||| • • • >
Les Soucoupes Volantes

Les Soucoupes Volantes

Samaël Aun Weor

Prologue

Des diverses planètes du système solaire, viendront des vaisseaux interplanétaires, équipés par les habitants des autres mondes. Cette sorte de vaisseaux est possédée par n'importe quelle humanité avancée des mondes. À l'homme terrien, l'on ne donne pas ces vaisseaux, de peur qu'il ne commette, dans d'autres mondes, les barbaries qu'il a déjà commises ici dans ses conquêtes historiques. Les habitants des autres mondes du système solaire sont déjà très avancés, et ils connaissent l'état déplorable de barbarie dans lequel se trouvent les habitants de la Terre. Cependant, au nouvel âge du verseau, les habitants des différents mondes du système solaire établiront un contact officiel avec notre planète Terre.

Ces humanités de Vénus, Mars, Mercure, etc., viendront en vaisseaux interplanétaires, et les êtres humains qui embarqueront sur ces vaisseaux pour connaître les différentes planètes du système solaire seront nombreux. Ces humanités avancées apprendront à l'homme à construire ces vaisseaux interplanétaires. Ainsi, la science officielle sera foudroyée, et l'orgueil humain sera blessé à mort par les humanités avancées du système solaire.

Dans la nouvelle Ère du Verseau, la race aryenne aura conquis l'éther interplanétaire, et les voyages vers les autres mondes du système solaire feront partie de la routine. Il y aura inter-échange culturel et commercial avec tout le système solaire, et, en conséquence, l'homme se hissera à un niveau culturel très élevé.

Que la paix soit avec l'humanité entière.

Samaël Aun Weor.

Chapitre 1 - La Vérité Dépouillée

Un journal renommé de la ville du Mexique du District Fédéral, titra en première page la nouvelle suivante : « soucoupes volantes en France et aux États-Unis localisées par radar ».

Pour continuer, on va transcrire le texte de cette nouvelle alarmante : « Oklahoma-City - Oklahoma 2 Août (AFP). Les Soucoupes Volantes ont réapparu hier soir dans le Centre Ouest des États-Unis ».

« La police de la route d'Oklahoma signala qu'à la base militaire de Tinker près d'Oklahoma-City, le radar avait enregistré la présence de 4 Objets Non Identifiés qui avaient évolué dans le ciel à quelques sept mille mètres d'altitude ; mais la base elle-même refuse de confirmer ou de nier la nouvelle » (on la cache).

« D'autre part, trois patrouilles de police ont affirmé avoir vu des objets en parfaite formation voler pendant trente minutes, la couleur de ces objets, rouge au début, s'est transformée peu à peu en blanc et bleu verdoyant ».

« Le bureau du Shérif de Wichita, au Kansas, annonce pour sa part que quelques Objets Non Identifiés ont été observés hier soir pendant quelques heures, à une hauteur qui allait de deux à trois mille mètres ».

...a atterri dans un champ cultivé

« Marmande, France, 2 Août (AFP). Un Vaisseau Volant a été vu hier soir par un étudiant près de la ville de Marmande, au sud-ouest de la France. Selon le témoin, il s'agissait d'un énorme disque lumineux qui s'était posé dans un champ cultivé, et qui s'était élevé ensuite pour s'éloigner à une vitesse vertigineuse ».

De tous les coins de la Terre arrivent d'inquiétantes nouvelles concernant les soucoupes volantes. En France, un de ces vaisseaux avait atterri, et de son intérieur est sorti l'équipage de stature moyenne ; selon un témoin oculaire, les autorités ont trouvé à cet endroit des traces d'un vaisseau inconnu.

En Argentine, un autre vaisseau a atterri sur une montagne d'accès difficile ; un paysan a donné l'information aux autorités ; ils ont pu contempler le vaisseau, mais n'ont pu l'approcher, le terrain étant trop accidenté.

En Australie, sur une tour de contrôle de fusées cosmiques, les experts de la tour de contrôle ont vu voler un vaisseau cosmique, au moment où ils suivaient la trajectoire de la fusée qui a photographié Mars.

La vérité dépouillée sur les Vaisseaux Cosmiques est qu'ils existent réellement et qu'ils sont enregistrés par radar et dûment photographiés. Il est impossible que radars et appareils photographiques puissent souffrir d'hallucination.

