix-neuvième siècles, presque impossible. La nature avait fermé les portes des mondes internes à l'humanité, car il fallait que l'homme passe d'abord par une ère de ténèbres avant de pouvoir pénétrer à nouveau dans les mondes internes de façon différente et positive.

Ces chocs externes étaient pratiquement la seule façon de permettre à quelques Âmes évoluées, aux dix-huitième et dix-neuvième siècles, d'avoir accès aux mondes internes.

En 1889 s'est terminé le premier cycle du Kali-Yuga, et à partir de cette date, ces chocs « animiques-externes » sont devenus internes.

Au cours de la leçon sur les Gémeaux nous avons enseigné à nos disciples comment entrer de façon positive dans les mondes internes.

Anciennement, à l'époque de la Lémurie et de l'Atlantide, l'humanité tout entière vivait dans les mondes internes, mais de façon négative ; les chakras astraux tournaient de droite à gauche, c'est-à-dire, de façon négative, à l'envers. La conscience des humains était comme celle que les gens ont dans ce que nous appelons les rêves, cette même conscience du rêve est celle des règnes animal, végétal et minéral.

Grâce aux exercices des Gémeaux, nous changeons notre conscience « picturale » propre au rêve pour une conscience consciente et totalement éveillée.

Ces exercices nous confèrent une conscience permanente, qui est la nouvelle conscience du Verseau.

Le disciple qui se trouve endormi dans les mondes internes éveillera sa conscience et ne rêvera plus ; il changera ses rêves pour des expériences conscientes.

Ces exercices produiront ces chocs internes qui éveilleront la conscience, et les rêves seront remplacés par des expériences réelles et effectives dans les mondes internes. Et ainsi, tandis que son corps dormira dans le lit, le disciple voyagera consciemment dans les mondes internes, deviendra un aide invisible et pourra travailler sous les ordres de la Fraternité Blanche Universelle. Avant, ses chakras tournaient de droite à gauche, et maintenant, grâce à ces exercices, ils tourneront positivement, dans le sens des aiguilles d'une horloge. Ces exercices empêcheront le disciple de retomber dans le sommeil de la conscience et le rêve et, pendant que son corps sera endormi, il sera conscient dans les mondes internes. La conscience des rêves est un résidu, une survivance de la conscience animale que nous possédions autrefois ; les animaux vivent une existence de rêves « picturaux ».

À plusieurs, le travail pour sortir en astral à volonté leur coûtera, mais de toute façon les exercices de cette leçon des Gémeaux éveilleront leur conscience inévitablement, et ainsi, alors que leur corps sera en train de dormir dans leur lit, ils travailleront consciemment dans les mondes internes. L'important, c'est qu'au réveil ils se remémorent en détail leurs expériences astrales, qui ne sont pas des rêves mais des expériences conscientes. Pour réussir à bien se rappeler, il faut, à l'instant du réveil, ne pas bouger, ne pas ouvrir les yeux, et faire aussitôt un exercice de rétrospection pour bien se souvenir de tout ce que nous avons fait, vu et entendu lorsque nous étions en dehors du corps physique, car tout individu, quand son corps dort, est en astral, en dehors de son corps ; ceux qui ont la conscience endormie, alors rêvent, et ceux qui ont la conscience éveillée, travaillent consciemment dans les mondes internes.

Quatrième Leçon -- Cancer

Dans cette leçon sur le Cancer nous avons enseigné à nos disciples à préparer leur corps physique pour la Magie Pratique.

Jamblique, le grand Théurge, fit apparaître un jour, devant la foule ébahie, deux génies : le Génie de l'Amour (Anaël) et celui de l'Anti-Amour (Lilith). Jamblique rendait les Dieux sidéraux visibles et tangibles, et nos disciples peuvent en faire autant s'ils « préparent » leur corps physique.

Le jour où l'humanité apprendra à manier les forces lunaires, « la Lune tombera sur la Terre », car l'homme n'en aura plus besoin.

Cinquième Leçon -- Lion

Dans la leçon sur le signe du Lion, nous avons montré à nos disciples à converser avec leur propre Maître intérieur à travers la Méditation Interne.

Dharana (concentration), Dhyana (méditation) et Samadhi (extase), sont les trois échelons qui nous conduisent jusqu'au trône du Maître interne de chacun, qui est « l'Intime ».

Le disciple doit apprendre à parler avec son propre Intime, et il doit être exigeant avec lui. Le disciple doit recevoir son instruction de son Être Intime, et le devoir de l'Intime, c'est d'instruire son Bodhisattva, c'est-à-dire, son Âme qui aspire ardemment à la lumière.

La doctrine de Shin-Sien enseigne que le mental humain est comme un miroir, qui attire et reflète chaque atome de poussière ; il doit être épousseté et nettoyé chaque jour, jusqu'à ce qu'il soit converti en un Mental-Christ. Shin-Sien était le sixième patriarche du nord de la Chine, et il transmettait la doctrine ésotérique de Bodhidharma.