Cette question de vaisseaux volants est déjà scandaleuse ; et même les « coquins » et les sceptiques font des moqueries et raillent sur le fait que l'on affirme l'existence des vaisseaux cosmiques ; que cela vous plaise ou non, les vaisseaux volants sont un fait concret dûment enregistré par radar.

Nous sommes absolument sûrs que si ce sujet épineux n'est pas aimé des coquins, c'est dû à ce que l'on appelle l'amour propre. Ils s'aiment beaucoup eux-mêmes et ne sont pas disposés à renoncer à leurs chères théories comme ça.

Les coquins croient qu'il n'existe des êtres humains que sur la Terre. Leur présomption est telle qu'ils croient fermement qu'eux seuls ont droit de vie dans un cosmos si merveilleux et infini. Cependant, ils sont comme ça et il n'y a pas moyen de les convaincre qu'ils se sont trompés.

Devant les faits concrets, devant les nouvelles sensationnelles sur les Soucoupes Volantes, le Mouvement Gnostique se dresse pour exiger des hommes de science qu'ils parlent avec franchise et qu'ils ne continuent pas avec leur propos de cacher la vérité sur les soucoupes volantes et les vaisseaux cosmiques.

Dans le désert du Nevada, aux États-Unis, le grand scientifique nord-américain Adamski se mit en contact avec des Vénusiens qui ont atterri près de l'endroit où il faisait ses recherches : ce scientifique de renommée et de prestige mondial, a pu parler longuement avec ces Vénusiens.

Dans un pays sud-américain que nous ne pouvons pas mentionner, existe une société scientifique composée de 98 sages, disciples de Marconi. Ces sages vivent ensemble avec un groupe de Martiens qui atterrit fréquemment dans la région.

Ce qui a le plus dérangé les coquins, c'est le fait que cette affaire ne soit pas rendue publique et que tout soit si secret. Nous questionnons ces coquins : sont-ils si inconscients et feraient-ils cadeau d'une bombe de dynamite à un enfant de 3 ans ? Que se passerait-il si un enfant jouait avec de la dynamite ?

Si on faisait cadeau de Soucoupes Volantes à l'humanité, on peut être absolument sûrs que ces Soucoupes seraient utilisées pour la guerre, et alors personne sur la surface de la Terre ne pourrait être sûr de sa propre vie. Rappelons-nous la vitesse que développent ces vaisseaux, le pouvoir de s'élever et de descendre verticalement, le pouvoir de rester apparemment sans mouvement dans l'air, etc.

Faire cadeau de ces vaisseaux à l'humanité, ce serait comme faire cadeau de la dynamite à un enfant pour qu'il joue avec. Aux messieurs coquins qui sont tant gênés par ce secret, nous leur conseillons 3 choses : premièrement, se régénérer ; deuxièmement, une bonne dose de patience ; troisièmement, quitter le concept erroné de se considérer comme les uniques habitants du cosmos.

La fusée qui a photographié Mars n'est pas une merveille de la science. Les mauvaises photographies sorties à 17 000 km de distance sont incapables d'informer si la vie existe ou non sur Mars.

Il est stupide, à partir de mauvaises photographies, de déduire la réalité vitale sur la planète Mars.

Les innombrables cratères de Mars ne signifient pas que Mars soit un monde mort comme la Lune.

Si l'on photographiait la Terre à une distance de 17 000 km, il serait logique que la photographie soit semblable à celles obtenues sur Mars. Alors, on pourrait voir dans ces photographies quelque chose de brumeux, plein d'innombrables cratères.

Aucune photographie de type cosmique ne peut nous informer sur l'oxygène qu'il y a ou non sur une planète déterminée.

Même quand « les messieurs coquins » se sentent très gênés et jettent contre nous toute leur « bave » diffamatoire, la réalité est que dans différents endroits de la Terre existent déjà des groupes plus avancés de personnes qui sont en contact direct avec les habitants de Vénus, Mars, etc.

Chapitre 2 - Un Visiteur Jupitérien

Les nouvelles qui nous parviennent de toutes les parties du monde, nous assurent que les vaisseaux cosmiques atterrissent dans différents endroits de la Terre. Ce qui gêna le plus les coquins, ce fut de ne pas pouvoir capturer un de ces vaisseaux avec tout l'équipage.

Nous sommes absolument sûrs que les cannibales de l'Afrique et de l'Amazonie eux aussi se sentent très gênés quand ils ne peuvent pas capturer un explorateur.

Dans le cas concret des Soucoupes Volantes, les gens veulent procéder comme les cannibales ; mais l'équipage des vaisseaux cosmiques qui connaît la sauvagerie humaine, c'est clair, n'est pas disposé à se laisser attraper, parce qu'il sait très bien le sort qui lui est réservé.

Les coquins le feraient prisonnier, les vaisseaux seraient confisqués et utilisés pour la guerre, etc. L'équipage de ces vaisseaux cosmiques n'est pas disposé à servir de cobaye et plutôt que de se laisser attraper, préfère à juste titre disparaître dans l'espace infini. Ceci est semblable à l'explorateur de race blanche qui fuit devant la tribu de cannibales.

Mais nous sommes en train de dire une chose qui peut blesser énormément les coquins, car ils s'aiment beaucoup eux-mêmes et se présument être très civilisés, alors que dans le fond ce sont de véritables sauvages vêtus de façon moderne.

Au Brésil, près de Parana, un vaisseau cosmique avait atterri en présence d'un scientifique renommé appelé Kraspedon. Le capitaine de ce vaisseau avait invité ce scientifique à le visiter. Le scientifique renommé a pu connaître non seulement l'intérieur du vaisseau, mais aussi l'équipage.

Le capitaine de ce vaisseau avait dit qu'il venait d'un satellite de la planète Jupiter ; il parlait parfaitement l'espagnol et avait promis au scientifique de lui rendre visite. Quand monsieur Kraspedon a voulu lui donner son adresse, cela ne s'avérait pas nécessaire, et le capitaine déclina son offre en disant : « Nous savons parfaitement comment vous retrouver sur Terre ».

Six mois plus tard, un dimanche quelconque, monsieur Kraspedon, enfermé dans son studio chez lui, a été interrompu brusquement par sa femme qui l'informait qu'à la porte il y avait un homme qui voulait lui parler, qu'il avait dans ses mains une Bible et qui insistait pour en donner quelques explications.

Monsieur Kraspedon ordonna à sa femme de dire au revoir au visiteur et de fermer la porte. Un moment plus tard, la dame informa son mari que le visiteur ne voulait pas partir et insistait pour parler avec lui. Un peu fâché, le scientifique s'est résolu à quitter son studio et à sortir sur le pas de la porte pour voir le visiteur. Grande était sa surprise en se trouvant face à face avec le capitaine du vaisseau cosmique qu'il avait connu 6 mois auparavant.

Monsieur Kraspedon a invité le visiteur, et le fit passer au salon. Une conversation a suivi. Le scientifique a voulu examiner les capacités intellectuelles du Jupitérien et chercha à l'acculer dans une impasse très difficile avec des questions très compliquées sur la Bible.

Le visiteur a démontré posséder une intelligence très brillante puisqu'il connaissait même les racines les plus intimes du grec, de l'hébreu et de l'araméen, et il a su donner des Écritures Sacrées une interprétation hautement scientifique, profondément philosophique, extraordinairement artistique et transcendentalement mystique.

Après cette entrevue, il y en a eu deux de plus dans différents endroits de la ville, auxquelles le scientifique cité a assisté, accompagné d'un professeur de physique et de mathématiques. Les enseignements donnés par le Jupitérien en matière d'astronomie étaient réellement formidables. Toute cette connaissance est transcendantale.

Monsieur Kraspedon est un scientifique sérieux. Ce n'est pas un bavard. Il s'est résolu à condenser toutes les connaissances que le Jupitérien lui a données dans un livre précieux écrit en Portugais et ayant pour titre : « les Disques Volants ».

Le Jupitérien a averti que les explosions atomiques sont en train d'altérer la couche supérieure de l'atmosphère terrestre. Cette couche est le filtre suprême qui décompose et analyse les rayons solaires en lumière et chaleur.

Le Jupitérien a dit que si les scientifiques (spécialisés dans la recherche atomique) continuaient ces explosions nucléaires, il arriverait un jour où le filtre suprême serait incapable d'analyser et de décomposer les rayons solaires en lumière et chaleur. Alors on verrait le soleil noir comme de la silice, et la lune rouge sang, et sur la surface de la Terre une couleur rouge ferrugineuse.

Le Jupitérien a averti qu'en se décomposant, la couche supérieure de l'atmosphère terrestre qui sert de support pour la vie sur Terre provoquerait de grands tremblements de terre, et les villes tomberont comme des châteaux de cartes, en poussière.