La chambre intérieure du cœur est appelée en sanscrit : Brahmapura, « la cité du Dieu suprême ». Le disciple doit devenir un maître du Samadhi. La doctrine de Bodhidharma est la religion de la Sagesse, en Chine.

La doctrine du cœur est appelée le « sceau de la Vérité » ou le « vrai sceau ».

Sixième Leçon -- Vierge

Dans notre leçon sur la Vierge nous avons dit que, dans le ventre, les forces qui montent de la terre se chargent d'hormones (adrénaline) afin de se préparer pour leur ascension au cœur. Nous avons enseigné aussi à vocaliser la voyelle « OU » pour développer le chakra du plexus solaire ou cerveau des émotions.

Le plexus solaire est l'antenne qui reçoit les pensées à distance, grâce à lui nous pouvons percevoir l'état émotionnel et les intentions véritables de tous ceux qui se mettent en contact social ou commercial avec nous.

Septième Leçon -- Balance

Dans la leçon sur la Balance nous avons enseigné à nos disciples la loi de l'équilibre.

Trois Gunas ou « qualités » de la nature maintiennent l'Âme esclave de la nature. Ces trois qualités de la nature sont Sattva, Rajas et Tamas, c'est-à-dire, Harmonie, Émotion et Inertie.

Avant que cet univers n'existe, il y avait seulement Akasha et Prana. Puis vinrent les trois Gunas. Ces trois qualités, Harmonie, Émotion et Inertie, vivaient en parfait équilibre, mais lorsque cet équilibre fut rompu, alors commença le mouvement de la grande balance de la nature, le flux et le reflux, le bien et le mal, la haine et l'amour, etc. C'est alors que les « Intimes » humains entrèrent dans cette grande « université » de la nature, où nous évoluons et involuons sans fin. Si nous voulons nous libérer des liens de la nature, nous devons transcender les trois qualités de la nature, les trois Gunas.

Nous devons apprendre à être indifférents devant la victoire et la défaite, le plaisir et la douleur, la louange et le blâme ; lorsque la nature tout entière retrouvera son équilibre primordial, les continents s'enfonceront dans les mers, il y aura beaucoup de feu, les océans s'évaporeront et les vapeurs se décomposeront en leurs éléments atomiques, et tout reviendra à l'Akasha primitif, à la Nuit Cosmique (Mahapralaya), à l'équilibre originel de la grande balance cosmique, après l'activité d'un Mahamanvantara, lequel dure trois cent onze trillions quarante milliards (311 040 000 000 000) d'années. Les grands cataclysmes de la nature ont tous été accomplis par le feu.

Huitième Leçon -- Scorpion

Nous avons enseigné, dans cette leçon sur le signe du Scorpion, à éveiller la Kundalini par le moyen de la Magie Sexuelle.

Les Dragons de la Sagesse sont le résultat de la Science du Serpent, et « l'Arbre-Dragon » est cette Sagesse du Serpent elle-même.

L'Akasha pur circule par le canal Sushumna, qui est le Cordon Brahmanique, et les deux aspects complémentaires de l'Akasha circulent dans les canaux Ida et Pingala.

Ces cordons, Ida et Pingala, sont les deux colonnes J et B (Jakin et Bohaz) de la Maçonnerie. Par ces deux canaux nerveux montent les forces solaires et lunaires de notre système séminal, lesquelles, quand elles entrent en contact dans le coccyx, éveillent Hiram, le Feu divin qui a construit le temple pour Salomon (l'Intime).

Hiram est aussi un mantra pour l'éveil de la Kundalini. On doit allonger le son de chaque lettre de cette manière : Hhhhh Iiiii Rrrrr Aaaaa Mmmmm (Le H est prononcé comme un H « aspiré »).

Le Feu a sept degrés de pouvoir. Ces sept degrés de pouvoir du Feu sont les sept échelles de la Connaissance. La Magie Sexuelle nous convertit en tout-puissants Dragons de Feu.

Neuvième Leçon -- Sagittaire

Dans cette leçon qui traitait du Sagittaire, nous avons parlé de la Kabbale sacrée, car le Sagittaire est le signe de la clairvoyance et de la compréhension.

Nous avons expliqué qu'il existe deux sortes de kabbalistes : les kabbalistes de la raison et les kabbalistes de l'intuition. La raison est une insubordination et un crime de lèse-majesté contre le Maître Interne, c'est pourquoi les kabbalistes de la raison sont des magiciens noirs.

Les grands kabbalistes intuitifs ne raisonnent pas, ils comprennent par perception directe, et lorsqu'ils observent une lame quelconque du Tarot sacré, ils écoutent la voix du silence.

Dixième Leçon -- Capricorne

Dans cette leçon sur le Capricorne, nous avons parlé de l'ordre planétaire authentique, du véritable calendrier, falsifié et adultéré par la secte romaine.

Nous considérons que l'Astrologie de l'Age Noir (l'Age révolu des Poissons) est basée sur un calendrier faux, et nous croyons que l'Astrologie arithmétique n'est plus d'aucune utilité pour l'Age du Verseau.