Le Jupitérien a donné pour information qu'eux, les navigateurs de l'espace qui visitent la Terre, sont en train de voir la couche supérieure de l'atmosphère terrestre en plein processus d'altération et sans l'éclat ni la splendeur d'autres temps.

Le Jupitérien a dit que la guerre thermonucléaire sature l'eau que nous buvons avec les radiations atomiques, les cultures avec lesquelles nous nous nourrissons, les nuages qui apportent la pluie, etc.

Le Jupitérien a averti que la radiation atomique endommagera le phosphore du cerveau de l'être humain et de partout l'on verra des scènes dantesques dans les rues, des hôpitaux pleins de gens, la multiplication du cancer et de la leucémie, des millions et des millions de morts, la famine et le désespoir.

Le temps est en train de passer. Les explosions atomiques continuent maintenant de façon souterraine, tant en Russie qu'aux États-Unis. La France et la Chine continuent de faire des explosions atomiques dans l'atmosphère et les journaux du monde entier apportent des nouvelles d'épouvantables tremblements de terre au Chili, au Salvador, et maintenant en Irak, au Japon, etc.

Nous sommes devant des faits concrets qui ne peuvent être réfutés. Les jaloux vont être très gênés par le récit sur le Jupitérien et monsieur Kraspedon, et cela ne nous étonnerait pas beaucoup que maintenant on jette contre nous toutes ces contrevérités basées sur un scepticisme stupide, comme ceux qui se sont moqués de Pasteur, Galilée, Edison, etc.

Ce qui gêne les jaloux, c'est de ne pas avoir eu l'opportunité qu'a eue monsieur Kraspedon. Nous sommes sûrs que les cannibales sont cannibales, et que si à ces jaloux on donnait une belle opportunité, ils en abuseraient inévitablement, en arrêtant ou donnant la mort aux visiteurs du cosmos infini.

Les cannibales sont cannibales, et les habitants d'autres mondes savent très bien se garder d'eux en disparaissant dans l'espace avant que les hordes barbares puissent les capturer.

Chapitre 3 - L'Homme qui a été sur Vénus

Nous connaissons personnellement Salvador Villanueva Medina, l'homme qui a été sur Vénus. Salvador n'a rien de fantastique, et aucun déséquilibre. Salvador a été examiné par des psychiatres qui sont arrivés à la conclusion que c'est un homme normal, mentalement équilibré.

Salvador ne vit pas de son extraordinaire aventure, ni de son livre qui a pour titre : « Je suis allé sur la planète Vénus ». Ce gentilhomme, maintenant, est mécanicien de profession, il répare des automobiles. Il vit de ça. Nous-mêmes, sommes allés dans son atelier et l'avons vu travailler. C'est une personne qui est très pratique. Son adresse ne sera pas divulguée sans autorisation. Nous nous limitons à seulement 2 choses : la première, donner témoignage que cet homme est un homme absolument sage, dédié à son travail et à sa famille ; la deuxième, que cet homme est passé par une aventure formidable, mais ne vit pas d'elle.

Salvador Villanueva Médina raconta ce qui s'était passé et cela lui amena beaucoup de souffrance, parce que les coquins, les sceptiques de toujours, les imbéciles, se sont raillés de lui.

Salvador a été sur Vénus, sans aucun doute et a accompli le devoir d'informer ses semblables, malgré qu'ils se moquent de lui. Qui rigole de ce qu'il ne connaît pas est sur la voie d'être un idiot.

La 2e quinzaine d'août 1953, Salvador conduisait une automobile en direction de Laredo, et il emmenait des « gringos » qui voulaient retourner dans leur pays. Il est passé par de terribles péripéties. La voiture est tombée en panne. Ses compagnons de route ont décidé de revenir au village le plus proche pour chercher une grue. Entre temps, dans le silence de la nuit, Salvador s'est mis sous la voiture dans l'intention de la réparer.

Quand il a voulu sortir de dessous la voiture, il a entendu quelqu'un s'approcher, car il a entendu des pas sur la route. Une voix étrange, en parfait espagnol, a demandé : « Qu'est-il arrivé à la voiture ? ». Salvador n'a pas répondu. Il s'est retrouvé face à un homme habillé de façon étrange, de petite mensuration, un mètre vingt approximativement.

L'étrange uniforme du visiteur, le visage blanc comme de l'ivoire, les longs cheveux blonds platine et ondulés qui tombaient sur ses épaules, la perfection de son visage, etc. ont terriblement surpris Salvador.

Salvador nous raconta que cet étrange visiteur portait une ceinture avec des perforations desquelles sortaient d'étranges lumières.

Salvador s'est limité à demander au mystérieux personnage s'il était aviateur. Le personnage a répondu que son avion, comme nous l'appelons, était à quelque distance d'ici. Après avoir dit ces paroles, le personnage alla entre les montagnes.

Salvador raconta qu'après cet événement, il résolut de dormir tranquillement dans sa voiture.

Peu de temps s'était écoulé, quand il fut réveillé par des coups donnés fortement dans la vitre de la porte avant du côté droit. Salvador a ouvert la porte, et grande fut sa surprise de retrouver l'inconnu qui venait maintenant avec un autre individu semblable. Salvador les a fait entrer dans sa voiture et a parlé longuement avec eux.

Ces personnages ont dit venir de Vénus, et ils ont donné beaucoup d'explications sur cette planète. Ils ont dit qu'à Vénus les rues se prolongent à perte de vue, toutes sans dénivelé pour éviter des accidents. Sur Vénus, les véhicules ne consomment pas de combustible végétal, ni minéral, car cela est préjudiciable pour les organismes.

Les Vénusiens utilisent l'énergie solaire pour propulser leurs véhicules. Ils ont dit que les trottoirs, les quais ne sont pas immobiles. Ils sont organisés en forme de bandes métalliques qui bougent et épargnent des efforts aux passants et les gens ne marchent jamais dans la boue, parce que le trottoir est métallique et conducteur de la force solaire avec laquelle tous les véhicules sont propulsés. Les Vénusiens ont dit que dans leur monde il n'y a qu'une seule mer, mais elle est trois fois plus profonde que les nôtres.

Salvador a affirmé que selon nos sages terrestres, aucune planète ne peut avoir des habitants rationnels.

Les Vénusiens ont répondu : « Qu'est-ce qui vous fait penser une telle chose ? Peut-être les moyens déficients dont vous disposez pour faire vos calculs ? Ne croyez-vous pas avoir beaucoup de prétention pour croire que vous êtes les uniques êtres qui peuplent l'Univers ? »

Ces Vénusiens ont informé amplement Salvador de la vie sur Vénus. Ils ont dissipé ses doutes en lui expliquant qu'ils avaient créé sur Vénus, au moyen de systèmes scientifiques spéciaux, un climat artificiel uniforme et bénin en transformant comme ça leur monde en une demeure délicieuse.

Ils ont expliqué que, sur Vénus, les enfants ne traînent pas dans les rues, le gouvernement les contrôle jusqu'à ce qu'ils arrivent à l'âge adéquat, et à ce moment-là, il les classe en accord avec leurs qualités physiques et mentales et leur assigne un endroit déterminé où ils seront utiles.

Ces Vénusiens ont expliqué que, de la mer, sortent tous les éléments nécessaires à la construction des bâtiments, à la confection des vêtements, à la fabrication des véhicules et à 60 % environ de la nourriture. Ils ont dit que ces bateaux peuvent même être dans l'air aussi bien que dans l'eau, et que dans le fond de la mer existent de gigantesques usines chargées de sélectionner et d'utiliser scientifiquement les poissons pour la nourriture sans gaspillage.

Les Vénusiens ont affirmé qu'ici sur notre planète Terre restaient quelques-uns de leurs semblables habillés en civil, afin d'étudier l'humanité de notre planète. Ils disent que l'étape historique que nous, les terriens, sommes en train de traverser maintenant, ils l'ont vécue déjà il y a quelques milliers d'années.

Eux aussi ont connu les guerres, les leaders astucieux de la politique, jusqu'à ce que, à la fin, soit née la fraternité. Aujourd'hui, ils n'ont pas de drapeaux, ils ont fait de leur monde une seule patrie, et sont gouvernés par des sages qui se limitent seulement à les conseiller avec sagesse et amour.

Salvador a été invité par les Vénusiens à vérifier la réalité de ces affirmations. Il est sorti de la voiture à la suite de ces deux hommes, il est passé avec eux entre les montagnes et a trouvé un majestueux vaisseau en forme de sphère aplatie qui s'appuyait sur 3 bouées qui formaient un triangle.

Salvador a dit que ce vaisseau avait, dans la partie supérieure, un câble légèrement incliné vers l'intérieur, à 1 mètre de hauteur, circulaire avec des trous qui ressemblent à des yeux de bœuf, comme ce qu'il y a dans les bateaux.