Onzième Leçon -- Verseau

Dans cette leçon sur le signe du Verseau, nous avons expliqué à nos étudiants que les hommes hermaphrodites de la Lémurie (ou Mu) se reproduisaient par sporation, des « spores » se détachant de leurs mollets. À plusieurs, cette affirmation, comme beaucoup d'autres, semblera complètement farfelue, mais le clairvoyant pourra investiguer pour son compte dans les Annales Akashiques, et il constatera la véracité de nos affirmations.

Les femmes d'une Ère à venir concevront sans avoir besoin d'un homme, et les futurs hermaphrodites créeront de nouveaux corps et leurs véhicules internes au moyen de la Parole.

Le système grand-sympathique se transformera en une seconde colonne vertébrale, et les Hommes-Anges d'alors seront comme Melchisédech, rois du Feu, sans père ni mère ni aucune descendance connue ; ils seront prêtres du Très-Haut pour toujours.

Douzième Leçon -- Poisson

Dans cette dernière leçon sur les Poissons nous avons amplement parlé du Nirvana.

Je soutiens que l'on parvient au Nirvana en tirant profit au maximum des pouvoirs de notre moelle épinière et de notre Semen.

Celui qui pratique la Magie Sexuelle commence à construire le lumineux habit du Dharmasaya. La tunique des Dharmasayas est tissée par les feux sexuels.

J'affirme que nous pouvons atteindre le Nirvana en une seule incarnation, une seule vie, bien utilisée. Samaël Aun Weor vous a donné ce cours pour que vous puissiez, précisément, gagner le Nirvana rapidement, en quelques années. Je ne veux pas de sectateurs ni de partisans, mais des gens qui sont capables de suivre mon exemple.

Je ne suis pas venu ici pour former une autre secte, un credo de plus, les écoles actuelles et les croyances de chacun ne m'intéressent aucunement. Je suis l'Initiateur de l'Ère nouvelle. Je suis l'Avatar du Verseau.

Tous les dirigeants des loges ou écoles spirituelles défendent jalousement leurs cages de perroquets et m'ont déclaré la guerre. Mais ces cages, ce commerce, ce marché des Âmes, n'intéressent pas Samaël Aun Weor.

J'ai dicté ce cours afin que tous les hommes se convertissent en Dieux tout-puissants, en Dieux du Feu, en Flammes ineffables.

Je ne veux pas voir de faibles ni de lâches ; c'est l'heure des grandes décisions, et on a besoin d'hommes héroïques, valeureux, courageux. Je ne veux plus d'exploitation, de mesquinerie, d'infamie, de lâcheté.

Nous avons le Nirvana dans notre Semen, il s'agit seulement de le réaliser en chacun de nous en faisant preuve d'un courage à toute épreuve. On a besoin aujourd'hui d'hommes forts comme l'acier, d'hommes héroïques, d'hommes libres. I1 nous faut une puissante et robuste personnalité au service de notre Être tout-puissant.

Je connais le Nirvana et je puis vous assurer que tous les habitants du Nirvana sont des Dieux forts et tout-puissants, à la personnalité robuste et puissante.

Que la paix soit avec vous.

Conclusion - La Carte Cosmographique Véritable

L'authentique carte cosmographique est imprimée dans l'organisme humain. La poitrine est notre Mercure, le ventre est Saturne, et les organes sexuels, qui sont le fjord de notre carte corporelle, représentent le Soleil de l'organisme.

Les horoscopes de foire, les horoscopes basés sur l'arithmétique, sont bons pour les gitanes et les diseuses de bonne aventure, mais pas pour les hommes sérieux, encore moins pour des Initiés, car un Initié authentique jamais ne s'occuperait de ces balivernes.

Les planètes évoluent, vivent et palpitent dans notre conscience, et tous les mouvements stellaires sont enregistrés dans la carte cosmographique authentique de l'organisme humain.

Les douze portes zodiacales de cet organisme nous permettent de pénétrer dans chacune des douze constellations zodiacales.

Les étoiles font partie de la conscience cosmique, et cette conscience réside en nous-mêmes, ici et maintenant. Ainsi donc, nous le répétons, les étoiles sont dans notre conscience, et non en dehors, et l'horoscope authentique de l'être humain est écrit dans la carte cosmographique de son propre corps. Tous les événements cosmiques (naissance ou destruction d'une planète, passage d'une comète, conjonctions ou oppositions planétaires, éclipses, etc.) ont lieu dans notre conscience, et leurs résultats précis ne peuvent être connus que par ces astrologues initiés qui parlent la langue sacrée et savent lire leur carte cosmographique.

Le véritable astrologue doit être un alchimiste des rayons stellaires. Sinon il ne pourrait en aucune façon combiner les diverses substances et les divers sels pour modifier les rayons stellaires et cristalliser des événements dans le monde physique.

Seul peut être un astrologue authentique celui qui sait lire la carte cosmographique de l'organisme humain.

L'homme a commencé son évolution en Lion et terminera son évolution en Lion. Toute l'évolution de l'homme est écrite dans la carte cosmographique de son propre organisme.

Que la paix soit avec vous.

C'est la grâce que je vous souhaite, mes chers frères.

Aun Weor.