Pendant 5 jours, Salvador a habité sur la planète Vénus, et il est retourné sur Terre après avoir vérifié la réalité de toutes ces affirmations faites par les Vénusiens.

La civilisation vénusienne est plus avancée que la nôtre, orgueilleux terriens, de millions de fois.

Salvador raconta ce qu'il vécut. Nous nous limitons au commentaire. L'entreprise Philips a examiné des échantillons de terre et plantes ramassés à l'endroit où Salvador a trouvé le vaisseau et a découvert un désordre atomique très étrange dans ces échantillons. Aussi, l'endroit fut-il photographié, car il y avait les empreintes du vaisseau. Le sage Adamski a fait une conférence sur ce thème dans le Théâtre « Insurgentes » à Mexico. Une commission allemande de scientifiques s'est intéressée à ce thème et ils sont allés rendre visite à Salvador. Ils ont étudié l'événement sur le terrain.

Il ne restait aucun doute. Mais les imbéciles continueront à rire comme toujours, parce que ce sont des imbéciles.

Ceci est le dessin donné par le VM Samaël comme l'authentique symbole de communication avec les vaisseaux spatiaux. Toutes les lignes et circonférences sont de couleur bleu clair, à l'exception du cercle central qui est de couleur or et tout le fond est blanc.

Le Mantra est : Solin Sala Ra.

Chapitre 4 - Soucoupes Volantes et Petits Hommes Verts

De Lima, au Pérou, est venue une nouvelle datée du 2 août et son texte est le suivant : Une soucoupe volante et son occupant, un nain de couleur verdoyante, a été vue hier soir de la terrasse d'une maison de la capitale, par un jeune étudiant. C'est la déclaration qu'il a donné aujourd'hui au journal « Le Commerce ».

Cette visite s'ajoute à une autre racontée la semaine précédente par un gardien du district de Chosica, à 40 km de Lima. Il a informé avoir vu dans la cour d'une usine une Soucoupe Volante munie d'une trompe, comme celle de l'éléphant, qui a disparu après 10 minutes d'observation. Quant à la soucoupe volante d'hier soir, Alberto San Roman Nunez, âgé de 15 ans, a affirmé avoir vu un être verdoyant, ridé, de 90 centimètres de haut qui s'est faufilé par la terrasse.

Après ça, le vaisseau a jeté une lumière rougeâtre au milieu de laquelle il a pris son vol en laissant au sol ses traces, où l'on peut apprécier quatre bases de son emplacement.

Jusqu'ici cette nouvelle est merveilleuse. La peau de couleur verte peut étonner beaucoup de gens, mais nous, les terriens, avons aussi des races de couleur noire, jaune et rouge qui pourraient étonner les visiteurs cosmiques.

Réellement, aucun des témoins présents des Soucoupes Volantes et équipages extraterrestres ne pourrait oser assurer que ces visiteurs mystérieux aient des formes différentes des nôtres, les pauvres terriens.

Il est lamentable que la science officielle se soit efforcée de propager des idées fausses ou fantaisistes sur la figure et la forme des visiteurs extra-terrestres. Il est clair que la couleur de la peau varie selon les climats, selon les ambiances, etc., mais la forme humaine, qu'elle soit gigantesque, moyenne ou petite, est toujours la même.

La science-fiction s'est chargée de propager tout ça au moyen de la radio, du cinéma ou de la télévision, de terribles faussetés préjudiciables pour l'humanité. Des calomnies infamantes se sont dressées contre les visiteurs extra-terrestres.

Le mental des terriens juge selon ses perversités et veut voir dans ses nobles visiteurs toute sa haine de mental terrien, toutes les atrocités d'un Hitler, toutes les monstruosités de l'inventeur de la bombe H, toutes les purges sanglantes d'un Staline, etc.

Ces terriens pervers ne veulent pas se rendre compte du noble propos de nos amis extraterrestres. S'ils voulaient s'emparer de la planète Terre et réduire en esclavage tous ses habitants, ils l'auraient fait en quelques minutes, car ils ont les éléments suffisants pour le faire.

S'ils voulaient nous détruire, ils l'auraient déjà fait, parce qu'ils ont des instruments atomiques et scientifiques avec lesquels ils peuvent faire sauter en morceaux n'importe quelle planète de l'espace. Rappelons-nous que bien avant que les terriens connaissent les mathématiques, eux naviguaient déjà dans l'espace sidéral !

Nos amis extraterrestres connaissent la planète Terre mieux que nous et n'ont aucun intérêt à nous réduire en esclavage et nous détruire comme le propage mensongèrement la science-fiction de ce temps de rock et de rebelles sans cause.

Nos amis extraterrestres connaissent le moment critique que nous vivons et veulent seulement nous aider. Nous avons besoin de leur aide de toute urgence, parce que nous, les terriens, avons complètement échoué.

Si les hordes barbares continuent avec leurs stupides propos de capturer ou détruire les vaisseaux cosmiques qui nous visitent, nous perdrons lamentablement la brillante opportunité que nos frères de l'espace sont en train de nous offrir.

Ils veulent établir un contact personnel avec nous. Mais au lieu de les recevoir avec un véritable respect et avec amour, au lieu de leur offrir l'hospitalité, on leur envoie des avions de chasse pour les intercepter. Tout le monde voudrait les détruire. Réellement, nous sommes en train de nous comporter comme des sauvages, éloignés de toute civilisation et de toute culture.

L'heure de changer notre attitude belliqueuse est arrivée. Nous devons offrir à nos frères visiteurs de l'espace notre amitié et notre affection. Ils viennent pour nous aider et non nous détruire.

Les frères gnostiques doivent commencer à donner l'exemple, établir sur les terrasses de nos maisons, dans les cours, dans nos terrains, les signes amicaux, cercles avec les points dans le centre. Du point sortent des lignes qui se dirigent à la périphérie, et de la périphérie sortent des petites lignes, qui si elles n'arrivent pas au centre, donnent à entendre qu'elles se dirigent vers le centre.

Faire que le point situé dans le centre du cercle ait une belle couleur dorée pour symboliser la divinité.

Les lignes qui depuis la périphérie se dirigent vers le centre, vers le point, peuvent être bleues, en quantité suffisante et courtes.

C'est clair, les lignes qui du centre se dirigent vers le cercle, et qui connectent le point avec la circonférence peuvent être aussi de couleur bleue. Ceci est le symbole de la Divinité de la religion Martienne. Nous pouvons l'utiliser en le mettant sur nos maisons, dans nos terrains, avec des ampoules lumineuses ou simplement peint, pour établir une relation amicale avec les habitants de Mars et avec tous les habitants du Cosmos. Ce symbole signifie que tout sort de la Divinité et retourne à la Divinité.

Utiliser ce symbole pour offrir une amitié aux habitants de l'espace, même si les coquins se rient de nous. Déjà vous tous, vous savez ce que sont les coquins. Ils sont sceptiques à cent pour cent, se prétendent de supercivilisés, se croient très sages et servent de la satire et de la fine ironie contre tous ceux qui refusent de penser comme eux.

Chapitre 5 - Le Mouvement Gnostique

L'homme se lance à la conquête de l'espace sans aucune considération pour les Soucoupes Volantes, ni pour les questions spirituelles. Les rusés et les « gringos » veulent conquérir la Lune et c'est clair qu'ils « aluniront » malgré que les fusées cosmiques paraissent quelque chose de grotesque et ridicule si on les compare aux Soucoupes Volantes.

Le plus lamentable dans tout ceci est l'instinct agressif de l'humanité terrestre. Celui qui prend la Lune va vouloir la convertir en une plate-forme militaire armée avec un potentiel atomique. Les Tyriens et Troyens n'ont pas encore pris la lune que déjà on parle de fusées atomiques sur orbite pour détruire des villes sans défense. Voilà dans quel état se trouve malheureusement l'humanité terrestre.

L'inventeur de la bombe H ne sait pas encore le dommage qu'il allait causer à l'humanité. Si l'une de ces bombes d'hydrogène arrive à éclater dans les zones supérieures de l'atmosphère où existe l'hydrogène pur, on brûlerait toute l'atmosphère de la Terre, et ainsi s'accomplirait à la lettre la prophétie dite de Pierre dans sa 2e Épître : « Mais le jour du seigneur viendra comme un voleur, pendant la nuit, dans laquelle les cieux passeront avec grand retentissement et les éléments brûlants seront défaits et la terre et les œuvres qu'elle contient seront brûlés » (vers. 10 épître 3 - Pierre).

Il est clair qu'avant que cela arrive, avant qu'un fou puisse faire cette expérience avec la bombe à hydrogène, avant qu'elle arrive à éclater dans les zones supérieures de l'atmosphère, où il y a l'hydrogène pur de la Terre, le réservoir d'hydrogène universel, nous pouvons être sûrs que les navigateurs de l'espace infini feraient voler en morceaux la planète Terre, parce que les humanités des autres planètes du système solaire n'ont pas à subir les conséquences catastrophiques de l'explosion de l'hydrogène terrestre.

Semblable catastrophe terrestre se répercuterait d'une manière épouvantable sur les autres planètes du système solaire et avant que cela arrive, les navigateurs de l'espace sidéral se verraient contraints, avec une profonde douleur, de détruire cette planète en la faisant voler en morceaux, car il n'est pas juste que d'autres humanités planétaires subissent les conséquences des folies de l'homme terrestre.

Dans ces instants, les habitants de la Terre sont pleins d'orgueil et de superbe. Les pervers ont levé la Tour de Babel avec laquelle ils pensent conquérir l'espace extérieur, et déjà les habitants d'autres mondes du système solaire ont l'ordre de se défendre.

Les fusées spatiales arriveront à la Lune inévitablement ; après, ces pervers terriens sourds à tout entendement voudront se jeter sur Mars. La rencontre avec les humanités d'autres planètes est, par déduction logique, totalement inévitable, et à cette race caduque et dégénérée, il ne restera d'autre remède que se transformer ou périr.

Le Mouvement Gnostique Chrétien Universel veut former des groupes d'hommes et de femmes de bonne volonté pour souhaiter la bienvenue à nos frères de l'espace.

Des millions d'êtres humains pleins de superbe, d'orgueil et de perversité croient seulement en leurs fusées spatiales et leurs armes destructrices. Ces hordes de « savantasses » se sont donnés à tous les vices de la Terre et rigolent à leur aise de tout ce qui touche aux Soucoupes Volantes.

Le peuple Gnostique n'accepte d'aucune façon l'Antéchrist de la fausse conscience, et croit encore moins que l'on puisse parvenir à conquérir l'espace infini sans s'être conquis soi-même.

Il serait absurde de supposer que des hordes barbares de la Terre puissent conquérir d'autres mondes et réduire à l'esclavage des humanités planétaires supérieures.

Le peuple Gnostique n'accepte pas la perversité des coquins et a décidé d'organiser l'Armée du Salut Mondial avec des hommes et femmes de bonne volonté qui sont disposés, avec allégresse, à donner la bienvenue à nos frères de l'espace sidéral.

Le Mouvement Gnostique Universel établira partout, dans différents endroits de la Terre, de véritables cénacles mystiques qui conduisent à l'étude des lois cosmiques, dans le but de préparer les gens à recevoir nos frères de l'espace.

Le Mouvement Gnostique comprend le besoin des vaisseaux cosmiques à voyager à travers l'espace infini, mais ne croit pas que le chemin de la perversité, l'orgueil et la fusillade soit précisément indiqué.

Le Cosmos infini est sacré et est gouverné par des lois divines que l'on ne peut pas, avec impunité, rompre sans recevoir les conséquences désastreuses.

Nous, les Gnostiques, sommes disposés à étudier les lois de l'espace éternel avec humilité et aux pieds de nos frères de l'espace, nous savons que c'est précisément le chemin exact qui peut nous permettre de naviguer dans les véritables vaisseaux cosmiques, pour tout l'espace infini.

Maintenant, nous avons besoin de nous préparer, d'en finir avec tous nos défauts, de dissoudre ce MOI que nous emmenons partout avec nous, ce Méphistophélès préjudiciable.

Déjà dans certains endroits de la Terre, très secrètement, existent des groupes humains choisis qui sont en contact avec les visiteurs cosmiques, desquels ils ont reçu de petites quantités de vaisseaux interplanétaires.

Dans l'Himalaya plein de neige et froid, un groupe de lamas est en contact avec nos frères de l'espace. Ce groupe possède en secret un certain nombre de Soucoupes Volantes avec lesquelles ils voyagent à travers l'infini.

Dans d'autres endroits de la Terre existent des groupes similaires qui possèdent des Soucoupes Volantes.

Nous sommes en train de dire quelque chose qu'au grand jamais ne peuvent accepter les coquins savantasses, ironiques, sarcastiques et pleins d'insolence. Cependant, qu'importe-t-il à la science et à nous ?

Les frères du Mouvement Gnostique vont se préparer humblement pour être dignes et méritants de recevoir dans des groupes choisis et occultes, les frères de l'espace.